undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
26
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
21
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:9,68 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 janvier 2006
White Pony est un album d’une maturité rare. Il est planant, intimiste, parfois même érotique, et délivré avec une sensibilité à fleur de peau. De Feiticeira qui ouvre parfaitement l’album à Pink Maggit qui le clôt magistralement, C’est l’extase ! Tant musicalement que vocalement.
J’adorais les précédents albums qui sont beaucoup plus agressifs mais avec White Pony, il faut avouer que les Deftones signent une oeuvre majeure et atteignent un autre niveau, celui du génie créatif !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2011
Que dire de cet album si ce n'est qu'il était très attendu après le très réussi "Around the fur" et on peut dire que le résultat est à la hauteur de nos espérances. Quand on sait que cette galette est le fruit d'un labeur harassant ponctué par une guéguerre tout au long de son enregistrement entre Stephen Carpenter le guitariste et Chino Moreno le chanteur. Quelle est la raison de ce conflit me dira-t- on...le virage trop mélodique selon stephen.
Bref, pour moi il y aura un avant et un après White Pony car on se trouve face à une oeuvre musicale inespérée et majeure, attention album culte. Chino assume complètement son côté mélodique et il chante vraiment...attention il ne délaisse pas la rage et le malaise et il nous gratifie même de son cri si singulier.
L'album commence par une grosse claque "pink maggit" puis arrive feticeira qui nous scotche sur place, on sait que c'est du Deftones mais il ya qq chose de nouveau. Et oui il se sont carrément réinventés. Chino se délecte en nous livrant un chant planant comme s'il lévitait sur un matelas de coton et c'est lumineux. Nouvel exercice de style avec "Digital Bath" où les machines de Monsieur Delgado plante le décor, attention chef d'oeuvre et en plus chino a un chant magnifique et pétri de sensibilité, énorme je vous dis.
"Elite" arrive et là on se dit que Stephen doit être content car ça ramone sévère, c'est du lourd mais on est loin des "Seven Words" ou "Engine n°9". Pour les nostagiques d'Adrenaline "Street Carp" est pour vous, le jeu de gratte est le même et c'est bon ça!!! "Teenager" est le morceau où l'apport des machines est le plus flagrant et on voit les prémices de Team Sleep le side project de Chino, c'est calme, doux et une fois de plus planant. "Knife prty" est quant à lui est de mes morceaux préférés de l'album, tout y est harmonieux, c'est le nouveau Deftones est moi j'adore, le tout étant sublimé par un chant féminin et le riff génial de Stephen "I can float here forever". "Korea" est hargneux et sal et ce morceau est servi par les hurlements du Pony "night time cavity come in" et que dire de ce riff monumental."Passenger" est tout bonnement le morceau de l'album selon moi car il y a selon moi deux des meilleurs si ce n'est les meilleurs chanteurs de metal réunis et le paroxysme de l'émotion est atteint sur les refrains. Quand Tool rencontre Deftones ça fait mal, très mal même on est bel et bien face à une démonstration. Quant à "Change" il s'agit aussi d'une pépite avec son chant envoûté et son ambiance lunaire.
Bref pourquoi faire long quand on peut faire court c'est un chef d'oeuvre!!!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2005
Que dire sur white pony qui n'ait déjà été dit?
Cet album est tout simplement magnifique et je ne vois pas ce qu'on pourrait lui reprocher. On peut l'écouter des heures durant sans se lasser.
Il est vraiment dommage de cantonner Deftones au genre neo metal car non seulement, le groupe est bien loin de produire un "son neo metal" (style souvent insipide à quelques exceptions près) mais en plus, cela rebute de nombreux auditeurs potentiels à tenter l'expérience Deftones. Je vais sûrement faire dresser des cheveux sur quelques têtes mais pour moi, Deftones est juste un très grand groupe de rock comme l'ont été deep purple ou led zep à leur époque.
Chino moreno a une voix sublime qui envoûte et transporte. Certains titres donnent des frissons (c'est pourtant peu courant de frissonner sur des titres rock en général); ça commence souvent comme n'importe quel morceau anonyme mais il y a à chaque fois un élément (entrée de chino, riffs terribles ou batterie folle) qui nous assure que l'on va encore écouter un titre inoubliable.
Si vous êtes encore réticent, laissez-vous porter par une écoute de Digital Bath ou Change. Cet album est une perle, il n'y a rien à jeter.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2000
Jusqu'à présent, je n'étais pas vraiment fan des Deftones. Mais dès la première écoute de White Pony, j'ai craqué. Cet album est particulièrement bien construit: chaque morceau violent est suivi par un autre plus lent, plus envoutant. Guitares sulfureuses, rythmes délirants... Quant à Chino Moreno, le chanteur, c'est un sacré client. Le final est fantastique : "Passenger", "Change" et "Pink Maggit" s'enchainent dans un torrent de violence et d'émotion. L'un des meilleurs disques de l'année, avec celui de Perfect Circle.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
j ai la chaire de poule rien qu en le commentant!! cet opus est sublimissime du debut a la fin un chanteur hors norme nuancant sa voix au file des emotions degagees par chaques morceaux!! une section rythmique percutante, groovante vous laissant pentoit!!! et des riffs enormes. en fait cette oeuvre d art est faite pour passer en boucle indefiniement sans lassitudes aucunes!! chino ajoute parfois des accents et intonatoins bjorkiennes(bjork chanteuse scandinave) qui ajoute une sensualite incroyable aux mots!! voila tous les morceaux sont a recommander, j en dirai pas plus car cela tuerait le suspens du telle qualite!! et d une telle oeuvre. attention chef d oeuvre!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2000
Attention:ce cd est a ecouter religieusement. Ce troisieme opus des deftones est a proprement parler genial.Loin du metal commercial de Limp Bizkit,les Deftones ont su construire un album d un fluidite extreme.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2005
Chronique : Deftones-White Pony:
C'est un album bien loin des clichés du neo-metal que nous a livré ici Deftones, je ne suis moi même pas sur que cet album soit du neo-metal tellement leur musique est recherchée. Sur cet album, Deftones calme le jeu et met avant le côté planant de leur musique(« digital bath », « teenager », « change (in the house of flies) »...). Et que dire ? Le résultat est tous simplement magnifique. L'ambiance est lourde, malsaine tout au long de ce cd pilier du neo-metal(?).
Mais bien qu'ils mettent avant la face calme de leur musique, il n'en reste pas moins des morceaux dévastateurs par leurs violences et leurs énergies qui on fait la renommée du groupe(« korea », « knife party », « elite »...), ces morceaux rappellent d'ailleurs des albums de deftones plus ancien tel que adrénaline ou around the fur. Mais ce qui donne cette touche d'émotion, ce côté transcendant, c'est surtout le chant de Chino, parfois crié, souvent chanté, plein de haine, mais surtout d'amour et de passion.
La cerise sur le gâteau reste sans aucune hésitation la chanson « passenger » écrit et chanté avec le talentueux chanteur de Tool et A Perfect Circle, Maynard James Keenan, où les voix de Chino et Maynard s'entremêlent, pour enfin exploser et s'envoler vers des lieux encore inexplorés qui rendent cette chanson quasiment, voir même parfaite.
Alors certes, la ferveur de départ c'est un peu dissipés, mais c'est sur les chansons les plus calmes que le groupe prend une nouvelle dimension et prouve qu'il n'est pas seulement l'un des créateurs d'un genre souvent décrié, mais plutôt un très bon groupe qui nous livre ici son album référence.
18/20
SpOcK
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je viens d'apprendre la disparition de chi cheng,bassiste du groupe de sacramento...et c'est avec une émotion certaine,que je commente ce"white pony".Aprés le succés international du géant"around the fur",le groupe se renouvelle et passe le cap du 3éme disque avec un sans faute.Ce disque marqua un changement de son pour le groupe,qui refusa catégoriquement de tourné en rond,avec la scéne"neo metal"en faisant son metal à lui...c'est à dire unique.On savait le groupe fan de new-wave,c'est plus que vérifié avec les sublimes"digital bath"et"passenger",planant,aérien et beau.Le groupe offre également son titre le plus soft avec"teenager"et à l'inverse son titre le plus brutal avec"élite",propice à un déplacement de cervicales!!!On ne peus pas faire l'impasse sur le mélancolique"change(in the house of flies),ni sur la montée en puissance de"pink maggit"qui clot ce disque de maniére incroyable.C'est bien simple,ce disque comporte 11titres,et ce sonts 11bombes.Aerien,brutal,alternatif,hardcore et...géant,ce disque est pour moi l'apogée du groupe en matiére de diversité et de création musicale.Un must!!!18sur20.rip chi,tu nous manques déjà...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2002
Après les 2 premiers opus, Adrenaline et Around The Fur, orientés exclusivement métal, je ne m'attendais pas à tant de changements pour ce White Poney. Et je dois dire qu'il est, de loin mon préfèré. Le groupe a sur sortir des sentiers battus, lassants, de l'habituelle formule "riff devastateur, chant flirtant avec le hip hop", pour nous pondre un album très mature, bien plus reposant et agréable. Certes certains titres sont encore très violents, comme Elite, par exemple (ce qui gache un peu le reste à mon goût), mais d'autres comme le planant "Digital Bath", "Rx Queen", "Changes" (superbe), ou "Knife Party" (auquel a participé d'ailleurs le chanteur du groupe Tool) sont autant de raisons de se laisser tenter par White Poney. Un album suffisament riche pour séduire un autre public que celui habituel du groupe. Autant les autres albums du groupe ne m'ont pas séduit, autant ce White Poney m'a émerveillé....
