undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
6
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 octobre 2002
Premier album d'Helloween avec l'excellent chanteur Andi Deris, succédant à Michael Kiske pour un résultat plus que satisfaisant. Cet album annonce les deux albums suivants, dans la même lignée, que sont "Time of the oath" et "Better than raw". Donc, toujours du trés bon boulot du combo hambourgeois, avec des titres géniaux comme "Sole survivor", "Where the rain grows" ou encore "Secret alibi"... Pour tous les fans du groupe cet album est indispensable!!!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2010
Masters of the Rings (1994) [ou comment créer l'album quasi-parfait] est tout simplement et tout bonnement le meilleur album qu'Helloween est jamais sortie, leur Master of Puppets à eux (pour le jeux de mots) ! C'est en quelques sortes une version amélioré des 1ers albums, les titres sont de meilleur qualité, encore plus inspirés que par le passé, on sent vraiment que chaque titre à été travaillé en détails, le côté "comique" est moins présent, l'ambiance est plus sérieuse. Un heavy metal classieux, carré, parfois progressif ou légèrement speed mélodique par moments.

Ce changement est en partie dû à l'arrivée d'Andy Deris, le nouveau vocaliste (1993) qui avouons le, n'est pas le meilleur chanteur qu'Helloween est eu jusqu'à présent (bien que chantant juste et de façon pro quand même), Michael Kiske étant à un niveau supérieur (l'ancien vocaliste) mais malheureusement, sa performance à été désservi par 2 albums trop inégaux ("Pink Bubbles go Ape" et le très controversé mais néanmoins original "Chameleon"). Cet album donc "Masters ...", est vraiment excellent, et je pèse mes mots.

Ne n'accroche pas du tout à l'album suivant "The Time of the Oath" (bien vu le fait de reprendre l'idée visuel des Keeper of the seven ..."], qui selon moi est une copie raté de ce "Masters of the Rings", et pourtant construit sur les mêmes principes. Même "Chameleon" (1993) est meilleur de part sa diversité et son originalité.

1 - "Irritation" : la meilleure intro qu'Helloween est jamais faite, pour sûr, entièrement opéra/classique et d'une inspiration sans nom.

2 - "Sole Survivor" : Un des titres les plus "heavy" de la carrière d'Helloween, un tube en puissance qui reste en tête pendant des années. Les parties de batterie sont techniques sur l'ouverture du titre, inimitable !

3 - "Where the Rain Grows" : Un titre heavy/speed bourré de bonnes idées, refrain émotionnel, mélodies à la tierce, comme si Iron Maiden et Gamma Ray avait copulé ! Encore un tube en puissance.

04 - "Why" : Encore un titre bien heavy, mid-tempo, puissant, et tubesque ! Mélodies, refrain et solo au top !

05 - "Mr. Ego (Take Me Down)" : Encore un titre mid-tempo au petits oignons. Du Gamma Ray avant l'heure, guitares puissantes, inspirées, plans basses technique, plans de synthé proche du grand "somewhere in time" de Iron Maiden, des parties de chant ultra variés et solo au top. Tube en puissance !

06 - "Perfect Gentleman" : Encore un tube, décidément ! Mélange d'émotion et d'humour typique d'Helloween. Refrain et solo au top, mélodies encore à la tierce entre Iron Maiden et Gamma Ray, avec un petit côté Accept par moment, dans la lignée teutonne (à croire qu'Helloween est le chainon manquant en Iron Maiden et Gamma Ray).

07 - "The Game Is On" : Un titre énergique bourré de bonnes idées, entre mid-tempo et heavy/speed, bruits de toutes sortes (jeux électronique), humour à foison mais sans en faire trop, refrain magnifique, mélodies à la tierce (encore), solo heavy, et encore de l'émotion. Encore un tube, tout y est ultra maitrisé, comme dans tous les titres sur cet album !

08 - "Secret Alibi" : Un mid tempo plaisant, énergique, typique d'un Gamma Ray avant l'heure, mélodies et solo (planant et émotionnel, avec des plans entre Black Sabbath et Iron Maiden) au top, refrain émotionnel, et bonne humeur propre à Helloween. Encore un tube !

09 - "Take Me Home" : Intro batterie, plans basses, et c'est partie pour un titre entre mid-tempo énergique et un boogie/speed entrainant, refrain à l'allemande, et toujours pareil, refrain tubesque et solo heavy/blues/boogie avec quelques plans en tapping à la Van Halen vraiment excellent !

10 - "In The Middle Of A Heartbeat" : THE ballade de l'album, et tout simplement la meilleure ballade "heavy" de toute la carrière d'Helloween, un titre génial qui ferait chialer le plus coriace des dures à cuire !!! A noter quelques parties guitares acoustique/électrique qui ne sont pas sans rappeler le titre "phoenix rising" d'Annihilator sur leur album le plus typé heavy/speed "set the world on fire (1993)".

11 - "Still We Go" : Entre passage heavy puissant mid-tempo, bien énargique avec beaucoup d'émotion et speed mélodique, ce titre est tout simplement l'un des meilleurs de ce magnifique album ! A 3m43s, on peut noter un passage heavy/speed avec doubles guitares à la tierce, qui peuvent encore rappeler Annihilator, encore sur le même album "set the world on fire", sur les titres "no zone" ou encore "brain dance", avec toujours ce petit côté Gamma Ray avant l'heure. Un tube !

Résultat des courses : Pas un titre en dessous, que des tubes en puissance et je pèse encore mes mots, rien n'a été laissé au hasard sur cet album, tout y est quasi parfait, ultra calculé, et en même temps le côté frais et instinctif y est conservé. Le meilleur album d'Helloween toute période confondue ! Merci au père Hansen d'être parti, ce qui lui a permis de créer Gamma Ray, et de laisser Helloween sortir tout simplement et bonnement son meilleur opus.

En bref : Masters of the Rings = The best ! Over the Top !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2003
après l'infect "Chameleon", Helloween engage Andi Deris au micro et le cogneur Uli Kusch et forge un album d'excellente facture. Nombreux sont les classiques qui jalonnent ce disque, comme "Sole Survivor", "Where The Rain Grows", "Still We Go" ou bien le single "Perfect Gentleman". On passera sur des titres moins réussis comme "Mr Ego", ou bien "Take Me Home", mais on ne résistera pas à "Secret Alibi" et "The Game Is On". excellent
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2014
Lorsque j'ai écouté cet album pour la première fois, je me suis dit que helloween était peut-être le groupe qui survivrait au départ d'un chanteur aussi charismatique que Kiske même s'il faut bien avouer que Kiske n'est pas parti en pleine gloire avec l'échec commercial de "chameleon"(mérité à mon sens). Cet album n'est peut-être pas du niveau des" keepers" mais le groupe arrive vraiment à ce démarquer du speed allemand en proposant quelque chose de plus lent mais des compos plus travaillées( ex: "mr ego", "perfect gentleman" ou encore "secret alibi"). En somme, on a pas l'impression d'entendre dix fois la même chose avec une double grosse caisse lancée à fond les ballons comme on en trouve trop souvent dans ce style. Il est regrettable que le groupe n'ait pas continué sur cette voie là. L'album d'après marquera un retour à un power métal plus basique. Dommage.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2016
Après le mauvais "Pink Bubbles go Ape" et l'effroyable "Chameleon", Helloween nous revient à ce qu'il sait faire de mieux avec "Master of the Rings". Sous un Titre évoquant "Keeper of the Seven Keys" et une pochette ratée, ce CD est le début de la Reconquête pour le groupe. Certes, la transition au micro Kiske-Deris est un peu abrupte, mais les compos ("Where the Rain grows", "Perfect Gentleman", "The Game is on") fleurent bon le Happy Metal d'Antan, le tout illustré par le livret rempli de petits personnages à tête de Citrouille comme au bon Vieux Temps. Avec ce retour prometteur et les sorties suivantes ("Time of the Oath", "Better than Raw"), les Allemands vont peu à peu remonter sur le trône du Heavy/Speed Allemand, dont ils se sont eux-mêmes destitués. On est en 1994, Kurt Cobain et le Grunge sont morts...Il est temps au (True) Metal de reprendre ses Droits et le Devant de la Scène...Qu'il n'aurait jamais du quitter au profit de cet éphémère Effet de Mode venu de Seattle...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2005
De la période Deris, master of the Rings est le meilleur album, plus ou moins à égalité avec time of the oath ( ce dernier atrocement mal produit ) .
Une chanson se dégage clairement du lot, "Sole Survivor" . C'est même la meilleure chanson de la période Deris . Elle est très bien servie par l'intro à la batterie du génial Uli Kush ( ex gamma ray ), et son refrain lourd et aggressif qui nous change des futurs hymnes pour lutin que pondra le groupe dans les albums suivants .
Le reste de l'album est un peu laborieux . On notera tout de même la production EXCELLENTE , le batteur uli Kush très impressionnant , et quelques bon moments...
De là à en recommander l'achat, ne poussons pas trop loin...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici