undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici nav_WSHT16 Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
15
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Bon, allez, une petite chronique, comme ça, au débotté, pas trop longue, sans décryptage particulier, juste parce que j'ai revu pour la énième fois ce film à la télé, et qu'il est vraiment très sympa.

Alors nous savons Robert Redford (la teinture se voit un peu trop, mais quelle classe, le mec !) Dan Ackryod bedonnant et barjo, spécialiste des théories du complot à propos de tout et de rien, le jeune River Phoenix, qui passera pas son vingt troisième printemps pour cause d'OD, un Sidney Poitier, impérial, ex de la CIA, et David Strathaim (vu depuis dans GOOD NIGHT GOOD LUCK)... et tout ce joli monde, experts en informatique, codages, et bidouillages, sont chargés par deux types louches de la NSA de récupérer une mystérieuse boite noire, dans le bureau d'un génial mathématicien...

N'en disons pas plus ! Ce film réalisé par Phil Alden Robinson en 1993 rappellera à certains les récents OCEAN'S 11, et autres films de braquage impossible, de bandes de bricoleurs géniaux, flirtant avec l'illégalité pour sauver l'honneur de leur belle démocratie, face à des psychopathes tentés par le pouvoir absolu (Ben Kingsley joue très bien le méchant). Nous sommes en 1993, les interprètes ont tous 60 balais ou presque, donc on y va pépère. Pas de frime, de violence superflue, de boucan dans les oreilles (on entend du Dylan, et du Bloomfield/Kooper...), mais une mise en scène sobre, à l'ancienne, qui sait doser suspens et humour, sans artifice stylistique pénible, et tient le rythme jusqu'au bout. La dernière scène est très drôle. Il faut noter la présence que quelques seconds rôles extra, comme James Earl Jones, Eddie Jones, et Stephen Tobolowsky. On connait leurs trognes par choeur à ces trois là !

Nos experts de 1993 devraient faire petit bras à côté des p'tits nouveaux et leur matos informatique flambant neuf (MISSION IMPOSSIBLE, les films), ils ne s'attaquent pas à un forteresse culminant à 400 mètres comme dans HAUTE VOLTIGE, mais c'est justement ce côté modeste qui fait tout l'intérêt de la chose, qui change des surcharges habituelles, et qui repose.

Du bon cinoche, divertissant et malin.
88 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2001
Ce film prévu pour être un divertissement pur et dur est un régal. Redford s'amuse comme un fou et ça se voit. La mise en scène assure le minimum syndical mais on s'en fout l'histoire est prenante et la BO magnifique (Horner au top). H T le!!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A ne pas confondre avec les différentes séries du même nom sorties depuis 2000. Le film de Phil Alden Robinson, sorti en 1992, n’a rien à voir avec des scènes de crimes et s’apparente plutôt à un techno-thriller. Martin Bishop s’appelait autrefois Martin Brice, jusqu’à ce fameux soir de 1972 où, étudiant, il échappe de peu au FBI venu l’arrêter pour piratage informatique et détournement de fonds. Martin était un activiste de gauche qui voulait activement « changer le monde », mais sa fuite dans la clandestinité l’a obligé à choisir une vie plus discrète. Avec une petite équipe aussi solide et compétente que peu orthodoxe, il est engagé par des entreprises pour essayer de pirater leurs mesures de sécurité afin d’en déceler les failles. Mais un jour, voilà que deux agents de la NSA débarquent pour lui demander de subtiliser une mystérieuse « boîte noire » et menacent de révéler au FBI sa véritable identité s’il ne coopère pas. Et Martin est loin de deviner jusqu’où cela va l’entraîner, lui et son équipe d’experts…

