Cliquez ici Cliquez ici GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus En savoir plus nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



le 11 octobre 2016
Tout content d'ouvrir mon vinyle des clash, je remarque j'ai droit à 2 fois le disque 2( donc la face 3 et 4).
Super, j'ai même pas droit à écouterLondon Calling sur l'album London Calling
J'ai demandé un remboursement à Amazon qui me laisse très généreusement le disque sans devoir le renvoyer.
C'est très sympa mais du coup, je ne sais pas quoi en faire. J'en profite donc pour passer une petite annonce.
SI vous avez aussi commandé les clash et que vous avez eu (inversement) deux fois le disque 1, il y a surement moyen qu'on s'arrange pour que l'on puisse s'échanger le disque 2 contre le disque 1, contactez moi !! en attendant London vous Calling de ma bibliothèque !
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 août 2004
Un des rares doubles parfait de bout en bout. Tout y est ! Fraicheur, hargne, riffs nouveaux, anciens, poésie, humour. Un pur condensé de rock 'n' roll (même le lettrage de la pochette y travaille !). Sans doute un des meilleurs disques de ces vingt cinq dernières années . Il n'a pas pris une ride, il m'enthousiasme toujours autant (et pourtant, je l'ai acheté dès sa sortie ou presque).Je le considère comme la pierre angulaire de toute bonne discothèque rock.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 13 novembre 2005
Un des 10 plus grands albums de l'histoire du rock. Pas forcément évident à la première écoute (quand on a écouté les 2 premiers clash avant)mais ça c'est le gage parce que les morceaux sont plus complexes, les arrangements plus fouillés. La bande à Strummer (requiem in pace, Joe)a commis un chef d'oeuvre absolu qui n'a pas pris une seule ride un quart de siècle après sa sortie. Le groupe a réussi à capter tout ce qui trainait dans l'air musical du temps et à se l'approprier sans jamais tomber dans le plagiat ou la parodie pour en faire quelque chose de personnel (les Stones ont ce talent là).
Si j'osais une comparaison, London Calling est à Clash ce qu'Exile on Main Street est aux Stones. See Wot I mean ?
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 29 août 2014
Les sons restent d'actualité. Même les jeunes apprécient.
Certains se moquent des paroles et trouvent là tout ce que l'Angleterre a donné au Rock, avec un son cohérent, et rien à jeter.
Les rebelles aiment l'écriture de Strummer. dont la voix reconnaissable parmi 1000 est traitée de sorte qu'elle est présentable.
La guitare de Jones a bien progressé après les montagnes de sons accumulés de Give em enough rope.
Chaque membre a son truc là dedans y compris Simonon et sa voix de bétonneuse sur The guns of Brixton.

Si on aime le Rock, on aime à fond.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 7 mars 2009
Chaque époque a son groupe phare, combinant la justesse de l'attitude (politique, ou simplement morale) et la parfaite adéquation de la musique avec l'air du temps. Les eighties ont donc eu "The Clash", beaux, enthousiastes et passionnés, conjuguant au présent l'éternelle révolte rock. "London Calling" est pour toujours le manifeste de cette jeunesse qui, ayant vu les idéaux des seventies s'abîmer dans le cynisme, n'a pas choisi l'abandon ou la fuite en avant. Réconciliant idéalement racines (rock'n'roll, reggae et ska en particulier) et modernité, ces chansons seront peut être le plus beau témoignage que notre génération laissera derrière elle.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 20 novembre 2005
London Calling devait initialement s'appeler The Last Testament et être le dernier album de rock'n'roll. Ce n'est pas loin d'être en effet le cas. La pochette reprend le graphisme de celle du premier album de rock de l'histoire, celui d'Elvis Presley. Le disque réussit à résumer le premier quart de siècle du rock (en 1979, le rock a 25 ans) et contient du rockabilly, du funk, du reggae, du ska, de la pop, du punk... à travers des compositions brillantes, des reprises judicieuses et des paroles intelligentes.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 11 juillet 2013
A quoi reconnait-on un VRAI fan des Clash ? Il possède la version Deluxe 25th anniversary de London Calling avec les Vanilla Tapes et le DVD ? Nan ! ça c'est bon pour les bobos en loden qui écoutent les Clash comme il écouterait Cheap Trick, Crowded House ou les Wings ! Le VRAI fan des Clash, lui il possède le EP 25 cm Black Market Clash de 1980 ! Et c'est là que l'on voit les imposteurs blèmir, ceux qui refont l'histoire de London Calling à la manière de Philippe Manoeuvre ou des fans de Bruce Springsteen, car, quoi qu'on en dise, London Calling est bien le seul album des Clash qui aurait pu être écrit et interprété par le Boss en personne !

La véritable histoire de cet album, vécue en direct par ceux qui y croyaient, la voici...En avril 1977, paraissait le 1er album des Clash, brûlot incandescent dont la pochette fleurait bon la guérilla urbaine et qui mettait le feu à la vieille Angleterre, ravagée par la crise économique, mais qui vivait encore sur les vestiges de sa gloire passée. Ils n'étaient pas les seuls à brandir l'étendard de la révolte, mais contrairement au nihilisme anarchique des Sex Pistols, les Clash proposaient une vision politique plus construite qu'ils ne tarderaient pas à insuffler à un mouvement comme "Rock againts Racism"...

Novembre 1978 : sortie de second album des Clash "Give' em enough Rope" et début de l'incompréhension. Tout d'abord la pochette du disque, toute en couleurs criardes, bleu, rouge jaune, pleine de chinois, était horrible ! Les titres étaient bons, mais le son affreux ! le groupe avait fait appel à Sandy Pearlman, producteur de Blue Oyster Cult, pour réaliser cet album à moitié raté qui n'était déjà plus tout à fait du punk et pas non plus du hard. L'obsession de la conquête du marché américain avait commencé à faire ses ravages et ce n'était qu'un début...

Passons l'épisode du bidouillage du 1er album en prévision de sa sortie américaine, certains titres disparaissant tandis que d'autres étaient ajoutés... La sortie du troisième album des Clash, un double vendu au prix d'un simple, était annoncée pour décembre 1979. L'effervescence était à son comble au sein de la communauté kepon de mon bahut, tous dans les starting blocks à attendre fiévreusement la date fatidique ! Ready ! Steady ! Goooooo ! La ruée ! La vision de la pochette du disque fit l'effet d'un électrochoc et une cohue indescriptible s'en suivit, Paul Simenon fracassant sa Précision comme aux plus beaux jours des Who ! Whaouuu ! Nous avions retrouvé NOS Clash ceux du premier album tant vénéré...

Hélas ! La joie fut de courte durée et la premier écoute la cause d'une cruelle déception ! C'est KOI ça ? Il y avait tromperie sur la marchandise ! La pochette annonçait l'Apocalypse, mais la galette n'avait à proposer que du rock mainstream à la con ! C'était une trahison ! A la réflexion, si nous avions été plus attentifs, nous nous serions aperçus que la félonie était inscrite en toute lettre sur cette même pochette. En reprenant le lettrage du premier album d'Elvis Presley chez RCA, celui là même de la trahison du King à la cause du rock & roll, les Clash ne rééditaient-ils pas, de manière inconsciente, près de 25 ans après, le même exploit, préférant le choix du lucre à celui de la probité ?

Les bonnes âmes et les fans de Bruce Springsteen diront alors "l'album est bon !" et effectivement il l'est....mais ce n'était pas celui que l'on attendait...Et encore aujourd'hui le seul et unique VRAI album des Clash cela reste.... LE PREMIER !
1616 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 11 mai 2015
Album de légende très bien remasterisé et hyper complet : l'édition qu'il faut avoir. Que dire de plus ...Merci les Clash
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 20 novembre 2005
London Calling devait intialement s'appeler The Last Testament et être le dernier album de rock'n'roll. Ce n'est pas loin d'être en effet le cas. La pochette reprend le graphisme de celle du premier album de rock de l'histoire, celui d'Elvis Presley. Le disque réussit à résumer le premier quart de siècle du rock (en 1979, le rock a 25 ans) et contient du rockabilly, du funk, du reggae, du ska, de la pop, du punk... à travers des compositions brillantes, des reprises judicieuses et des paroles intelligentes.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 20 novembre 2005
London Calling devait initialement s'appeler The Last Testament et être le dernier album de rock'n'roll. Ce n'est pas loin d'être en effet le cas. La pochette reprend le graphisme de celle du premier album de rock de l'histoire, celui d'Elvis Presley. Le disque réussit à résumer le premier quart de siècle du rock (en 1979, le rock a 25 ans) et contient du rockabilly, du funk, du reggae, du ska, de la pop, du punk... à travers des compositions brillantes, des reprises judicieuses et des paroles intelligentes.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Combat Rock
13,99 €
The Clash
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici