undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 novembre 2006
Davantage familier avec l'histoire et l'harmonie du jazz/contemporain, je retrouve chez Poulenc cette même ouverture décomplexée, où l'humour (du bon mot au grotesque) et le sublime forment un couple adultère avec la mélancolie. S'en suit un sentiment de tragique subsumé dans la lumière de la foi ou la sagesse de l'âge.

Certains manièrismes apparaissent alors comme la politesse nécessaire ou affectée, la gangue gentiment sucrée, derrière se cache des harmonies et recherches de timbres aigre-doux jusqu'à l'acide.

Cocasse et profond, j'y reviens souvent et sans me lasser depuis près de 10 ans !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2006
L'oeuvre de Poulenc est surannée comme peut l'être celle du peintre Dufy. On peut juger ces oeuvres surfaites et mondaines, un grand nombre de commentateurs ne s'en sont pas privé, comme on peut savoir aller plus loin et exprimer autre chose qu'un jugement hâtif et mal intentionné. Chez Poulenc, on appréciera son oeuvre religieuse qui nous dévoile la face la plus tourmentée du compositeur et sa musique de chambre qui fait écho aux oeuvres classiques. Tenant de la tradition dans ce domaine, Poulenc est un novateur subtil et nuancé soucieux de perpétuer une certaine tradition mélodique. On se doit de posséder dans sa discothèque le merveilleux disque EMI de musique de chambre interprété par beaucoup des dédicataires de ces pièces : Maurice Bourgue, Jacques Février, Pierre Fournier, Yehudi Menuhin, Michel Portal. Excusez du peu ! On devra aussi posséder cet enregistrement désormais accessible pour une bouchée de pain, enregistrée par la "nouvelle vague" des solistes français dans la salle de l'Arsenal de Metz réputée pour son accoustique. Poulenc n'a pas droit aux honneurs des musicologues de l'après-guerre. Poulenc c'est encore, trop souvent, une image de musicien pour vieil antiquaire efféminé, le complice d'un Cocteau trop touche-à-tout pour être honnête et sérieux. Cela dit, cela posé, Poulenc faisant fi de son époque et de ses drames nous console par sa musique s'il ne nous trouble pas.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici