undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
41
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:11,29 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 novembre 2004
Chef d'oeuvre absolu de Ray Harryhausen, Jason et Les argonautes constitue une référence incontournable en matière d'adaptation mythologique et d'effets spéciaux. Les aventures de Jason et de son équipage à la recherche de la toison d'or égrennent les séquences spectaculaires (le géant de bronze, l'attaque des harpies, l'hydre de Thessalie, l'intervention de Poseidon), comme dans un livre aux images somptueuses et poétiques. G. Lucas, plus récemment S. Sommers avec sa Momie, doivent beaucoup à l'inventivité et au talent de cet artiste modeste et malicieux. Merci à vous M. Harryhausen.
0Commentaire| 38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2001
Sur ce dvd on trouve de très nombreux bonus apportant un plus à ce film mythique. Certes les effets spéciaux datent un peu, mais le charme opère et l'on se laisse bercer par cette histoire merveilleuse.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce long-métrage réalisé par Don Chaffey et produit par le grand Ray Harryhausen qui est également concepteur des effets spéciaux est une merveille du genre fantaisie mythologique. Sorti en 1963 ce film fut une très grande réussite et devint très populaire.
Avec les technologies les plus pointues existants au début des années 60, Ray Harryhausen a su avec génie recréer l'une des grandes légendes de la mythologie grecque. Il a su aussi faire rêver des millions d'enfants avec ses magnifiques Féeries Fantastiques. Outre cette production, on peut cîter,(Les Soucoupes volantes attaquent), (A des millions de kilomètres de la Terre), (Le Septième voyage de Sinbad), (Les Premiers hommes dans la Lune), (Un million d'années avant J.C.), (La Vallée de Gwangi), (Le Voyage fantastique de Sinbad) ou encore en 1981, (Le Choc des Titans).
Concernant la distribution, nous retrouvons Todd Armstrong (Jason), Nancy Kovack (Médée), Gary Raymond (Acaste), Laurence Naismith (Argos), Nigel Green (Héraclès), Niall MacGinnis (Zeus), Michael Gwynn (Hermès) et Douglas Wilmer (Pélias).
L'histoire en bref: Pélias tue Eson, Roi de Ioctos et père du jeune Jason. Ce dernier échappe au massacre et une fois devenu adulte veut reconquérir le trône de son père. Il part en quête de la Toison d'Or avec les Argonautes, leur aventure commence et ce groupe de héros va rencontrer sur sa route bien des dangers (les Harpies, le colosse Talos, l'Hydre de Lerne, une armée de squelettes "une séquence qui reste dans toutes les mémoires" etc....).
Ce film grâce à Ray Harryhausen et à ses effets spéciaux mais aussi à la performance des acteurs est un long-métrage magique, mystérieux et complètement fabuleux.
C'est un film culte à voir absolument.
Le DVD est d'excellente qualité et comporte des bonus passionants.
Adanson Marco.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout simplement grandiose. Le chef d'oeuvre de Ray Harryhausen qui, loin des performances numériques d'aujourd'hui a su créer de toutes pièces des créatures et des effets spéciaux uniques qui restent encore aujourd'hui magiques.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Jason et les Argonautes (Jason and the Argonauts)" est un péplum fantastique anglo-américain de 1963 de "Don Chaffey" ("Un million d'années avant J.C (One Million Years B.C)"1966 ).
J'ai hésité a faire un petit topo sur ce chef-d'œuvre classique qui est certainement le plus connu où "Ray Harryhausen", le maître de l'animation image par image, est aux commandes des effets spéciaux, au vu du nombre de commentaires très intéressants que l'on trouve déjà sur "Amazon". Mais ayant pratiquement fait le tour des films où le magicien Ray a participé (sauf les introuvables en DVD en zone 2 comme le western fantastique "La Vallée de Gwangi (The Valley of Gwangi)" de 1969 et son premier vrai film en tant qu'animateur "Le Monstre des temps perdus (The Beast from 20,000 Fathoms)" de 1953), je me suis dit pourquoi pas après tout, ce film ayant marqué tellement mon enfance (Je me rappelle même une fois où il devait passer un après-midi à la télé et que j'attendais avec impatience sa diffusion pour m'apercevoir qu'il avait été déprogrammé pour un autre film: " Le Petit Lord Fauntleroy" de 1936, j'en aurais pleuré).
Le sujet de ce film, qui selon la liste du ""British Film Institute" de 2005 est une "œuvre incluse dans les 50 films à voir avant d'avoir 14 ans", est l'histoire de "Jason" (Todd Armstrong) qui, pour monter sur le trône de "Thessalie", doit parcourir le monde à la recherche de la mythique "Toison d'or" avec son équipage du navire "Argo", construit et piloté par "Argos" (Laurence Naismith) , les "Argonautes". Ils vont ensemble connaitre de fantastiques aventures et combattre un géant de métal, des harpies (scènes filmées dans le temple de "Paestum" en Italie du sud, interdit aux visiteurs et inscrit depuis 1998 au patrimoine mondial par l'Unesco), des squelettes, une hydre, etc...
Les trucages sont Harryhausenussants, pardon, ahurissants. Le combat contre les squelettes fait partie des scènes d'anthologie et demanda plus de 4 mois de travail à son concepteur pour 3 minutes à l'écran.
C'est vraiment le film tous publics par excellence, à voir, revoir, découvrir, redécouvrir et surtout à montrer aux enfants qui apprennent ainsi d'une manière ludique la mythologie de la Grèce antique.

A noter que La bisexualité de "Héraclès/Hercule" (Nigel Green) n'est pas évoquée très clairement (normal pour l'époque) mais qu'il abandonne quand même ses camarades pour aller rechercher son "ami" "Hylas" (John Cairney).
La légende de la Toison d'or viendrait des tribus montagnardes orpailleurs de "Géorgie" (ancienne "Colchide") qui récoltaient les paillettes d'or avec l'aide de toisons de moutons.
En 2000, "Nick Willing" sortit un téléfilm d' heroic-fantasy appelé au titre éponyme avec "Jason London", "Frank Langella", "Dennis Hopper", "Ciarán Hinds" et "Derek Jacobi", qui s'inspirait librement du mythe mais les trucages numériques ont moins de charme que ceux du procédé "dynamition" de "Ray Harryhausen" et même l'hydre qui garde la toison se transforme ici en un gigantesque lézard.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film garde tout le charme de l'enfance. Réalisé par un obscur (Don Chaffey), il bénéficie des effets spéciaux étonnants du grand Ray Harryhausen, truqueur de génie auquel on doit la dynamation, procédé qui permet de caler sur la même image de la pellicule prises de vue réelles et miniatures de plomb ou images de feu et de fumée. Et ce Jason de 1963 est son chef d'oeuvre.
Le mythe de Jason et Médée, avec son caractère linéaire et ses épruves successives, se prêtait bien aux expérimentations de Harryhausen (dont on rêverait qu'il ait adapté les travaux d'Hercule) : le titan Talos, les deux Harpies, les rochers Symplégades et la sympathique intervention de Poséidon, l'Hydre de Lerne aux sept têtes et, apogée du film, les squelettes... Tout s'enchaîne à un rythme allègre, bien soutenu par une excellente partition du génial Bernard Herrmann, et l'admirable poésie du péplum nous ravit comme quand, enfant, on lisait des contes et récits de la mythologie grecque.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2010
Oh oui ... A une époque pas si lontaine, on pouvait faire des films mythologiques de grand divertissements sans montages psychédéliques, encore préservé du tout démonstratif et avec des acteurs qui savaient transmettre l'émotion.
Le temps de cette séance nous sommes ailleurs et c'est aussi ce que l'on demande au cinéma et qui nous manque tellement.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2011
Sans doute l'un des meilleurs films sur la mythologie grecque. Les effets spéciaux, malgré l'ancienneté du film, sont géniaux(un grand bravo à Ray Harryhausen). Les acteurs sont excellents tout comme la mise en scène et il se dégage de ce film une certaine poésie. Bref, un film à consommer sans modération, qu'on ne se lasse pas de revoir.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bon nombre de films doivent leur succès grâce à leurs effets spéciaux et, durant un long-moment, ces succès se résumaient à un seul nom : Ray Harryhausen. Véritable génie du stop-motion, il s'est fait connaître par la trilogie des Sinbad ou encore Le Choc des Titans, son ultime participation. Mais peu de temps après le succès de ses prouesses sur Le 7e voyage de Sinbad, il rempile pour un nouveau film d'aventures épiques bourré d'effets spéciaux, un long-métrage captivant basé sur la mythologie grecque et sur le célèbre mythe de la Toison d'Or.

Réalisé par Don Chaffey, réalisateur travaillant principalement pour la télévision, Jason et les Argonautes met en avant une équipe de marins atypiques contenant notamment des héros comme Hercule ou encore Acaste. S'en suit une aventure mouvementée où l'équipage de l'Argo, comme dans beaucoup de mythes anciens, va rencontrer moult créatures à travers son voyage, s'arrêtant dans des îles inconnues et affrontant des monstres innommables.

On retiendra principalement le mémorable Colosse de Rhodes, l'Hydre de Lerne ou bien tout simplement cette cultissime bataille finale contre les squelettes morts-vivants, une scène ancrée dès lors dans le domaine du Septième Art.

Décors, costumes, musique , scènes d'action et scénario font de ce film fantastique un petit bijou que le temps n'arrive pas à faire vieillir.

Un des meilleurs films du genre et une réussite de plus pour le grand Harryhausen.

Comment expliquer que certains films actuels à grand spectacles nous ennuient alors que "Jason et les Argonautes" nous enchante encore ? Sans doute par la griserie actuelle des studios qui à force de surenchère technologique, perdent un peu de vue que "trop d'effet tue l'effet".
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2016
Si le cinéma (et donc sa vidéo) est l'art le plus judicieux pour nous transporter dans le rêve et l'apaisement cette magnifique réalisation de Don Chaffey en est un parfait exemple. Ce péplum doté d'un scénario clair et concis est peut-être le plus intelligent de l'histoire du cinéma quand il nous conte l'épopée de Jason en quête de la toison d'or ou l'épopée de l'humain protégé par des dieux qui eux-mêmes ont des réactions psychologiques quasiment humaines.
Héra ressent un béguin pour Jason et voudra le protéger mais Zeus, lui, n'est pas satisfait de cette préférence de ''sa légitime'' et il ne lui accordera que cinq occasions de lui venir en aide alors que Héra contera un jour à Zeus qu'il retournera au néant quand les humains cesseront de croire en lui. (Superbes dialogues qui seront toujours d'actualité et encore plus à notre époque de ''stars'' et de ''VIP'' etc.) .

Les paysages idéaux des pays choisis pour ce tournage rehaussent ici les soins pris pour les divers plans.

Ce film est le summum de ce que l'on pouvait créer pour les effets spéciaux à une époque où le numérique n'existait pratiquement pas pour ces choses:
la statue gigantesque de Talos, les Harpies, l'Hydre et surtout l'extraordinaire attaque des squelettes qui en 1963 représentait un tel tour de force, une telle science de l'animation, un tel travail (par lui-même et sans aucune aide ainsi qu'il me l'écrivit) que Ray Harryhausen restera ce géant du cinéma.
Ses décors, ses maquettes, son Olympe, le palais de Colchide etc. ce tout, en images de synthèse, est des plus fabuleux et des plus réjouissants.

J'allais ( cela aurait été impardonnable ) presque oublier la musique d'un autre géant qui fut toujours au rendez-vous des grands du cinéma:
musique, ici, grandiose, ferme, virile et pleine de vaillance de Bernard Herrmann.

Excellent bonus sur ce DVD à propos de ce monstre des effets spéciaux que fut celui qui m'apporta tant d'encouragements dans l'épreuve:
SUCH A VERY BIG NAME! BIG AND DEAR FRIEND: Mr RAY HARRYHAUSEN WITHOUT FORGETTING HIS SWEET WIFE!!

Quoi de mieux pour se détendre devant son écran que ces aventures mythiques et cette qualité du septième art des sixties?

Billy.
33 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,89 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)