undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
76
4,0 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour ce Bond non officiel, point de restauration Lowry de folie. En fait, ce qu'on récupère en France en 2013 n'est rien d'autre que ce qui était sorti en 2009 aux USA. En l'état, l'état global de la copie fait un peu mal : pas toujours très stable, et surtout constellée de points blancs, on ne peut que constater le travail trop léger de MGM sur ce titre de catalogue (surtout pour une sortie avec 4 ans de retard). A ce titre, le générique fait vraiment peur si on n'est pas habitué à une netteté aussi faible pour tous les génériques faits en surimpression. Heureusement, le reste du film est bien au dessus de ce générique introductif, avec un encodage qui tient la route, et des plans qui, régulièrement, sont beaux et nets. Cependant, force est de constater que l'image fait régulièrement du yoyo côté définition et niveau de détails, ce qui reste surprenant pour un titre relativement récent (1983) et au potentiel de ventes assez élevé. Au final, l'apport par rapport au DVD est bien là, mais il parait évident que l'on est loin d'avoir ici la meilleure édition du film.

Côté son, la VO 5.1 est une belle piste... stéréo (en exagérant un peu). S'il y a bien un remixage 5.1, celui ci reste très léger, et on est le plus souvent face à une piste 2.1. Pour autant, le rendu est très agréable. La piste est généreuse, bien mixée, avec un détachement clair des dialogues et de la musique, et un rendu très efficace. Qui plus est, le caisson de basses est régulièrement mis à contribution, pour les effets sonores comme la musique, pour une jolie reprise dans les graves. Cependant, il subsiste malgré tout une sous-exploitation des enceintes arrières qui, sans être gênant, aurait probablement pu être évitée.

Image : 7.5/10
Son (VO 5.1) : 8/10
Film : 6.5/10
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 24 avril 2015
Amateur de la filmographie James Bond depuis de nombreuses années, "Jamais plus jamais" a toujours fait partie de ma collection de "007" en DVD, même si ce film "dit indépendant" a été réalisé en dehors "et un peu en concurrence" avec la production de l'équipe qui dirige depuis plus de 50 ans la célèbre franchise du même nom (EON Productions = la famille Broccoli). Pour bénéficier des progrès de la Haute Définition, j'ai renouvelé ma collection de DVD en achetant le coffret Blu-Ray des 23 films "James Bond" existant à ce jour. Je ne pouvais pas faire autrement que de compléter ce renouvellement par l'achat de ce 24ème James Bond, même si sa place dans la collection n'est pas si évidente que ça à trouver, mon appréciation du film étant partagée.

1- Tout d'abord concernant le support : A mon avis, la qualité vidéo globale de ce Blu-Ray est un peu décevante par rapport au DVD en ma possession.
- J'avoue être un peu frustré du résultat obtenu par cette restauration numérique des images, notamment au début du film, où l'image est assez granuleuse (c'est frappant sur le générique). Cela s'améliore pour les scènes se déroulant dans des endroits ensoleillés ou lumineux (par exemple dans le sud de la France), où on retrouve une qualité standard de type HD, mais ce n'est pas époustouflant.
- Concernant le son, j'ai eu bien du mal de régler mon home cinéma. La bande son remastérisée est "envahie" d'un bruitages très (voire trop) présents qui parasite parfois les dialogues. Il en est de même pour la musique parfois trop présente. Originalité, elle a été composée par Michel Legrand, suite au refus du John Berry, compositeur attitré de la série qui travaillait déjà pour la franchise. Il y a une belle chanson et de la belle musique, mais elle déroute un peu par rapport "au style James Bond connu". Globalement, je trouve que l'agrément audio est en deçà de ce qui se fait actuellement lors de la restauration d'anciens films. Cela laisse une impression de confusion dans le mixage.
J'ai l'impression que l'édition du B-R de "Jamais plus jamais" n'a pas bénéficié des mêmes moyens que ceux accordés par Sony pour remastériser la saga complète, qui est assez remarquable.

2- Concernant le film, il faut tenir compte qu'il est fruit d'une victoire judicaire opposant Ian Fleming (romancier et père géniteur de "Bond") et Kevin Mac Clory (scénariste d'un premier James Bond au cinéma qui aurait dû être "Opération Tonnerre", mais le projet avait avorté pour des problèmes de droits). En 1983, cette victoire lui a donné le droit de réaliser un remake d'Opération Tonnerre (film déjà tourné en 1965 par EON Productions) en dehors de la franchise James Bond. Mais la décision de justice comportait tellement de contraintes, notamment de ne rien plagier de la précédente production, que la réalisation de ce film s'est déroulée dans un contexte extrêmement tendu avec de multiples obligations qui auront beaucoup d'impact sur la qualité finale du film. Jack Schwartzman, nouveau producteur, s'est attelé à la tâche mais dans ce contexte très perturbé et avec son manque d'expérience (c'était son premier film), il n'a pas été en mesure de diriger "ce navire" en quasi perdition. Ce film a été réalisé dans la douleur par Irvin Kershner. Il faut absolument voir le making-off contenu dans les bonus, ça permet de mieux comprendre pourquoi ce film laisse une impression de travail inachevé, voire brouillon. C'est assez impressionnant ! Le réalisateur dit : "j'aimerais pouvoir refaire ce film...", "si Sean Connery n'aurait pas été là, on aurait abandonné". Il a fallu 4 scénaristes pour réussir à construire cette histoire, avec un circuit de validation incroyablement complexe pour éviter les poursuite judicaires. Il y avait tellement d'intervenants, que cela a considérablement gêné la fluidité et la cohérence du film. C'est bien dommage, car il me semble qu'il y avait tous les ingrédients nécessaires pour réaliser un très bon James Bond.
- Le pari de ce film était assez risqué, puisque il s'agissait de montré un James Bond vieillissant (ici, Sean Connery a 53 ans), qui n'est pas très en forme, avec des scènes d'actions assez limitées. Le public allait-il suivre ? Le retour de Sean Connery allait-il suffire pour garantir le succès de ce film, sachant qu'il s'était juré de ne jamais y revenir... d'où le fameux titre. Mais un cachet assez exceptionnel pour l'époque a eu raison des premiers refus de Sean Connery qui, ainsi, a ainsi endossé le smoking de "007" pour la 5ème fois.
- On retrouve la fameuse organisation criminelle "Le SPECTRE" qui, par un habile stratagème, a volé 2 bombes nucléaires à l'US Air Force pour réaliser un chantage financier auprès des nations. Toute l'histoire va consister à remettre James Bond sur pied, afin qu'il retrouve ces bombes et les neutralise. A noter que les magnifiques Kim Basinger (Domino) et Barbara Carrera (Fatima) sont de remarquables James Bond Girl. L'interprétation du méchant un peu fou assurée par un inquiétant Klaus Maria Brandauer (Largo) est brillante. En dehors des paysages splendides des Bahamas, on peut se régaler de très belles images de notre sud de la France (Menton, Villefranche, Nice, Antibes, Monaco,...).

3- "Jamais plus jamais" a coûté cher (contrainte supplémentaire pour la production). Il est sorti en salle en même temps que le 13ème James Bond de la franchise : "Octopussy" (produit pour moins cher par une équipe sui maîtrisait mieux la production de ce type de film d'actions à grand spectacle). Au niveau de la compétition qui s'était établie entre les deux films, "Jamais plus jamais" n'a pas réussi à battre les recettes spectaculaires du film concurrent, mais il a néanmoins rapporté de l'argent à ses producteurs : cela n'a pas été un naufrage économique, comme certain pouvait le craindre avec tous les déboires qui ont perturbé sa production. Même si je suis "fan", il faut bien reconnaître que le nom de "Sean Connery" n'a pas suffi pour battre "Octopussy", grand succès commercial avec un remarquable Roger Moore, bien installé dans son costume de "007" pour la 6ème fois (il en tournera 7, le record absolu).

4- Conclusion personnelle et subjective : Chaque fois que je regarde ce film, je suis partagé sur mon appréciation entre "j'aime bien" ou "je n'aime pas"... Il y a de la déception dans mon appréciation, mais ce film existe, il se laisse néanmoins regarder, c'est un James Bond, donc il doit trouver sa place dans ma vidéothèque.
33 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2016
"Never say never" est un film de Bond "non-officiel" qui correspond à un remake 1983 (produit notamment par la Warner Bros.) du film "Thunderball" (1961) avec des droits échappant à la série "normale" des Bond EON productions. Il est sorti juste après "Octopussy", Bond période Roger Moore.
Il a pu se faire grâce à Sean Connery qui est de retour pour le rôle en agent secret âgé alors qu'il avait déclaré ne plus jamais jouer le rôle de James... d'où le titre.
Ce n'est pas un très grand Bond, pour être honnête, mais il se laisse regarder malgré tout et remet bien en mémoire le début des années 80 déjà lointaines, avec en particulier un passage plutôt kitsch autour des jeux vidéos de l'époque! La bien jolie Kim Basinger y joue un de ses premiers rôles qui lui assurera la célébrité.
Le film est presque plus intéressant par le déroulé de son histoire avec le retour du grand Sean et par les difficultés juridiques mais aussi de tournage pour arriver à le réaliser. Cependant il joue sur l'âge avancé de notre héros avec pas mal d'humour et de second degré, ce qui rehausse l'histoire un peu plate et pas très haletante.
La version Blu-ray est meilleure que la version DVD: l'image et le son sont bons, sans être exceptionnels, mais il y a plus de langues et surtout plus de bonus dont des retours sur l'histoire de ce film et sur Sean Connery:
- Le grand jeu : la génèse de Jamais plus jamais (16')
- Le retour de Sean Connery (8')
- Les filles de Jamais plus jamais (10')
Par contre, le commentaire audio de Irvin Kershner et Jay Rubin (spécialiste de James Bond), s'il est intéressant, ne nous est proposé qu'en VO anglaise non sous-titrée. C'est honteux pour un Blu-ray mais le commentaire et les bonus hors bande-annonce n'existaient pas sur le DVD alors on s'en contente (et il ne faut pas un niveau exceptionnel en anglais pour comprendre l'essentiel de la chose). C'est dommage tout de même.
Vous pouvez donc acheter ce Blu-ray si vous voulez compléter votre collection de Bond et profiter de ces petits bonus!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 14 juillet 2016
Pour compléter l’excellent Coffret Blu-ray des 24 Films

Image : 4.5/5
De belles couleurs et des contrastes dodus, une définition joliment ciselée, ce Blu-Ray fait plutôt dans l'élégance, même si de nombreux points blancs et plages granuleuses subsistent.

Son : 1.5/5
Une piste française mono peu convaincante aux doublages peut-être excellents, mais dont la musique (signée Michel Legrand) et les bruitages sont complètement éteints. Le gonflage 5.1 de la VO est vaguement meilleur, mais tout manque cruellement de précision et d'envergure.

Bonus :
- Commentaires audio du réalisateur et de Steven Jay Rubin, spécialiste de James Bond
- Genèse du film (16')
- Le grand retour de Sean Connery (8')
- Les femmes du film (10')
- Bande-annonce

Conclusion : 1.5/5
Nous n'avons pas réussi à activer les sous-titres français sur les commentaires audio. Quant aux trois petites featurettes sur le film et ses acteurs, elles sont bien légères.
A recommander pour les fans inconditionnels du plus célèbre agent britannique.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le film a été exploité en salle en Dolby Surround, piste que l'on a logiquement retrouvé sur le Laserdisc... Et là, stupeur, une bête piste mono, comme sur le DVD. HD, certes, mais mono. Pour la VO 5.1, elle est un peu trop centrale, surtout pour la musique.
Quand au reste, pas d'effort, comme d'hab. Pas de sous-titres sur certains bonus, on croirait presque une édition Warner... Pour dire ! Pour l'image, des défauts de pellicule que l'on ne croyait ne plus voir en Blu-Ray, un grain parfois envahissant, mais une définition et des couleurs jamais vu en vidéo.

Sinon, un très bon James Bond non officiel, où l'on regrettera seulement une Kim Basinger pas très à l'aise....
55 commentaires| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2004
Un James Bond Non Officiel qui surpasse nombre d'épisodes de la série.
Dix huit ans après la version "originale", à savoir "Thunderball" (Opération Tonnerre), Sean Connery reprend le chemin des studios en offrant une nouvelle fois son charisme au héros qui fit de lui la star mondiale qu'il est devenu : James Bond, agent 007. Mais cette fois-ci, Saltzman et Broccoli ne sont plus les producteurs attitrés et MGM se retrouve ainsi lésé quant à ses droits sur l'intégrale de Ian Fleming.
Le cocktail 1/3 humour, 1/3 action et 1/3 charme fusionne à merveille et cerise sur le gâteau, ou plutôt olive dans le martini, le casting entourant Sean Connery (Kim Basinger, Klaus Maria Braundauer...) est tout simplement brillant.
Une nouvelle preuve que Sean Connery est le James Bond par excellence.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2013
je passe sur la critique du film, il est ce qu'il est , qu'on adore ou que l'on déteste, non, je parlerais juste du coté technique, bien que l'image soit plus qu'honorable et les featurette bien sympa, le gros hic de cette édition , c'est dans un premier temps la vf mono et surtout le commentaire audio non sous titré qui est d'autant plus rageant, car le peu que j'ai compris,"vu mon anglais lamentable" était intéressant !
Donc bon pas carton rouge vu la qualité de l'image mais carton orange pour le son en vf mono et pas de sous titres sur le commentaire !
33 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2011
Voici un James Bond un peu particulier, puisque pour des questions de droit, il ne s'agit pas d'un film produit par la société EON, qui est à l'origine de la fameuse saga.
Sean Connery reprend du service sur le scénario d'"Opération Tonnerre", avec quelques variantes tout de même. Un James Bond vieillissant se voit conseiller un séjour de remise en forme dans un centre de soins, où il tombera sur des membres du Spectre préparant un vol d'ogives nucléaires. Il n'en faut pas plus pour que Bond soit de retour au sommet de sa forme.
Ce film est un réel plaisir car Sean Connery semble des plus à l'aise. Il donne l'impression de fermer la boucle du personnage (il avait même envisagé de tourner une séquence finale avec son ami Roger Moore, alors le James Bond officiel !). Malgré son statut particulier, "Jamais plus Jamais" n'est pas un sous-produit bondien et il ne pouvait pas en être autrement avec Irvin Kershner aux commandes. Les personnages secondaires sont également pleins de saveur, particulièrement Fatima Blush et ses costumes extravagants.
La réplique du film (lorsque Fatima Blush éclabousse de ses skis nautiques Bond) : "Mon martini est resté sec".
Cette édition dvd manque de bonus, mais est très correcte dans son ensemble.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2014
version remasterisée de très bonne qualité, en doublage anglais et français
Sous titrage disponible dans les 2 langues
l'excellent dernier "James Bond" avec Sean CONNERY qui sort en 1983
en concurrence avec le "James Bond " de Roger MOORE "OCTOPUSSY"
Excellent James Bond avec Kim BASINGER et Fatima CARRERA, mais qui curieusement ne fait pas partie de la liste officielle des James BOND

Réalisé par Irvin KERSHNER : Stars Wars , Robocop , les Yeux de Laura Mars
un très très bon film
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2014
Pour des raisons de droits, la production avait le droit d'exploiter le livre mais ne pouvait pas reprendre le titre original de l'histoire en question : Opération Tonnerre. C'est globalement une version remaniée du quatrième volet de Bond, mais avec des variances dans la manière dont le personnage de 007 évolue et conçoit la vie. L'acteur Sean connery n'était d'ailleurs pas toujours d'accord avec la voie que les scénaristes faisaient prendre à son personnage. Dans l'ensemble, le film est drôle au début, assez Bond au milieu et poussif à la fin. Un peu inégal donc (les premières minutes sont vraiment très bonnes), mais à voir tout de même pour ceux qui veulent avoir tous les Bond incarnés par Sean connery dans leur vidéothèque. Et il y a la belle Kim Bassinger qui fait ses débuts au cinéma. Reste que le "Opération Tonnerre" de la franchise est nettement meilleur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)