Je concluerai par cette citation "Quelques grammes de finesse dans un monde de brute" voila une citation bien adaptée à cet opus de Deftones dans le paysage métal actuel...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'album de la libération, celui de l'ambition aussi, et des grandes ouvertures, évidemment, White Pony représente les Deftones à un tournant de leur carrière, et quel tournant !
Album conçu dans le chaos créatif d'une formation ne voulant pas se laisser enfermer dans la petite case qui irait si bien à messieurs les exécutifs, White Pony est donc un grand pas en avant libérateur de Deftones ouvert sur tous les possibles de leur imagination. Et ça fait un bien fou ! Que le groupe tente les compositions les plus mélodiques de sa discographie (Feiticeira où Chino Moreno s'arrache pas mal vocalement et où les riffs sont tout de même bien gras, Digital Bath et ses flaveurs électro-planantes, un Passenger presque progressif et assurément épique où Maynard James Keenan de Tool et A Perfect Circle est venu prêter gorge forte, Change où grosses guitares et chant aérien se complimentent à merveille), s'attelle à expérimenter comme jamais il ne le fit (RX Queen ou Teenager en "électronisaton" larvée et maline, le premier avec Scott Weiland des Stone Temple Pilots en guest, Knife Prty où, le temps d'une vocalisation féminine hors norme, le fantôme d'un certain Pink Floyd se voit convoqué, un Pink Maggot quelque part entre Tool, Faith No More et de teutoniques septantes) ou, plus prosaïquement, balance exactement ce qu'on attend de lui avec une belle efficacité (Elite rase tout sur son passage, Street Carp au mastodonte gimmick de guitare, un Korea très "post-core" aussi, ou le titre bonus de l'édition rouge limitée, The Boy's Republic, dru mais abordable), on est épaté par ce chantre de nu-metal s'extirpant si haut au-dessus de la mêlée des opportunistes et des besogneux. Il faut dire que, poursuivant leur fructueuse association avec un producteur qui les connaît par cœur (Terry Date) et bénéficiant des largesses budgétaires acquises par le succès rencontré par leur précédent opus (Around the Fur), ces petits gars prouvent qu'ils une force avec qui il faut compter, encore plus quand ladite force est, comme présentement, éprise d'une belle et salvatrice liberté de ton qui, certes, nuit à la cohérence d'ensemble, icelle rattrapée par la mise en son.
Bref, exemple hélas unique dans la carrière des Deftones d'ambitions musicales tout à fait réalisées, d'une diversité intelligente et personnelle aussi, White Pony demeure la plus belle page de leur catalogue, et une galette chaudement recommandée, évidemment.

1. Feiticeira 3:09
2. Digital Bath 4:15
3. Elite 4:01
4. Rx Queen 4:27
5. Street Carp 2:41
6. Teenager 3:20
7. Knife Prty 4:49
8. Korea 3:23
9. Passenger 6:08
10. Change (In the House of Flies) 5:01
11. Pink Maggit 7:38
Bonus (de l'édition limitée)
12. The Boy's Republic 4:38

Chino Moreno ' vocals, rhythm guitar
Stephen Carpenter ' lead guitar
Chi Cheng ' bass guitar
Abe Cunningham ' drums
Frank Delgado ' sampling, electronics
&
DJ Crook ' programming
Scott Weiland - additional vocals (on "Rx Queen")
Rodleen Getsic ' additional vocals (on "Knife Prty")
Maynard James Keenan ' additional vocals (on "Passenger")
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,37 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)