Cliquez ici Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
6
No More Heroes
Format: CD|Modifier
Prix:7,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 14 juillet 2014
Après IV rattus norvegicus, 1er opus parfait, les papys Stranglers (car plus âgés que leurs contemporains punks) reviennent avec un album aux tonalités plus variées, moins pub/punk rock que dans le 1er.
Certaines chansons sont dans la même veine que dans le 1er disque (notamment No more heroes et Something better change, grands moments en concert - même en 2014 pour la tournée de leurs 40 ans, ça passe toujours aussi bien), d'autres ont des constructions plus heurtées (Dead ringer, I feel like a wog), préparant les futurs albums d'un groupe qui n'a pas voulu s'enfermer dans une formule.
Le total reste très agressif, les amateurs de Feline seront surpris, ceux de rattus norvegicus apprécieront.
Bonne idée d'ajouter 3 bons titres dans le CD bonus (dont Straighten out et 5 minutes)
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 27 août 2010
Formellement, les Stranglers n'avaient pas grand-chose de punk. Ils savaient jouer. Ils composaient des chansons variées et étaient dotés d'une solide culture classique (Doors, King Crimson). Certains avaient les cheveux longs et yen avait même un qui portait une moustache (or il n'y a rien de plus antinomique qu'un punk et une moustache).

Pourtant ils étaient considérés comme un des quatre fers de lance du mouvement avec les Pistols, les Clash et les Jams. C'est que les Stranglers étaient dotés d'un bassiste sévèrement Burnel. Prénommé Jean-Jacques, le quidam avait, lui, tout du punk. Du punk inquiétant même (il faut l'avoir vu dessouder un spectateur à la Mutualité pour se faire une idée de la tendresse immanente du bonhomme). La marée chaussée niçoise eut également fort à faire quand nos Anglais y déposèrent un soir leurs amplis.

Bref, les Stranglers n'étaient pas punks au sens Damned du terme, à savoir branleurs et rigolards. Ils étaient aussi méchants que leur musique était hargneuse et ils prenaient leur affaire au sérieux. Mais elle en valait la peine cette affaire. Car cette hargne s'exprimait à coup de chansons toutes excellentes, voire emblématiques, et était enrobée dans une pâte sonore remarquable faite d'une basse surexposée et de boucles de farfisa héritées directement de la bande à Manzarek. Quant au chanteur, Hugh Cornwell, il éructait ses paroles « explicites » avec un aplomb très réjouissant.

Tous les groupes punks avaient sorti un second album très rapidement après leur premier essai. Et tous s'étaient plantés (Jam, Buzzcoks, Sham 69, Generation X entre autres). Tous sauf les Stranglers qui, six mois après le pourtant formidable « Rattus norvegicus », nous assénaient ce « No more heroes» dont le titre éponyme deviendrait un des étendards du mouvement des cheveux à crêtes.

Avec cet opus rempli de pépites (formidables « Dead ringer », « Bring on the nubiles », « Bitching »), les Stranglers plantaient leur dernière banderille punk et s'apprêtaient à suivre un parcours aventureux, sinueux, mais toujours inspiré, foncièrement honnête et très classieux, ce qui vous pose une carrière, quand même. Un parcours émaillé de titres qui ont marqué leur époque (« Golden brown », « Always the sun », « Midnight summer dream », « Skin deep » la liste est longue).

RIP
12 personnes ont trouvé cela utile
|1818 commentaires|Signaler un abus
le 16 février 2004
Enregistré en même temps que le 1er(RATTUS...),NO MORE... est un bon disque.Certains le préfèrent au premier,pas moi mais,de même que leurs 8 ou 9 premiers albums (jusqu'au départ du chanteur et guitariste Hugh Cornwell en fait )ça tient très bien l'épreuve du temps grace à l'élaboration de l'ensemble du projet (compositions,compétence instrumentale...).C'est aussi le seul qui ressemble (un peu )au précédent du point de vue du son.Dès le prochain (BLACK & WHITE),ils ajouteront à leurs qualités déjà citées,celle qui consiste à se renouveler sans rien perdre de ce qui fit leur succés.Les Stranglers:un groupe très digne.
7 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 3 février 2012
Bon je laisse le soin aux précédents commentateurs les appréciations concernant l'album et je suis d'accord avec leurs synthèses, mais bon en étant plus terre à terre, c'est un album que j'ai possédé en version vinyle puis en format CD mais les stranglers enfin remastérisés!Bon j'ai entendu la nouvelle version et là je me suis dit que j'aurai pu faire autre chose de mon investissement car de remastérisation il n'y en a point! Ce n'est pas ma première déconvenue et certainement pas ma dernière(malheureusement). Donc pour ceux qui posssèdent la version "soit-disante" antérieure vous pouvez passer votre chemin allègrement. Pour les autres désirant l'acquérir
, achetez le sans complexe car ça reste un excellent album ou attendez une remastérisation digne de ce nom, mais bon, on risque, peut être, d'attendre longtemps.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 26 juin 2008
Un peu moins bon que Rattus Norvegicus, il reste cependant supérieur aux autres albums beaucoup plus acessibles.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 novembre 2007
Les Stranglers ont été le groupe le plus violent sur scène durant les années punk pratiquement toute les salle de concert en angleterre ont été détruite après leur passage. Durant une pose imprévu ils prennaient un certain plaisir à pogoter la tête des personnes qui étaient devant la scène. Néanmoins chacun savait pourquoi il venait. Les stranglers restera un groupe mythique aussi bien par leur différence musicale à l'époque punk et ainsi par leur énergie sur scène
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Rattus Norvegicus
10,47 €
Feline
6,99 €
Black and White
8,99 €
The Raven
9,46 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici