undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
43
4,3 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:6,46 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Troisième film du désormais maître Tarantino, Jackie Brown détonne. Adapté d'un roman d'Elmore Léonard par Tarantino lui-même, le film porte la patte des deux hommes. Jackie Brown (la revenante et magnifique Pam Grier) est une hôtesse de l'air travaillant pour une miteuse compagnie aérienne mexicaine qui transporte de l'argent pour un trafiquant d'armes. Le trafiquant d'armes en question est joué par l'excellent Samuel L. Jackson. Casquette "Kangol" visée sur la tête selon ses humeurs et selon ses tenues, queue de cheval et petit bouc tressé, le sieur Jackson matte des minettes armées en compagnie de De Niro. Cassette qu'il présente à ses éventuels clients. De Niro sort de taule, est affublé de tatouages et de cheveux gras. Il est en dessous de tout, un mec au top auparavant mais une épave dorénavant.
Jackson emprunte chez Max Cherrie (joué par Robert Forster - impressionnant) pour faire libérer ses sbires sous-doués avant de les abattre, du moins d'essayer de le faire. Quant à De Niro, il parviendra à coucher (vite fait) avec la surfeuse junkie (Bridget Fonda - parfaite et que l'on ne voit pas assez souvent).
Le tout est une histoire d'amour entre Pam "Jackie Brown" Grier et la caméra de Tarantino. Le film est moins violent que les précédents mais non moins dépourvu de dialogues percutants "made in Tarantino.
Le film, c'est aussi l'histoire d'une arnaque bien ficelée, simple mais difficilement exécutée.
Le film est assez lent et long mais quel plaisir de ne pas revoir une banale histoire d'arnaque. Tout ici est différent et magnifiquement interpréter par des artistes inspirés. Un grand film! Différent...
Le premier DVD contient le film en format 16/9 d'origine en Français. L'image et le son n'ont pas à rougir.
Le second contient le film au format 16/9 en Anglais. Difficile à comprendre en version originale tant les dialogues sont bourrés d'expressions typiques.
Quant au troisième, il contient les bonus: des interviews du passionné cinéphile Tarantino, des extraits de films de Robert Forster et Pam Grier, ainsi que les affiches de ceux-ci. La vidéo entière de "Chicks who love guns". Très drôle car complètement "kitch". Des nunuches en bikini tirent à tout va sur de pauvres fruits et peluches en tous genres. Vous aurez aussi accès à des bonus cachés en répondant à des quizz sur le film. Prenez des notes durant le film.
Le menu du DVD est fait en fonction des différent endroits que le film visite et c'est très réussi. Vous aurez aussi droit à une sorte de mini bêtisier. Je n'en dis pas plus.
5 étoiles pour le tout! Une grande réussite.
FF
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange... Ce commentaire porte sur cette édition: Jackie Brown [Blu-ray]

Le Blu-Ray de "Jackie Brown" est à la hauteur du Film. L'Edition Collector 3 DVD était très bonne mais cette Edition Blu-Ray offre tout ce que le support peut apporter en gain de qualité, le Film a été tourné en 1997 et le Transfert est si bon qu'il pourrait aussi bien s'agir d'un Film tourné l'année dernière. Tarantino est vraiment gâté par l'éditeur...

Ce polar tiré du Roman d'Elmore Leonard "Punch Créole" est adapté par le Sieur Quentin et bénéficie d'un Casting sensationnel composé de Pam Grier, Samuel L. Jackson, Robert Forster, Bridget Fonda, Michael Keaton, et Robert De Niro. Avec une mise en scène maitrisée et une narration originale, sa Bande Musicale très 70's vraiment plaisante et ses excellents dialogues -souvent drôles- "Jackie Brown" démontre que Quentin Tarantino est bien un scénariste/ réalisateur doué et non un "simple recycleur" dénué de la moindre idée comme le disent certains.

Malheureusement le Film est en partie passé à coté de deux publics, celui qui n'avait pas aimé les précédents Films de Tarantino, souvent à cause de leur violence, et le public composé des Fans de "Reservoir Dogs" et/ou "Pulp Fiction" dont une bonne partie a trouvé qu'il y avait trop de dialogues et pas assez d'action. La violence généralement très présente dans les scénarios et les Films de Tarantino est en effet presque absente de ce Polar "un peu à l'ancienne" reposant sur une utilisation judicieuse des acteurs et de solides dialogues sans pour autant tomber dans le verbiage.

Jackie Brown a permis de faire connaitre au grand public deux acteurs de talent et contribué à leur donner une crédibilité qu'ils n'avaient pas auprès des producteurs, Pam Grier, actrice jusque là cantonnée aux Séries B qui fut l'une des reines de la Blacxploitation, et Robert Forster, lui aussi acteur "étiqueté" Séries B.

Le Master est impeccable, pas de tache ou de griffure et pas de grain cinéma. La définition est excellente, l'image précise et détaillée. Les contrastes sont parfaits, les couleurs sont belles et bien tranchées, la photographie du Film est parfaitement reproduite. L'aspect 3D est bien présent. Si on peut noter une très légère baisse de la Définition dans quelques plans, l'ensemble du métrage offre une image de toute beauté.

La Piste Audio Française est en DTS-HD Master Audio 5.1.
La Piste Audio Anglaise Sous-Titrée est en DTS-HD Master Audio 5.1.

Les Sous-Titres Français sont imposés sur la VO.

Les Bonus:
"Quentin Tarantino: Retour sur le Film", une interview de Tarantino sur le Film d'une durée de 55 mn environ.
"Comment tout a démarré": 38 mn environ.
Clip: "Chicks who love guns".
Scènes coupées et Alternatives introduites par Tarantino.
Films-annonces.
Critique du Film par Siskel et Ebert. 4 mn environ.
22 commentaires| 28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 20 décembre 2005
Un film haletant, qui nous tient en haleine du début à la fin. Pam Grier est superbe, elle joue très bien, ainsi que les autres acteurs. L'histoire, pas aussi originale que les autres de Tarantino est tout de même géniale, et on y adhère dès le début. On est surpris par toutes les scènes, par tous les personnages, par le déroulement de l'action. On retrouve aussi Samuel L. Jackson dans un rôle qui lui va comme un gant, ainsi que Robert de Niro, toujours aussi bon dans ses rôles de truands.
Un panel d'acteur exceptionnel pour un film génial, plein de suspense, avec une musique adaptée et réussie (et on sait le rôle et l'importance de la musique dans les films de Tarantino !). Tout colle donc, et on ne s'ennuie ni n'est déçue a aucun moment de ce film exceptionnel, de la même trempe que les autres du même réalisateurs ! Avis aux fans.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2013
Le meilleur film de Tarantino que j'ai vu jusqu'à maintenant. Ici on ne mise pas sur la violence à outrance, le morcellement de l'histoire est utilisé avec parcimonie, les dialogues ne sont pas pédants et prétentieusement métaphysiques. L'ambiance se veut posée et chic, et pas frénétique et tapageuse.

L'atmosphère qui règne est très 70s ou 80s -je sais pas trop, je suis pas assez vieux- dont l'héritage kitsch ringard est porté par Ordell et Louis aux coupes de cheveux et aux look vestimentaires plus que douteux. En parlant d'eux, il faut noter le très bon jeu de Samuel L Jackson et saluer la performance de De Niro qui, intelligemment, ne joue pas seulement avec ses mimiques bien qu'avec un tel rôle il aurait pu se laisser tenter.

La composition de la scène où Ordell prend la voiture pour tuer Beaumont dans le terrain vague est géniale. Une scène, un plan continu. La classe. La BO est de très bon goût et contribue grandement à l'ambiance élégante et calme: les Supremes, Johnny Cash, les Delfonics. What else do you need?

Le véritable intérêt est Pam Grier en Jacqueline Brown, tout simplement sublime. 49 ans à l'époque du film? Même ma mère est un peu plus jeune mais c'est sans rougir que je me laisse séduire. Pas étonnant que Max, modèle de sobriété et de force tranquille, ait eu le coup de foudre. L'une des plus belles romances qu'il m'ait été donné de voir. Rah, j'espère qu'elle a finalement fait demi tour.

Tarantino savait bien ce qu'il faisait en choisissant d'adapter le très bon scénario de Rum Punch sans pour autant faire reposer le film totalement sur l'arnaque. Il a parié sur l'émotion douce et exquise, bonne pioche. Jackie Brown se savoure.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Jackie Brown » est le troisième long-métrage de Quentin Tarentino et sans doute son meilleur film à ce jour. Sans faire appel à un style aussi provocateur et décalé qu'à l'habitude, ce film, réalisé en 1997, est maîtrisé de bout en bout. Avec une certaine sobriété, un rythme assez lent, beaucoup de dialogue et une musique années 1970 très présente, Tarentino réussi à la fois une parfaite adaptation du roman « Rum punch » et une œuvre cinématographique originale et stylée.

