Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici MUSSO Cloud Drive Photos cliquez_ici. cliquez_ici Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

« Requiem for a Dream » est le deuxième film de Darren Aronofsky. Son thème, traité de manière particulièrement percutante, est celui de l'addiction aux drogues et aux formes de déchéance qui peuvent en découler. Le film met en scène quatre personnages : Harry (Jared Leto), sa petite amie Marion (Jennifer Connelly) et son ami Tyrone (Marlon Wyanas), pris tous les trois dans la spirale de la dépendance à la drogue ; Sara (Ellen Burstyn), la mère d'Harry, hypnotisée par sa télévision et qui ne rêve que de pouvoir passer à l'antenne dans son émission de jeu favorite. Le scénario s'organise autour du défilement des saisons : un été optimiste, un automne source de remise en question et un hiver de descente aux enfers. Il n'y aurait d'ailleurs pas de printemps ni de renaissance, sinon de manière onirique, au travers des visions hallucinées des héros.

Obsédés par leurs rêves, les héros du film voient d'abord dans la drogue un moyen de les assouvir. Sara prend des amphétamines pour perdre l'appétit et maigrir avant son passage à la télé, Harry et Tyrone veulent faire fortune en « dealant ». Marion cherche son inspiration créatrice dans des trips qui lui font oublier ses problèmes familiaux et psychologiques. Mais la dépendance et la manque font vite des ravages et poussent chacun dans une fuite en avant éperdue qui ne fait qu'aggraver les choses. Les rêves, de moteurs, deviennent des refuges qui ne sont plus accessibles que grâce à la défonce que procure la drogue. Les prises de risques démesurées, les compromissions et la folie deviennent les derniers compagnons de route d'un quatuor qui sombre progressivement dans l'abime.

La réalisation de Darren Aronofsky est remarquablement inventive et rythmée : écran coupés en deux ou trois, scènes en accéléré, mini-clips faits d'images subliminales pour symboliser chaque shoot ou prise de cachets et montage saccadé qui « bouscule » sans arrêt le spectateur. La bande originale du film, signée Clint Mansell, totalement envoutante, crée une atmosphère qui est pour beaucoup dans l'efficacité du film et donne à sa manière une explication de son titre.

Jennifer Connelly crève l'écran de « Requiem for a Dream » ce dont elle est la véritable révélation et qui a grandement contribué à véritablement lancé sa carrière.

Notons enfin qu'il faut éviter la V.F. de mauvaise qualité du DVD pour privilégier la V.O.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 21 septembre 2006
Sans doute le film le plus connu et le plus cité quand on parle de drogue, avec trainspotting.

L'histoire ne commence pas si mal que ça. On découvre la vie tranqulle d'une famille, d'un coin de la ville. Deux amis se droguent, une mère passe ses journées a regarder la télé, et notamment son émission fétiche à laquelle elle rêve de participer. Les deux jeunes amis se lancent dans le traffic de'héroine pour se faire de l'argent. Ils en consomment de plus en plus. L'un des deux débute une histoire d'amour qui semble faite pour durer...

Mais suite à des descentes de flics, l'approvisionement devient difficile voire impossible...

Pendant ce temps, la mère reçoit un courrier qui lui laisse entendre qu'elle pourrait être sélectionnée pour l'émission. sans en savoir plus, elle commence à choisir ce qu'elle portera ce jour la. Hélas, elle ne rentre plus dans sa plus belle robe...Elle entame alors un régime un peu spécial, qui lui hote l'envie de manger mais donne des hallucinations étranges.

Son fils et son ami décident d'aller en floride, ou la drogue coule a flot et à bon marché pour réaliser une belle plus value et calmer leur manque...Le bras de l'un d'eux commence à s'infecter...

La suite, elle sera terrible, mais tellement prévisible.

Un film très beau, très sombre, très triste (et quelle musique !). On devrait le montrer à tous les collégiens à qui rabacher toujours les même choses ne sert plus à rien.

