undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
7
4,1 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:4,98 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 juin 2001
Ça commence comme dans un rêve. Un rêve, mais pas n'importe lequel. Celui qu'on fait assis, debout, couché. Celui qui transporte, celui qui illumine. L'absente commence pour ainsi dire très bien. Les premières notes se font entendre au loin, puis les instruments se déchaînent en toute beauté. L'accordéon dessine d'entrée une ambiance sonore enjouée et romantique, tandis que les cordes tombent en cascade tout au long du morceau. Cette chanson qui ouvre le disque s'appelle A quai, mais c'est bien dans une tempête mélodique que l'on se retrouve. A partir de là, les invités de Yann Tiersen entrent dans la danse. Lisa Germano, Dominique A, Neil Hannon de Divine Comedy, les Têtes Raides, l'actrice Natacha Régnier, l'orchestre symphonique de Vienne, entre autre, viennent mettre leurs nez -leurs voix, leurs doigts, leurs compositions- dans les affaires de L'absente. Le résultat est brillant. Yann Tiersen n'est plus seulement le multi-instrumentiste doué et solitaire de La valse des monstres. Le voilà aujourd'hui chef d'un orchestre sans queue ni tête, à partir duquel il a su dresser un ensemble cohérent de bout en bout. On a des passages lancinants (La parade, Bagatelle, L'échec), des morceaux à boire (Les jours tristes, interprété par un Neil Hannon très en verve), des instrumentaux touchants (L'absente, Qu'en reste-t-il?, Le retour), et même parfois festifs (Le jour d'avant). Mais de façon globale, Yann Tiersen ne fait plus tomber le mouchoir. L'homme qui a écrit la bande originale du film La vie rêvée des anges -pas un modèle de gaieté- semble avoir abandonné cette facette larmoyante, pour ce qui s'annonce comme sa tentative la plus accessible à ce jour.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2001
Je connais Tiersen depuis 3 ans et l'ai vu une fois en concert.Ce bonhomme et sa musique sont magiques, son oeuvre grandiose.Quelqu'un qui a une sensibilité, et une intelligence musicale.Ca transporte et ça chavire,laissant l'auditeur comme un bateau ivre.Ce dernier opus est aussi fabuleux que les autres.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2001
Bonheur, nostalgie, mélancolie , ivresse, plaisir, ... sont tous les sentiments que je ressent lorsque j'écoute l'Absente. Yann Tiersen nous montre avec cet album ses talents de magicien... Sa musique éveille en moi des souvenirs lointains, des souvenirs d'enfance.
Merci pour cet album ainsi que pour la B.O.F. Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2001
Pour dire vrai, il y a un mois, je ne le connaissais pas, ou peut être de nom. Il fait parti de ses artistes français qui se tiennent éloignés des médias, et dont eux ne raffolent guère. Dommage. Et Amélie est arrivée, entraînant dans son déchainement médiatique, son compositeur, permettant ainsi au plus grand nombre de le connaitre. Et c'est mérité. Cet artiste mérite d'être connu, c'est un chanteur à texte mais surtout un compositeur, compositeur de mélodies d'un autre temps pourrait-on dire, et pourtant si actuel. Pr faire court, C'est beau, c'est simple, c'est acoustique. Alors, profitez vous aussi du courant Amélie Poulain pour vous jeter à l'eau, et découvrir Yann Tiersen. Pour ceux qui connaissent déja, cette critique ne les concerne pas, ils ont sans doute déja l'album chez eux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2002
Cet album, paru peu de temps avant la B.O. du "Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" se distingue des autres du fait qu'il y a davantage de chansons. Ma préférence va toutefois aux instrumentaux tels "A Quai" ou "La Lettre d'explication". A la version chantée des "Jours Tristes" interprétée en Anglais, je préfère la version instrumentale. "Bagatelle" en revanche sort du lot : l'union entre les violons de Yann Tiersen et la voix de Dominique Ané est une réussite de chez réussite.
Un bon album qui permet de patienter en attendant la sortie du Live à la rentrée.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2013
Different des nouveaux albums, je ne peux que vivement conseiller ce disque à ceux qui recherchent le Tiersen des origines
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2014
volume moins intéressant
ko ok okj ijo io iu ui iu iu iu iu iu iu io io iou iu
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)