Le scénario s'articule sur une série de manipulation entre un gros bonnet de la vente d'armes et des flics ambitieux qui cherchent à tirer parti de Jackie Brown, une hôtesse de l'air qui sert de mulet pour arrondir ses fins de mois. Chacun cherche à piéger l'autre et à mettre la main sur 500.000 $ en liquide qui doivent transiter vers Los Angeles en provenance du Mexique. Comme chacun des films de Tarentino, « Jackie Brown » est aussi un hommage à un courant et à un style particulier du cinéma américain.

« Jackie Brown » s'appuie avant tout sur un casting exceptionnel et des acteurs au sommet de leur art. Pam Grier dans le rôle-titre et Robert Foster dans celui de Max Cherry (prêteur pour caution) qui tombe sous son charme crèvent tous les deux l'écran. Samuel L. Jackson confirme, dans un style assez proche sa remarquable prestation de « Pulp Fiction ». Dans les seconds rôles, Robert de Niro et Bridget Fonda se montrent très drôles dans des rôles alors inhabituels pour eux. Enfin Michael Keaton ou Chris Tucker démontent également leur potentiel.

Les 2h30 du film sont un vrai régal et « Jackie Brown » installe définitivement Tarentino parmi les monstres sacrés du cinéma contemporain.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jackie Brown est pour moi LE meilleur film de Tarantino. Même si beaucoup ne l'ont pas aimé, moi je trouve qu'il résume tout l'univers de ce réalisateur hors du commun ! J'aime tout particulièrement le rythme du film dont le ton est donné dès la première image : lent et savoureux. On ne peut évidemment pas oublier de citer les acteurs qui sont extraordinaires avec une préférence particulière pour un Robert De Niro qui ne s'était pas surpassé depuis trop longtemps. Et que dire de Pam Grier, ancienne actrice des années 70 qui apporte toute la lumière au film et qui donne envie de la redécouvrir dans ses anciens films. Tarantino a un don : celui de nous faire aimer ce qu'il aime plus que tout, à savoir son univers cinématographique ainsi que sa musique.
Si vous êtes fan comme moi de ce film, vous ne pouvez pas passer à côté de ce superbe coffret de 3 DVD dont un entièrement dédié aux bonus !
Ma scène préférée reste celle dans laquelle De Niro flingue froidement sur un parking Bridget Fonda. Pour ceux qui ont déjà vu le film, ils comprendront de quoi je veux parler.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jackie Brown est pour moi LE meilleur film de Tarantino. Même si beaucoup ne l'ont pas aimé, moi je trouve qu'il résume tout l'univers de ce réalisateur hors du commun ! J'aime tout particulièrement le rythme du film dont le ton est donné dès la première image : lent et savoureux. On ne peut évidemment pas oublier de citer les acteurs qui sont extraordinaires avec une préférence particulière pour un Robert De Niro qui ne s'était pas surpassé depuis trop longtemps. Et que dire de Pam Grier, ancienne actrice des années 70 qui apporte toute la lumière au film et qui donne envie de la redécouvrir dans ses anciens films. Tarantino a un don : celui de nous faire aimer ce qu'il aime plus que tout, à savoir son univers cinématographique ainsi que sa musique.
Ma scène préférée reste celle dans laquelle De Niro flingue froidement sur un parking Bridget Fonda. Pour ceux qui ont déjà vu le film, ils comprendront de quoi je veux parler.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2014
Très grand polar mais victime de sa structure puzzle aussi la première partie n'est pas sans longueur avant que toute l'intrigue ne se mette en place. Sinon rien à redire sur les interprètes et la musique partie intégrante de l'action . Les dialogues sont savoureux et la galerie de personnages est irrésistible .La scène dans le magasin de prêt à porter et dans la cabine d'essayage est un pur moment de bravoure . Sans doute le film le plus personnel et sous estimé du réalisateur . Le bluray est époustouflant de précision et de piqué. Du très bon travail!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
LE BLU-RAY
C'est Noël. Piqué, détails, couleurs, Jackie n'a jamais été aussi belle !
LE FILM
merveilleux portrait de femme. Jackie Brown. Un des plus beaux films jamais réalisé sur le mi-temps de la vie. Cet instant ou s'imposent les choix définitifs et les virages à ne pas louper. Parce que le temps presse.
Pam Grier, la divine. Égérie des films de la Blaxploitation dans les années 70 (Coffy, Femmes en cage, Sheba Baby... et Foxy Brown !) Dès le titre, l'hommage est clair, assumé et appuyé. 2h30 d'une magnifique déclaration d'amour à cette actrice à la sensualité dévastatrice qui affiche aujourd'hui une épatante filmo de genre de près d'une centaine de films !
En 1997, Pam a 48 ans. Quentin la filme comme une icône. Rayonnante, plus charismatique que jamais, le travelling l'épouse dès l'ouverture du film. Vous embarquez avec Jackie ou vous resterez à la porte de ce feel-good polar au rythme langoureux, cultivant avec délice l'art de la fugue et de la digression. Histoire d'une femme entre deux âges, hôtesse de l'air sur une compagnie low-cost contrainte à opérer de petites magouilles avec un trafiquant d'armes et forcée de jouer les appâts pour les flics pour éviter la case prison. Elle va tenter un fabuleux coup de bluff sur un transfert d'un demi million de dollars pour échapper à cette vie sans issue... Charme, suspense, on va trembler pour Jackie.
Inspiré du Rum Punch d'Elmore Leonard, écrivain venu du western (3h10 pour Yuma, Hombre, Joe Kidd) et auteur de nombreux polars ayant inspiré nombres d'oeuvres ciné Tarantinesques (Get Shorty, Hors d'Atteinte, Be Cool) Jackie Brown est un bijou d'écriture. Tempo, humour, punchlines, la fabuleuse galerie d'acteur qui peuple ce merveilleux univers nous transmet à chaque séquence son bonheur d'interpréter pareille partition. Ordell, le savoureux et inquiétant trafiquant d'arme est royalement défendu par l'impayable Samuel L Jackson. Robert De Niro, apathique et l'oeil éteint, se régale de son rôle d'ex-taulard totalement à l'ouest. Bridget Fonda assure en nymphette fatiguée et le tandem de flics joué par Michael Keaton et Michael Bowen fonctionne à plein régime; Clin d'oeil, le flic Ray Nicolette, toujours interprété par Michael Keaton, reviendra faire une apparition dans le Hors d'Atteinte de Soderbergh. Tous ces personnages vont entrer dans votre vie et il y a peu de chances pour que vous puissiez les oubliez. La direction d'acteur est un art. Tarantino y excelle. Jackie Brown est un bain de jouvence.
Au coeur de cette royale distribution rayonne donc Pam Grier. Et son charme va totalement envoûter le préteur sur gages chargé de la sortir de prison. La scène se déroule durant la première partie du film. Je vais vous parler ici d'une des plus belles scène de coup de foudre de l'histoire du cinéma, et je pèse mes mots. Un tour de magie totalement transcendé par la B.O : Tandis que dans l'ombre s'approche Jackie, la caméra s'approche du profond et bouleversant regard du vétéran Robert Forster (présence de vieux lion et coolitude Clooneysque) Résonne alors le fabuleux Natural High de Bloodstone. Instant de grâce cinématographique...
Tout ça pour dire que Jackie Brown, au delà de son intrigue savamment conduite, est d'abord une bouleversante histoire d'amour.
Pam Grier face à Robert Forster c'est tout un pan de l'histoire du cinéma. Une période vénérée par Quentin Tarantino. J'ai cité la période de la blaxploitation pour Pam. Parlons de Forster qui débuta sa carrière en 1967 dans le rôle d'un jeune militaire attisant l'homosexualité refoulée d'un Brando plus névrosé que jamais dans Reflets dans un oeil d'or de John Huston. Puis c'est une figure du petit écran dans les années 70. Une myriade de téléfilm et le rôle titre dans la série Banyon (1971-1973) Un tas de panouilles dans les années 80 et en 1997 Tarantino le fait sortir de l'ombre. Le poids d'une longue carrière et de nombreuses traversées du désert hantent les regards de ces deux acteurs à qui on ne la fait plus. Et ce spectacle est magnifique. Jackie Brown c'est l'inverse d'un cinéma de branleur et de poseur. C'est le témoignage d'un amoureux fou du cinéma de genre, infiniment respectueux de tout ce terreau underground sur lequel fleurissent les plus solides légendes du septième art.
J'ai revu Jackie Brown hier soir. Elle aura vingt ans l'année prochaine et je vous confirme qu'elle n'a pas pris une ride.

Continuez sur les chroniques ciné de Francisco
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2007
Comme souvent Tarantino réalise pour le plaisir du spectateur : on ne s'ennuie pas, on vibre, on rit, on fait travailler sa cervelle pour recoller les morceaux de l'intrigue (mais c'est fluide quand même!).
Côté DVD, je regrette qu'il ne propose pas une option appréciable pour les amateurs de langue anglaise : il n'y a pas de sous-titres en anglais (je sais c'est un peu spécial mais j'aime bien revoir des films en VO avec les mots écrits, pour apprendre de l'argot américain...).
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)