vraiment à voir !
0Commentaire| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est difficile de dire ce qu'on ressent après avoir vu un tel film. Pour moi, c'est un chef d'œuvre absolu comme il y en à très peu chaque décennie. Celui-là l'est à mes yeux pour de nombreuses raisons.
Tout d'abord, l'histoire. Elle va bien au-delà de la dépendance à la drogue, qui est le sujet principal du film. Je dirai que Darren Aronofsky - un nom qu'il faut impérativement retenir - a voulu aborder le thème de la dépendance en générale.
Les acteurs sont tout simplement extraordinaires ! Le film est porté par eux et notamment par Ellen Burstyn, mais aussi par une réalisation, un montage et une musique hors norme. Et encore je pèse mes mots ! Darren Aronofsky innove – il l'avait par ailleurs déjà fait dans Pi – en rendant certaines scènes ultra-réalistes grâce à l'emploi de la caméra portée par les acteurs mais aussi par un montage ultra-dynamique et une musique qui ne peut plus être dissocié de ce film.
La musique colle à la peau du film comme si elle ne pouvait pas avoir été créée pour un autre film que celui- là ! Un petit conseil, commandez aussi la bande-originale, elle est d'une toute beauté.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2004
Comment décrire un film aussi puissant que celui-ci ? Virtuosité du réalisateur qui aligne toutes les techniques imaginables pour nous faire vivre de l'intérieur ce que ressentent les personnages du film. Puissance du scénario dépeignant l'implacable chute d'un quatuor de personnages qui, de super-héros infantiles d'un monde imaginaire (le monde du deal et de l'argent facile pour les plus jeunes, le monde de la télévision et des souvenirs pour la mère de l'un des protagonistes), deviennent des moins-que-rien dépravés.
C'est un film sur les dépendances (affectives, culinaires, synthétiques et autres) et sur l'effet qu'elles peuvent avoir lorsqu'elles se déchaînent. La descente aux enfers est dépeinte de manière psychédélique et chaotique, renforçant l'impression d'être pris au piège dans la tête des personnages.
C'est l'un des films les plus forts de ces dernières années, à ranger à côté des "Sentiers de la Gloire" de Stanley Kubrick pour la claque monumentale, sans concessions, sans mièvreries hollywoodiennes.
Âmes sensibles : accrochez-vous !!!
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2005
Après le film "Pi", Darren Aronofsky nous propose "Requiem for a dream". Véritable descente vers l'enfer, le réalisateur nous offre une plongée au coeur de la folie à travers l'addiction à la dope de 4 personnages atypiques.
L'histoire? Tout commence avec cette mère seule et âgée qui vit dans l'espoir obsessionnel de participer à une émission. Pour cela, elle décide de maigrir de façon spectaculaire grâce aux amphétamines. Son fils se défonce également avec sa copine et son pote.
Mais très vite, c'est l'engrenage vers le désespoir et la dépendance qui prennent le dessus.
La musique et les visions d'horreur de tous ces personnages virent vers une hystérie sans issue possible excepté la fatalité.
Orchestré de main de maître, Requiem for a dream insiste sur un point essentiel: notre société actuelle fondée sur l'image et l'individualisme, nous pousse à la surconsommation, ici la drogue jusque son paroxysme infernal.
Attention, ce film est à déconseiller aux âmes sensibles, et propose un voyage aux contrées de la dégradation physique et morale, un univers artificiel vers le malsain.
Une oeuvre essentielle et majeure.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2002
Eprouvant !
C'est en effet le premier mot qui vient à l'esprit après la vue de ce chef d'oeuvre de Darren Aronofsky qui nous avait déjà fortement impressionné avec PI.
On pensait avoir fait le tour du thème de la drogue avec Trainspotting, mais Aronofsky, en vrai maître, bouleverse nos repères et fait de son film, une terrible chute dans le vide.
Car au dela du thème de la drogue, le film extrapole cette idée et parle de la dépendance en général, que ce soit celle de la drogue, ou de la télévision...
C'est en sueur qu'on revient de ce voyage dans l'enfer d'une réalité qui pourrait nous arriver.
Il est clair qu'il est fortement déconseillé aux âmes sensibles...
De plus, le DVD est très complet en bonus, nous permettant de voir comment le film fut tourné.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2003
Darren Aronofsky confirme ici tous les espoirs mis en lui après son premier film Pi, remarqué au festival de Sundance 1998.
On y retrouve sa principale qualité : mêler la forme et le fond pour nous faire partager les mêmes tourmentes que ses personnages. Grâce à des split screen en général très bien utilisés et à un montage façon clip, il donne une dynamique au film qui nous tient en haleine et nous invite dans les vies des différents protagonistes. Cette dynamique masque d'ailleurs un certain manque de rythme narratif, probablement le principal reproche que l'on peut faire au film, mais qui ne ressort que lors d'une 2eme vision. Tous ces effets servent à nous faire vivre un véritable 'trip'.
L'autre grande force du film réside dans son propos : Aronofsky traite intelligemment de formes très différentes de dépendances et se situe ainsi à un niveau plus global que la plupart des autres films traitant d'addictions.
Pour toutes ces raisons et pour bien d'autres (notamment une étonnante Ellen Burstyn et l'interprétation du Kronos Quartet sur la bande son), ce n'est pas simplement un énième film sur la drogue : c'est un traité anti-drogue original et d'autant plus efficace qu'il se montre proche de ce qu'il dénonce.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2012
Une restauration superbe en termes de qualité, je ne pensais pas que l'on pouvait atteindre un tel niveau de qualité en HD avec ce film. Vu les éditions précédentes.
Le piqué, le grain, le rendu des visages est superbe, un magnifique contraste.
Une VO en DTS-HD MA 5.1 d'une ampleur énormissime, des graves bien présents, et cette BO fabuleuse.
Quand à la VF en DTS-HD elle tient plutot bien la route.
Par contre la perte d'une étoile car niveau bonus c'est le néant. Et il y aurait tant a dire sur ce film. Dommage.

Concernant le film :
Un superbe film sur les addictions jamais réalisé !
Une réalisation et un montage qui prend aux tripes. Musique somptueuse et exceptionnelle analyse de l'addiction et de sa spirale infernal.
Des acteurs sublimes.
Un film qui emotionellement et visuellement ne vous laissera absolument pas indifférents,
Petit conseil perso : Aller prendre l'air aprés l'avoir vu.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2002
Que d'éclats pour nos petits yeux....
Un réalisateur plus que troublant qui sait encore créer des climats et des univers à la fois tranchants et déroutants, sans contours.
Jettez-vous les pieds en avant dans ce pur chef d'oeuvre d'ingéniosité
A voir du même réalisateur : PI
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2002
Requiem vous emmène dans un voyage au centre des dépendances. Regard et chemins croisés d'un fils et de sa mère, le premier dépendant aux drogues, la seconde aux médicaments. Un montage nerveux et incisif qui emmène le spectateur et le plonge dans l'horreur. Il faut aussi noter une bande originale qui rajoute au film son caractère pesant et oppressant. A voir d'urgence sauf pour les âmes sensible !
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,94 €
14,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)