Les experts peut s’appuyer en toute confiance sur trois atouts majeurs. D’abord, un solide script bourré de rebondissements, parfois vraiment inattendus, et sur un humour un peu décalé qui fait mouche à chaque fois. De plus, la quasi-absence de violence (deux meurtres au revolver, filmés de loin et sans montrer une goutte se dans) de sexe et de langage ordurier permettent à ce film d’être visible par toute la famille, même si certaines blagues ne seront compréhensibles que des plus grands. Ensuite, la mise en scène et la photographie. Robinson choisit ses angles de caméra et ses effets avec soin, afin de livrer une image à la fois léchée, élégante et extrêmement fluide. L’intrigue reste parfaitement limpide et se suit sans aucun temps mort pendant deux heures. Cerise sur le gâteau, l’aspect technologique a relativement bien vieilli, ce qui est toujours un risque dans les techno-thrillers. Finalement, le contexte historique qui suit immédiatement la chute de l’URSS fait lui-même plus daté que l’aspect technologique. Troisième atout, et non des moindres : le casting. L’affiche réunit en effet une distribution de grande qualité, qui n’a pas dû coûter à la production des fortunes car la plupart des acteurs n’étaient plus (ou pas encore) au faîte de leur carrière à cette époque, ou alors pas assez connus : Sidney Poitier, Dan Aykroyd, Ben Kingsley, River Phoenix, Mary McDonnell, David Strathairn. On a également droit à une excellente figuration du trop peu cité Stephen Tobolowsky, ainsi qu’une courte mais savoureuse apparition de James Earl Jones. Mais, évidemment, la distribution reste dominée par Robert Redford qui s’associe une fois de plus à un film traitant de la société de surveillance (avec Les trois jours du Condor,Captain America 2, et Sous surveillance).

Ce qui m’amène à un quatrième atout bonus : les intuitions de fond. Au sortir des années 80 dominées par une fascination croissante pour l’argent, remplaçant l’armement des années 30 à 70 comme source de pouvoir, Robinson fait un coup double de génie prémonitoire : 1-en affirmant que la véritable source de pouvoir de demain sera la maîtrise de l’information et la cryptographie, 2-en mettant pour la première fois en avant la puissance de la NSA comme organisme gouvernemental, au lieu des classiques FBI ou CIA. Ces deux points paraissent relever d’une évidence triviale aujourd’hui, mais ils étaient complètement en avance sur leur temps en 1992.

Les experts est donc un excellent techno-thriller des années 90, malheureusement un peu tombé dans l’oubli mais qui fait toujours autant mouche aujourd’hui grâce à ses nombreux atouts. Si vous le connaissez déjà, je vous garantis que vous aurez beaucoup de plaisir à le revoir, et si vous ne le connaissez pas, il faut absolument que vous lui donniez sa chance !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2015
Si vous cherchez seulement à vous distraire avec ce film, alors vous ne serez pas déçu. Ces 5 génies de l'informatique s'en donnent à coeur joie et la complicité entre les acteurs est très visible. Maintenant, si vous essayez de vous demander par quel miracle ils parviennent à récupérer le fameux décodeur tant convoité et surtout comment ils réussissent à entrer et à sortir de la forteresse a priori imprenable de Cosmo (Ben Kingsley), l'ancien camarade de Martin Bishop (Robert Redford) lorsqu'ils étaient adolescents, alors là vous serez déçu. Mais la cohérence et la vraisemblance des situations n'étaient sûrement pas l'objectif principal de ce film et vous passerez tout de même un bon moment.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2013
dans les années 60 un groupe de jeunes gens très calés en informatique sont "dénoncés" après avoir"infiltré une agence gouvernementale;certains sont arrêtés d'autres arrivent à se sauve : ils ont été dénoncés; néanmoins quelques années plus tard cette même agence gouvernementale fait appel à leur service pour trouver "une taupe"alors s'engage une lutte sans merci car eu ont tout à apprendre sur cette"taupe' qu'ils ne connaissent pas ;mais les connait très bien;un combat acharné s'engage car la taupe sème la terreur et la mort;une lutte pour la vie s'engage....film très intéressant où jusqu'à la fin on reste rongé' par l'angoisse
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2014
Pour tous ceux qui hésitent..........foncez car ce BR est en VRAI VF et contiens une qualité d'image qui est certes légèrement supérieure mais justifié pour l'achat du Blu-ray .
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2014
Bon film mais qui a pris quand même un sacré coup de vieux..... Le transfert est moyen et la restauration n'a pas été extraordinaire loin de la....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2013
Pour info le HDDVD zone 1 contenait la vostf et la vrai vf en dolby digital + ( environ 4 MB / seconde ) avec commentaire audio ; making of et trailer.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2014
Rien que du bon ... Un petit côté vintage ! Un souvenir de l'époque hippie à San Francisco ... Les acteurs sont très bons !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2012
Une comédie sympathique qui ne brille pas par son originalité ou sa réalisation mais détend grâce à son casting cinq étoiles et son dénouement explosif. Robert Redford, River Phoenix et David Strathairn sont parfaits - comme à leur habitude. Peu de surprise mais un bon moyen de passer la soirée.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,42 €
7,71 €
10,89 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici