Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_WSHT16 Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
28
4,9 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,76 €+ 2,49 € expédition


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En 1986, Slayer sort ce pavé de brutalité froide et chirurgicale, au même moment que Metallica sort Master of Puppets. Les 2 albums sont complémentaires, et à ce jour, se disputent toujours le titre de meilleur album de trash de tous les temps...A vous juger !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2017
CHRONIQUE DE CYRIL DELUERMOZ MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 124
SLAYER
"Reign in blood"
[1986]
Co-fondateur de Def Jam, label de Public Enemy et LL Cool qui donna un second souffle au rap, Rick Rubin n'a jamais caché sa passion pour le heavy métal, comme en témoigne son idée judicieuse de rapprocher Aerosmith et Run DMC pour une version explosive et lucrative de "Walk This Way". Grand échantillonneur de riffs thrash, Rubin n'est pas resté insensible à l'extrême brutalité des deux premiers LP de Slayer ("Show No Mercy" et "Hell Awaits"), un quatuor de furieux adorateurs du métal de Black Sabbath et du hardcore, en activité dans la région d'Orange County, en Californie, depuis 1982. Rick Rubin signe donc, en 1986, le quarteron de chevelus chez Def Jam — ce qui restera l'unique signature rock du label hip-hop — avant de s'enfermer avec eux dans un studio de Los Angeles afin de canaliser au mieux leurs instincts extrêmes. Le bilan est ahurissant tant "Beign In Blood", empreint de sauvagerie, de brutalité et de perversité sonore, repousse les limites d’un style (le thrash) vers des domaines encore insoupçonnées. A l'écoute, ce disque se révèle aussi terrifiant que certaines scènes ultimes de "Massacre A La Tronçonneuse".
Et Slayer de se poser alors en maîtres de l'équarrissage, un titre confirmé depuis tant par leurs enregistrements live que studio. Si l'agressivité est maîtrisée au mieux, notamment grâce à la vista de Kerry King et Jeff Hanneman, les deux guitaristes, on ne peut en dire autant des textes qui flirtent sournoisement avec l'idéologie du troisième Reich, sous couvert d'une fascination pour la Seconde Guerre mondiale. Difficile, en effet, d'omettre que "Angel Of Death" s'intéresse au cas du Dr Mengele, médecin nazi sinistrement associé à la "solution finale". Slayer aura beau, dans des interviews, se défendre en arguant que son bassiste Tom Arrya est d'origine chilienne ou que Rick Rubin est juif, rien n'y fera. Dans ce contexte, on essaiera de se contenter exclusivement de la puissance faramineuse de la musique pour oublier des paroles éminemment sulfureuses.

Dans ce numéro de R&F nous aurions aimé lire la (les) chronique(s) de (1986) :
Alice Cooper - Constrictor
Stevie Ray Vaughan - Live Alive
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2014
du bon, du bon et du bon et encore du bon avec du bon, assisonné de bon .... Slayer quoi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2010
Ultra contesté par certains, hyper plébiscité par d'autres, Reign in Blood ne laisse certes pas indifférent.

De mon point de vue, il faut remettre impérativement le bazar dans son contexte : 1986. Jusqu'à cette date, et depuis lors, aucun album (travaillé, hein, pas du bruit) n'a véhiculé autant de violence, d'énergie, et de vitesse brute.

Dès le début, avec sans doute l'un des meilleurs titres de Slayer, le fameux et très controversé Angel of Death m'a scotché au sol... Tous les musiciens du groupe, bien que jeunes, frappent par leur vitesse, leur technique. Dave Lombardo est totalement sidérant. Le manque d'expérience est totalement liquéfié par la fougue et le jus !

Vous allez passer 29 minutes dans le tambour de votre machine à laver. Le seul moment calme (sur Jesus saves...) dure environ 30 secondes. Le reste, c'est ce qui s'est fait de plus violent dans l'histoire du thrash. Jusqu'à Raining Blood, et sa pluie de sang finale. A compter de là, on ne peut qu'être transformé.

24 ans après, pas pris une ride ! Reign in Blood a, quoiqu'en pensent les grincheux, servi de base à de nombreuses vocations, et constitue à mes yeux la référence du thrash metal.

Juste un conseil : à écouter d'une traite sur une bonne chaîne avec un bon casque (le mp3, à mon humble avis, discrédite cet album).
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2007
Un album qui à scotché une génération de gamins.Implacable.Ici Slayer sort le meilleur album de thrash pour quelques années(c'est juste mon avis).Ca démenage pendant meme pas une demi-heure.Efficacité un point c'est tout.De toute manière plus c'est l'arret cardiaque.Les guitaristes Hanmann et King ne sont pas des fous de technique mais des machines à riffs de tueurs c'est phénomènal.Lombardo à la batterie nous fait de bien belles choses en soutenant les guitares de ses compères.Araya au chant doit surement en vouloir à quelqu'un mais à qui?Comment peut-on cracher des paroles aussi rapidement?La vague black metal des 90's se réclame fortement de cet album.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2002
Tout le monde connait cet album, sa brutalité hors du commun (on est en 1986 quand meme), ses contreverses ( angel of death ), sa courte durée (26 minutes à l'origine)...etc
Bref si vous cherchez la forme de heavy metal la plus extreme qui soit, c'est cet album qu'il vous faut.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
la perfection n'est pas de monde et j'imerai garder une étoile en réserve pour pouvoir décerner la note maximale pour un prochain album que rêve encore plus infernal...

infernal, ça y'est le mot est lâché. reign in blood est la meilleurs galette qui nous ait été vomi par les profondeurs abyssales de l'enfer. et cinq étoile parce que c'est tout. tout est dit avec ces dix titres (douze sur cette édition qui comporte aggressive perfector, un vieux titre du premier album réarrengé et un version alternative de criminally insane encore plus... malsaine!) qui constituent la pierre angulaire du métal extreme.

slayer a bien compris la portée de ce disque incontournable et intemporel (pas une ride en vingt ans!)et n'a surtout pas essayé de le surpasser depuis. slayer s'est efforcé de sortir d'autres albums qui viendraient compléter leur vision de ce qu'est le metal en ouvrant des chapitres plus lourds, plus malsains, plus hardcore et de varier la recette pour notre plus grands bonheur
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
après les avoir revus en concert 10 ans après, et avoir écouté les morceaux en live, je réitère une recommandation d'achat, à effectuer le plus rapidement possible. Un album culte dans l'histoire du trash metal. INDISPENSABLE !!!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2013
Ce qu'il faut retenir, c'est la violence des textes, l'agressivité des paroles, la manière froide et mécanique dont chante le psychopathe de service Tom Araya. Et puis le son, cet incroyable son de moteur 12 cylindres emballé enveloppé de guitares stridentes et tranchantes effectuant riffs et solos le plus vite possible avec une atmosphère totalement malsaine. Ces mecs créent carrément un concept de "glauquitude" barge et réinventent "massacre à la tronçonneuse" en un album totalement furieux, et ultra-dément. Ames sensibles, s'abstenir et retourner écouter "Boney M" par exemple. A signaler, le DVD "still reigning" reprenant le live de cet album est essentiel!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2004
Quand l'album est sorti tout le monde pensait que le groupe se foutait de la gueule du monde en sortant un album résolument court (moins d' une demie heure). Pourtant une fois que tout le monde l'a eu entre les mains, il faut bien se rendre à l'évidence que c'est le meilleur album du style car ils ont recherché en toute chose l'efficacité. Même slayer n'a jamais réussi à faire mieux. Ils en sont fiers de cet album et ils peuvent l'être, en continuant à jouer beaucoup de morceaux de cette maudite galette live et ce qui fantastique pour conclure c'est que l'ultra violence peut devenir art quand elle est réalisée avec ce talent.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)