undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
48
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:6,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 avril 2002
Qui ne connaît pas John Woo, ce maître incontesté de l'action, brillant réalisateur du célèbre "Une balle dans la tête", ou plus récemment "M:I-2". Cet homme est connu pour ses scènes d'une violence incontestable, en mélangeant musique classique et ralenti, pour faire passer une scène trash pour un ballet magnifique.Voilà comment cet excellent réalisateur chinois s'est fait connaître de la grande Amérique.
Mais point de tout cela dans Volte-Face, qui est, pour moi, le chef d'oeuvre du film d'action, avec une distribution incontestablement parfaite, et une réalisation sans faille.
Poursuites sensationnelles, fusillades à faire pâlir un Rambo et suspens bourré d'adrénaline sont les maîtres mots de ce film original (le méchant prend la place du gentil et vice-versa) et de scènes spectaculaires !
A voir, revoir et re-revoir pour savoir ce qu'est vraiment un film d'action !
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2004
ça c'est du ciné ! une pure bombe ce film, comment ne pas aimer ce film ?
tous les éléments du film d'action sont réunis à merveille. John Woo nous sort une réalisation époustouflante, les scènes d'actions sont stylées et rythmées. Travolta et Cage sont tout simplement fantastiques dans leurs rôles où ils inversent leurs personnages (Travolta devient Cage et vice-versa). Leur jeu est parfait, rien à redire.
L'histoire, quoique bien suréaliste, est très prenante et on ne voit pas passer le film. Du très grand ciné avec John Woo au mieux de sa forme. Dommage que les bonus du dvd ne soient pas nombreux mais une superbe image et un son 5.1 rendent honneur au film.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2005
De l'action pure au service d'un scénario diaboliquement éfficace, mettant en scène deux grands acteurs que sont John Travolta et nicolas Cage, dans un térrible face à face. Un duel magnifiquement chorégraphié, qui réserve son lot de scènes époustouflantes, et même une certaine dose d'émotion. Pas une seconde de répit, des interprétations qui font mouche... On sent les acteurs très concernés par ce qui constitue aujourd'hui une référence incontestable en matière de cinéma d'action.
Le meilleur film de John Woo sans-aucun doute! A se procurer d'urgence!!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2010
Ce film est un énorme bijoux : dès la scène d'ouverture, on voit qu'on a à faire à quelque chose de visuellement très particulier, et puis on est littéralement aspiré par un souffle qui n'arrête jamais de monter...

Un bon « scénario » ? Oui sauf que c'est mieux que ça : il y a quelque chose de totalement mythologique dans cet affrontement a priori manichéen Bien VS Mal, mais suivi de cette inversion des rôles au cours de laquelle chacun des deux protagonistes révèle une autre part de lui-même à la fois intéressante, cohérente, jouissive (cf . la scène de Travolta avec sa « fille » et le cran d'arrêt) tout en servant l'action (Travolta a besoin de rester crédible).

Même les moments où le rythme se relâche un peu sont magnifiques : la scène précédent l'enterrement est d'une beauté totalement inouïe (il ne faut pas oublier la musique vraiment magnifique)

En fait, le film est tellement puissant de part son scénario, son timing, son écriture, et sa créativité visuelle, qu'il tient debout de toute façon : à partir de là, John Woo peut se permettre absolument tout ce qu'il veut : par exemples :

- quand Travolta et Cage se tirent dessus mutuellement à travers le miroir, ça pourrait faire un peu « téléphoné », mais non là ça passe, et en plus c'est tellement beau qu'on en redemande.
- quand Travolta finit par accepter la transformation et remet son alliance à son collègue sur un ralenti un peu douteux, ça passe parce qu'on a très très envie de voir ce que ça va donner tellement le champ des possibles semble vertigineux.
- on se doute bien que Cage va vouloir faire pareil, mais quand ça arrive, on ne se dit pas « oh j'en était sûr c'est nul » on atteint au contraire un sommet d'excitation : pourquoi ? déjà parce que John Woo ne se moque pas de nous : il fait passer la scène rapidement et avec une pointe d'humour (du style « bah oui évidemment vous vous en doutiez quand même ! »), et ensuite parce que c'est comme quand les n°1 et n°2 mondiaux gagnent leur demi-finales respectives en jouant super bien : on ne se dit pas « c'est quand même un peu gros ! » on se dit « génial, c'est la finale qu'on attendait !» voire même « c'est l'histoire qui est en marche » : et ben ici ça fonctionne pareil !!

Bref ce film est tellement génial que ç'en est réducteur de le tamponner « film d'action » (avec tout le respect au genre) mais bon c'est « aussi » un film d'action et il faut bien ranger les objets dans des cases, pas vrai ?...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2012
L'agent Sean Archer (John Travolta) croit voir son calvaire terminé alors qu'il met fin à la longue cavale d'un dangereux terroriste et également assassin de son fils, Castor Troy (Nicholas Cage). Il espère enfin retrouver un semblant de vie de famille avec son épouse et sa fille et un peu mettre de coté son travail d'inspecteur de police. Il va néamoins vite se rendre compte que même en prison, Troy reste dangereux. Ce dernier et son frère ont pour projet de commettre un gigantesque attentat au coeur de la ville. Archer doit faire parler le frère de Castor le plus rapidement possible, mais comment gagner sa confiance ? Ses superieurs lui font accepter une mission folle, échanger de visage avec Castor Troy...

