undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
3
4,0 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Premier point : attention il existe aussi sous une autre pochette (une photo de Soho, jolie, en N et B) et sous un autre titre "Soho session"; mais le contenu est le même.
Le contenu, parlons-en. C'est du très grand Peter Green, et pourtant sa chaotique carrière ne manque pas de sommets, comme l'Himalaya. ("Whatcha gonna do", "In the skies", "Hot foot powder"...) Ici on a affaire à du blues laid-back, à du blues- rock cool, un peu à la manière d'un Clapton, dans les mid-seventies ("There's one in every crowd" et autres, quand il était vraiment bon).
Dans ce double cd P. Green ne se lance pas dans des improvisations - intéressantes, mais discutables - comme "Green Manalishi", qui ne dure que 5 minutes 30, ou "Rattlesnake shake", ici 5 minutes (Vous pourrez comparer avec, par exemple, le très bon "Live in Boston" de Fleetwood Mac 1ère période, évidemment).
Les bijoux sont nombreux : l'entame avec "It takes time", "Hey mama...", "Goin' down", "...Yonder wall" ou "Albatross" sans oublier les 5 premiers titres acoustiques du cd 2, de Robert Johnson.
La prise de son est exemplaire, l'interprétation du "Splinter group" évidemment excellente, normal : P. Green sait s'entourer.
Bref, un album à posséder absolument. Pas cher et disponible. Profitez-en vite.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
SOHO LIVE est un double album de Peter Green avec le Splinter Group enregistré au cours d'un concert en 1998 au fameux Ronnie Scotts de Londres. Peter a eu une carrière tourmentée depuis son départ du Fleetwood Mac après avoir remplacé Eric Clapton en 1966 au sein des Bluesbrakers de John Mayall. Ses problèmes de santé mentale ont sérieusement affecté ses capacités, il a arrêté la musique pendant 8 ans entre 71 et 79 et refait surface avec l'album « in the skies » excellent au demeurant, il retombe dans la dépression pour revenir sur la scène au milieu des années 90 et fonde le Splinter Group qui se dissout définitivement en 2005 après quelques bons albums. Mais revenons au Soho Live qui compile des titres de P. Green comme les désormais classiques « Black Magic Woman » et « Albatros » mais aussi une suite de 6 compositions de R. Johnson, l'immortel « goin'down » de Don Nix et deux morceaux d'Otis Rush. Ce n'est pas mal du tout, notre musicien ne s'énerve pas et ses solos sont fluides, aériens, une certaine lassitude se fait sentir dans son jeu, mais la rythmique soutient l'artiste avec talent ce qui rend cette prestation assez plaisante, et puis quelques lignes d'harmonica et d'orgue donnent du corps à ce blues traînant où parfois P. Green déroule un solo incisif comme dans « green manalishi ». Le public apprécie la prestation, on l'entend bien entre les morceaux. L'album est intéressant et, pour ma part, tout en respectant la carrière de ce musicien légendaire, je ne vibre pas à l'écoute de cet opus live.
(2cd / 17 titres/ 82mn42)
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2013
Super double CD qui m'a fait découvrir tout le talent guitaristique de Peter Green. Si seulement il pouvait passer en concert en France!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)