undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
34
4,8 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,72 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 juin 2007
On découvre dans ce film exceptionnel une Amérique que l'on aurait jamais voulu voir. C'est une Amérique qui a pourtant existé.

L'état du Mississippi est plongé depuis plusieurs générations dans une guerre raciale qui ne veut pas vraiment dire son nom dans laquelle les noirs et plus généralement les gens de couleurs sont persécutés : Incendies, agressions, intimidations... Jusqu'au jour où tout dérape : trois militants pacifistes des droits civiques (dont un noir) disparaissent. L'enquête est alors confiée au FBI au détriment de la police locale. Les locaux ne sont pas prêts à accueillir ces nouveaux étrangers ce qui ne facilite pas le bon déroulement des investigations.

Le film se déroule en deux manches : la première dirigée par willem Dafoe en jeune agent inexpérimenté et soucieux de la déontologie policière (sans résultat concret), la seconde par Gene Hackman un ancien shérif aguérri originaire du Mississippi et qui a ses propres méthodes beaucoup plus poussées pour faire avancer les choses. Une seconde méthode radicalement différente de la première donc mais qui pourtant semblent tout-à-fait adaptée à l'environnement local.

On reconnaît très bien le style inimitable de Gene Hackman qui nous livre un jeu d'acteur exceptionnel. Un film militant à voir absolument !
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2007
Un très bon film : Alan Parker s'emploie avec brio à dénoncer les agissements criminels du KKK à travers l'enquête de deux agents du FBI. Le film est rythmé et l'histoire restitue de façon crédible le climat social et historique de l'époque (1964). Un des rares films qui, lorsqu'on le regarde, vous laisse un arrière goût de honte, de dégoût, de révolte à l'idée que cela ait pu se passer. Gene Hackman est extraordinaire, sans doute le meilleur role qu'il ait eu au cinema. Rare sont les films qui traite d'un sujet aussi brûlant même de nos jours. A voir, revoir....
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2004
Un des meilleurs films que j'ai pu voir, traitant avec intelligence et réalisme du racisme le plus primaire, et de la bêtise du "peuple", enfermé dans ses préjugés et à priori smesquins et étroits. Il s'agit également d'un trés bon thriller extrêmement bien réalisé, et finalement d'un bon film historique, pour ceux qui veulent comprendre une époque heureusement révolue, ou presque, aux USA: je fais reference bien sur au Ku Klux Klan. Gene Hackman est encore une fois brillant dans son rôle, comme d'ailleurs la plupart des acteurs de ce film. Enfin, pour répondre au commentaire précédent, je ne pense pas que le DVD soit si mauvais. L'image est trés bonne et les couleurs naturelles. Il gagnerait à être remasterisé certes (à quand une réedition collector digne de ce film?), mais il est déjà d'une trés grande qualité.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Déjà 25 ans. Je me souvenais de ce film marquant comme si je l'avais vu hier (une fois de plus, comme le temps passe !). Et ce qui m'a le plus surpris, c'est l'acteur qui interprète le rôle de l'agent du FBI Alan Ward : je me souvenais parfaitement du profil du personnage, son allure, sa coiffure bien rangée et sa paire de lunettes particulière, mais je ne me souvenais en aucun cas qu'il s'agissait de Willem Dafoe ; dans un rôle surprenant au regard de ce qu'on est habitué à le voir interpréter depuis.

100 ans après Abraham Lincoln, on est stupéfait de constater où en étaient encore rendus certains endroits des Etats-Unis (Etats du Sud, toujours).
Avec Abraham Lincoln, on en était resté à l'adoption d'un amendement (le 13ème) admettant enfin l'égalité de fait entre les races, pourtant si évidente si on n'est pas endoctriné dès le plus jeune âge par des considérations anti-naturelles.
Il était encore largement prématuré de songer à en adopter un autre sur le droit de vote pour tous. Voilà qui est chose faite, dans le contexte qui est celui du présent film, à cela près que les citoyens Noirs n'en sont pas forcément informés et que, bien pire, tout est fait par certains pour les dissuader d'utiliser leur droit (comme d'autres, tout aussi fondamentaux, ne sont absolument pas respectés, dans un régime de ségrégation impitoyable).

Nous voici donc plongés dans l'atmosphère oppressante d'une petite localité du Mississippi, dans l'un des fiefs du terrible Ku-Klux-Klan et ses méthodes répressives effroyables.
A la suite d'un triple assassinat, deux agents du FBI aux méthodes opposées tentent de faire régner justice et contribuer ainsi à faire respecter les droits fondamentaux des citoyens.
Très difficile, compte-tenu des mentalités primaires et arriérées que l'on y rencontre, fruit d'a-priori bien ancrés dans une éducation collective stéréotypée, et de la violence inouïe qui règne.

C'est l'époque où Martin Luther King, de manière extrêmement courageuse et par des méthodes pacifiques (même si ce n'est pas du tout évoqué ici, tout juste suggéré peut-être à la dernière image), parvient à imposer certaines idées qui vont changer l'Amérique. L'époque aussi où un autre militant de la cause Noire, par d'autres méthodes, pas vraiment pacifiques celles-là, tente de réagir à sa manière aux agressions du KKK.
Avec toujours ce terrible destin commun de tous ceux qui ont fait avancer la cause Noire depuis au moins Lincoln : le décès par assassinat.

Un film que d'aucuns jugeront sans doute un rien manichéen ou caricatural. Peu importe. Le film m'a plu, pour ma part, et marqué durablement.
Gene Hackman, soulignons-le au passage, est toujours aussi impressionnant de charisme. Fantastique acteur, très crédible et très fiable.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Film réalisé 21 ans après le très brillant " Dans la chaleur de la nuit / In the heat of the night - 1967 " de Norman Jewison et traitant du même type de sujet, ce très bon film d'Alan Parker est basé sur des fait réels ( tout comme son excellent " Midnight express " ) qui ont commencé le 21 juin 1964, solstice d'été, avec la disparition des trois activistes des droits civiques, dont deux blancs, cela a son importance, dans la petite ville de Jessup ( Ville fictive, la vraie ville est Neshoba ) Mississippi.

Face à la disparition de ces trois activistes, dont deux blancs, venus pour recenser le nombre de noirs en vue des prochaines élections, Washington s'inquiète et le FBI envoie deux agents fédéraux, Ward ( Willem Dafoe ) et Anderson ( Gene Hackman ) que beaucoup de choses opposent. Ward, homme du nord ayant fait des études de droit et Anderson, ancien policier dans le Mississippi. Ces deux agents se font intimider et sous la pression politique et des médias, Ward fait débarquer à Jessup une ribambelle d'agents fédéraux. Rapidement Ward découvre que cette petite ville est sous la coupe du KKK. Anderson lui, homme du sud, le savait déjà.

Face au passage à tabac par le shérif-adjoint et membre de KKK Pell ( excellent Brad Dourif ) de sa propre femme ( Frances McDormand ), l'agent fédéral Anderson après un très houleux face à face avec Ward, se met à utiliser ses propres méthodes beaucoup moins orthodoxes que celles de Ward mais beaucoup plus payantes. Les agents fédéraux découvrent ensuite rapidement les trois corps des disparus et se lancent à la recherche des coupables.

Le duo Hackman / Dafoe fonctionne un peu comme le duo Poitier / Steiger dans " La chaleur de la nuit " mais de façon moins subtile à mon sens. Le suspens est très présent, le jeu des acteurs parfait et la mise en scène bien maîtrisée. Ce film est une grande plongée instructive dans le monde ségrégationniste des années 50-60 et l'état d'esprit régnant au sein du sud profond.

Le seul reproche que je puisse faire à ce film, c'est qu'il fait la part un peu trop belle aux agents fédéraux alors que dans la réalité ce fut, comment dire ? Assez différent. C'est pour cette raison que je préfère largement " Dans la chaleur de la nuit " car Sydney Poitier est aussi agent fédéral mais noir et seul contre tous.

Pour un petit résumé cinématographique afin de comprendre comment on en est arrivé là, je vous conseille dans l'ordre : " 12 years a slave ", " Mandingo ", " Django unchained ", " Dans la chaleur de la nuit " et " Mississippi burning ".

A noter qu'en 2014, il ne fait toujours pas très bon d'être noir face à un policier blanc là-bas. Des faits récents en sont la preuve.

PS : Je fais une petite digression et je crois bien que la chevauchée des deux blancs non conformistes ( L'avocat George Hanson / Jack Nicholson, défenseur des droits civiques ayant été assassiné précédemment ) du film " Easy rider - 1969 " se termine très brutalement près des digues de New Orleans aussi dans le Mississippi... Superbe plan aérien final.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Mississippi Burning est à mes yeux le meilleur film traitant ce sujet, il y en a pourtant une bonne quantité, y compris Invictus [Blu-ray] le dernier en date pour l'Afrique du Sud.
Dans ce film, notre londonien, dix ans après Midnight Express [Blu-ray] ( voir mon commentaire ) Sir Alan Parker ne va pas faire dans la dentelle en réalisant ce film inspiré d'une histoire vraie, il est vrai que ces deux films énoncés ici ne sont pas faits pour des jeunes-filles effarouchées, âmes sensibles (ou ne devrais-je pas dire : personnes craignant de voir certaines vérités bien en face) s'abstenir !

Réalisé en 1988 Mississippi Burning reste toujours et malheureusement d'actualité.

L'action de ce film se passe en 1964 année dans laquelle Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix pour sa lutte contre la ségrégation raciale, je ne puis penser que Alan Parker eut choisi cette année par hasard mais cela reste subjectif de ma part à moins que quelqu'un puisse me le confirmer (merci d'avance).
Je ne pense pas m'éloigner du film en précisant que Martin Luther King, était un pasteur baptiste afro-américain né à Atlanta le 15 janvier 1929 et assassiné le 4 avril 1968 à Memphis et que depuis ce jour est férié aux Etats-Unis "The Martin Luther King's Day"

Le film :

Deux agents du F.B.I.:Anderson (Gene Hackman) et Ward (Willem Dafoe) arrivent du nord pour venir enquêter sur la mort par assassinat de trois activistes des Droits Civiques, car dans le Mississippi les Noirs de peau ont le droit de vote mais ne le savent pas ou au mieux ne doivent pas le savoir et au grand surtout l'ignorer ! De ces trois activistes : deux Blancs et un Noir. Les deux agents vont avoir beaucoup de fil à retordre pour tenter de faire parler les Noirs persécutés. l'omerta est bien installée et il ne faut pas plaisanter avec la "loi du silence" dans cet Etat.

Ward jeune diplômé de l'école du F.B.I. est chargé de mener cette enquête et veut la mener au dépens de son subalterne Anderson (vieux briscard de la Police et du F.B.I.)avec les méthodes traditionnelles de la Grande Maison. Le travail est périlleux, et Ward va vite découvrir une des lamentables spécialités du Mississippi le Ku-Klux-Klan le KKK ou le Klan), fondé le 24 décembre 1865, cette organisation suprématiste blanche protestante des États-Unis. Classée à l'extrême-droite voire au néo-nazisme le KKK ne recule devant rien, brûler les églises des noirs est une chose quasi naturelle au Mississippi, brûler leurs maisons, n'en parlons pas et en assassiner quelques uns devient une chose banale ! Au " Dixieland " tout semble permis et la Police locale semble fermer les yeux voire même les ouvrir pour le KKK et en devenir eux-m^mes membres.
Ward va, après avoir tout tenté avec ses méthodes traditionnelles du Bureau, après avoir combattu parfois violemment les idées plus musclées de son équipier Anderson va finir après une longue opposition entre les deux hommes laisser les rennes à celui qui devient petit à petit son ami.

Anderson va t-il pouvoir régler ces énormes problèmes avec ses propres méthodes loin de toute orthodoxie ? Je vous laisse le découvrir.

De nos jours le Ku Klux Klan a officiellement disparu en 1944. Mais pour ceux qui pourraient croire que celui-ci n'est plus qu'une légende, surtout détrompez-vous. Le KKK n'est pas mort et on dénombre aujourd'hui entre 5000 et 8000 partisans du Klan, bien dissimulé mais bien en vue d'un grand nombre et l'omerta reste là, pour un soit-disant calme.

Il faut voir ce film comme un film historique, ces évènements marquèrent à jamais les Etats-Unis d'Amérique, certes dur, très dur mais regarder avec discernement en pensant "plus jamais" mais ce que j'écris n'est-il pas un remake de "I've a Dream"?
A noter également la musique de Trevor Jones et si vous ne l'avez jamais vu, promis vous l'oublierai pas ce film magistralement réalisé et interprété !

Bon film à vous, malheureusement pas encore disponible en Blu-ray.
44 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2001
C'est du très bon Alan Parker, avec une bonne histoire et des bons acteurs.... De ce côté là, il n'y a rien à dire. Ce qui est dommage c'est que le film est très mal restitué sur support DVD: mauvais contraste et couleurs pâles. Alors que dans sa version VHS, la couleur était nettement plus belle !!!!
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
8EME FILM POUR ALAN PARKER QUI NOUS ENTRAINE DANS LE BAYOU ET SA CHALEUR MOITE...LES AGENTS DU FBI ENQUETENT SUR DES MEURTRES RACISTES SUR FOND DE KLU KLU KAN...GENE HACKMAN EST PARFAIT EN FLIC DU SUD...WILLEM DEFAOE TOUT AUTANT EN HOMME DU NORD...UN GRAND FILM DE PLUS POUR LE REALISATEUR DE *MIDNIGHT EXPRESS* QUI RETROUVE ICI BRAD DOURIF DANS UN ROLE SECONDAIRE....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il est des films qui, sans trop en faire, deviennent au fil du temps comme des restants de mémoire, des souvenirs, un jour enfouis, le lendemain en pleine lumière...
C'est l'effet qu'a sur moi "Mississippi Burning", là où les feux embrasent l'horizon et obscurcissent le coeur des hommes.
N'oublions jamais, jamais, s'il vous plaît...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2013
Excellent film sur la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis: un véritable choc: on se demande comment cela a-t-il pu être possible même lorsqu'on connait l'histoire!
La distribution est EXCELLENTE, les acteurs sont au top, en particulier Gene Hackman mais aussi Brad Dourif, Gailard Sartain et j'en oublie!
Alan Parker est au top lui aussi, il est même plus sobre que d'habitude et ça lui réussit merveilleusement bien!
Le film se voit et se revoit plusieurs fois sans problème: un de mes films préférés sans doute!
A avoir dans sa collection sans hésiter... seul regret: qu'il n'existe pas encore en Blu-Ray, mais l'image et le son sont très corrects pour un simple DVD et l'upscalling par un lecteur Blu-Ray se fait très bien! A acheter, avec la rapidité Amazon, en plus!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
7,41 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)