Malgré le scénario à première vue assez excentrique, le film se révèle redoutablement efficace. Les gigantesques fusillades,explosions ou encore courses-poursuites se succèdent sans répit.
Au niveau du blu-ray, c'est également du bon travail. L'image est superbe et en ce qui concerne le son, le moins que l'on puisse dire, c'est que ça claque ! La VO PCM non-compressée est très puissante,les balles sifflent de partout,on se croit littéralement au milieu du film. La version française DTS-mi débit est aussi loin d'être ridicule mais la VO l'envoie au tapis .

Bref, vous l'aurez compris, si vous aimez les films d'action, Volte/Face est fait pour vous, ce film est un pur concentré d'adrénaline, les temps morts sont quasiment inexistants . Attention aux voisins pour tous les possesseurs de home-cinema, ca déménage !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2000
Voila un achat indispensable a faire:il s agit du meilleur film realise depuis ces 10 dernieres annees.Une mise en scene enooorme(comme toujours avec JOHN WOO),un scenario brillant et des acteurs a proprement parle hallucinants;voir John Travolta prendre les attitudes de Nicolas Cage et ce dernier faire de meme ,c est un vrai regal. Sans oublier les plus beaux gunfights jamais realises. Un seul reproche:une video ca finit toujours par s'user a force de la voir et de la revoir...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2007
Jamais John Woo n'avait fait de film aussi parfaitement accompli (et jamais non plus après celui-là; on rêve toujours d'un retour à cette perfection, mais John Woo nous conduit de déception en déception). Dès la première scène il nous emporte dans un ballet hallucinant où la forme est aussi excitante que le fond. La musique rythmant le tout avec un art merveilleux. En dix minutes, John Woo emporte la mise: c'est le meurtre perpétré par le méchant Nicolas Cage autour du manège, la mort d'un enfant, des ballons s'envolent, les chevaux du manège accélèrent et prennent une allure cauchemardesque. Puis c'est la formidable course poursuite entre un avion sur le point de décoller et des voitures de police qui le poursuivent comme un essaim de guêpes.

Jamais John Woo ne casse vraiment le rythme: les situations s'enchaînent avec une grâce quasi miraculeuse. La jouissance que l'on éprouve à voir ce film est tout aussi visuelle (chorégraphie magnifique des scènes d'action) qu'intellectuelle (frissons de plaisir à voir Travolta jouer le personnage de Cage et vice et versa).

Plaisir ultime que je tiens à signaler. Peu de films ont la force de nous couper le souffle. C'est pourtant le cas à deux reprises dans ce film: la première est cette scène où Travolta dans le peau de Cage s'attend à quitter la prison (on lui a annoncé de la visite au "parloir"; et il était temps: cela commençait à sentir le roussi pour lui), un montage elliptique nous fait voir la personne qui lui rend visite. Et ce n'est pas une bonne nouvelle! Puisque c'est lui-même: le diable, qui a pris son apparence. La deuxième... non, je la laisse découvrir à ceux qui n'ont pas vu le film.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2001
Attention, film magistral. Jamais les tâcherons d'Hollywood ne se seraient doutés qu'ils allaient se prendre une telle gifle. A partir d'un scénario casse-gueule au possible (comment faire gober au spectateur cette histoire d'échange de visages ?), John Woo ne s'embarasse pas le moins du monde ; expediés vite fait les détails techniques, il plonge au coeur du sujet : Le méchant devient le truand et vice-versa. C'est limite gag. Un film sur la fragilité de l'identité, et la facilité avec laquelle on peut la perdre ou la dissimuler aux yeux des proches, alors qu'elle vous bouffe de l'intérieur. Pour le flic dans la peau du truand, c'est une évidence. Plus subtil, le truand aussi s'aperçoit qu'il lui est impossible de renier son moi profond, malgré l'absolution que sa nouvelle identité lui procure . Le génie de Woo est de faire goûter à chacun le quotidien de l'autre ; mais là où on pourrait s'attendre à de la compassion et de la compréhension, seule la haine des erreurs commises subsiste, et vient consumer tout espoir de réglement à l'amiable.Mais ne vous attardez pas sur mon verbiage : tout ceci est immédiat, se consomme à la manière primitive, vous prend aux tripes en direct.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2011
Depuis la première fois que j'ai vu ce film, je ne m'en lasse pas!!!! c'est vraiment un scénario génial et le jeu des acteurs est bluffant!
Travolta et Cage sont impériaux, leur interprétation est excellente!
On se laisse prendre au jeu, on ne sait plus qui est qui!!!!
Merci pour autant de talent!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le duo John Travolta et Nicolas Cage est parfait!
Excellent film d'action mais qui integre aussi beaucoup d'originalité et de drame personnel dans le scenario!
Ce policier qui se retrouve dans la peau d'un des pires criminels, et ce criminel dans la peau du policier....
Plus de deux heures de suspens!!!!

Acteurs : John Travolta, Nicolas Cage, Joan Allen, Alessandro Nivola, Gina Gershon
Réalisateur : John Woo
Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Anglais (PCM Surround), Français (Dolby Digital 5.1), Français (DTS 5.1)
Sous-titres : Français, Anglais
Région : Région B/2 (Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
Rapport de forme : 2.35:1
Durée : 138 minutes
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

43,88 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)