undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici Bijoux en or rose cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
23
4,0 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,98 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 mai 2003
Kagemusha signale le retour de Kurosawa au drame historique. L’action se déroule au Japon durant le seizième siècle. Shingen Takeda, un seigneur de la guerre engagé dans une lutte sans merci contre d’autres clans, est mortellement blessé sur le champ de bataille à un moment particulièrement inopportun. Il ordonne à ses généraux de maintenir sa mort secrète durant trois ans, pendant lesquels il sera remplacé par un sosie, le « kagemusha » du titre.
L’homme chargé d’incarner le seigneur Shingen est un « vilain », au sens féodal du terme, un voleur condamné à mort qui n’a été gracié qu’en raison de sa ressemblance avec le défunt. Cet homme du commun doit se métamorphoser en un chef de clan et un grand seigneur de la guerre, et tromper non seulement les ennemis, mais également le clan et même la famille du seigneur Shingen. Il y parvient brillamment, en s’imprégnant petit à petit de la mentalité très particulière de l’aristocratie japonaise de l’époque et en la faisant finalement sienne. Malheureusement, la folie des hommes est le meilleur auxiliaire du destin…
Ce film est une véritable claque : d’abord par sa photographie somptueuse (personne ne filme mieux que Kurosawa les scènes de bataille !) et des acteurs irréprochables, ensuite par un scénario digne d’une tragédie grecque. C'est également une méditation sur l’honneur, la noblesse et la guerre, les grands thèmes de Kurosawa. Certains seront sans doute gênés par la lenteur du film et un jeu parfois très stylisé, et c’est bien dommage pour eux !
Personnellement, je trouve fascinant qu’un film datant de 1980 puisse véhiculer avec autant de naturel une vision du monde ultra-traditionnelle. Kagemusha est un des monuments du cinéma mondial, et prépare le chef-d’œuvre absolu qu’est Ran.
Un dvd indispensable !
0Commentaire| 70 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2010
Comme deux avis valent mieux qu'un, je souhaite renforcer la mise en garde de Rémy Pignatiello, en ce qui concerne la version DVD proposée ici. En effet, il semble que cette copie ne bénéficie pas d'une remasterisation... L'image fourmille en permanence, les couleurs bavent et ne respectent pas celles d'origine, fruit d'un vrai travail pictural de la part de Kurosawa, les tons sont assourdis, la copie cinéma utilisée a de nombreux défauts... Bref, pour un film comme celui-là, où le spectacle visuel est primordial, c'est presque scandaleux, et au moins très dommage... Mieux vaut attendre une prochaine édition. J'ai fait une bêtise en achetant celle-ci...
11 commentaire| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Attention.
Autant le film est un chef d'oeuvre incontestable, parmi les meilleurs films de Kurosawa, autant il ne faut jamais perdre de vue que la version éditée sur ce DVD par la Fox, ainsi que sur l'édition Z2 dire 'collector' est une version internationale tronquée de près de 30 minutes.

En outre, cette édition, comme la collector, propose une qualité technique douteuse, pour l'image (recadrée et sans aucune remasterisation digne de ce nom) comme pour le son (une VO 4.0 dotée d'une spatialisation infecte, ou une VF 5.1 sans aucune ouverture).

Bref, passez votre chemin et rattrapez-vous en import via l'édition Z1 de Criterion.

Non seulement les bonus de la collector Z2 sont repris de chez eux, mais Criterion propose en plus une qualité d'image et de son plus que largement supérieure, et surtout, la version intégrale. Seule limite de cette édition : il faut être anglophone car seuls des sous-titres anglais sont proposés.

Mais, c'est la condition à passer pour pouvoir revoir ce grand classique dans des conditions dignes de ce nom.
55 commentaires| 44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2013
Sorti en 1980, Kagemusha ("Ombre du Guerrier", sosie en japonais) est une œuvre grandiose de Kurozawa sur le statut de l'être objet au service d'une cause qui lui échappe totalement.
Les scènes de batailles rangées sont spectaculaires, hautes en couleur et écrasent de toutes leurs force dans un rouleau irrépressible les humains, fétus de paille impuissants.
Grand, très grand film que je conseille sans retenue. et qui annonce déjà Ran...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2008
les idées sont clairement égrainées: faut il mieux rester voleur, d'un côté libre mais de l'autre, vil et souillé; ou servir un maître, un idéal ou un shogun, et acquérir dignité, estime de soi, rudiments de civilisation et périr dans une fin inexorable?!. le pauvre héros malgré lui a un cœur qui balance durant le film et aucune âme ne peut le sauver..;donc à la fois dramatique et captivant
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2012
Kagemusha pardonnez-moi cette interprétation mais c'est une sorte d'Iliade dans une dimension qui ne nous ai pas accessible.
Tout est en place dans ce drame où la dimension shakespearienne donne parfois un aspect de comédie.
Du cinéma du vrai.
Du cinéma qui ne tire pas exclusivement bénéfice de sa technique intrinsèque pour traiter un sujet profond sans renier des mécanismes fondamentaux du théâtre classique.
A voir et revoir.
Qui est l'ombre de qui ? Seul le soleil le sait ...
Alors bonne séance, installez-vous dans vos fauteuils en route vers l'incompréhensible qui nous parle
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Shingen, le chef de la famille Takeda, se découvre un sosie parfait, hélas un voleur. Lorsque Shingen meurt accidentellement lors du siège d'un château ennemi, son entourage le remplace par le voleur sosie.

Le Kagemusha (l'ombre du guerrier), la doublure de Shingen, doit s'initier aux rites de la cour, tromper la méfiance de ses concubines, gagner l'affection de son petit-fils et accessoirement jouer le rôle de Shingen lors de cérémonies ou de batailles.

Pour moi, cette histoire est surtout une fable: on n'échappe pas à sa condition sociale d'origine.

Kagemusha a obtenu en 1980 la palme d'or au festival de canes, logique...

Ne serait-ce qu'au niveau des scènes équestres, ce film relègue John Ford et Raoul Walsh au niveau de vulgaires montreurs de poneys. Le vent qui agite drapeaux, fanions, bannières et oriflammes tout au long du film, mérite largement un prix spécial du jury.

Légèrement moins poussé esthétiquement que son successeur Ran, Kagemusha n'en est pas moins d'une beauté formelle impressionnante. Dans cette version l'image n'est pas au top, mais il vaut mieux un chef-d'oeuvre un peu granuleux à un navet de blockbuster à 700 000 pixels.

Drames médiévaux tous les deux, Kagemusha est plutôt cornélien alors que le futur Ran sera très shakespearien (le Roi Lear).

Par ses côtés parfois très zen, je déconseille ce film aux instables de la banquette. Par contre, si comme moi le Japon féodal vous fascine, vous en aurez pour vos yens. Les images sont sublimes (fantastiques châteaux-forts, costumes magnifiques), les couleurs divines, les acteurs excellents et la musique très européenne et décalée est très belle (composée par Shin'ichirô Ikebe).

Un somptueux spectacle d'avant les trucages informatiques qu'on ne reverra pas de si tôt.
1111 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2015
Film de 1980 intéressant pour connaître toute l'oeuvre du réalisateur mais
celui-ci n'est pas un film qui va au bout de son idée à mon avis.
Très long, pas de surprise, la relation entre les prétendants
au pouvoir n'est pas exploitée que ce soit
pour montrer l'importance de la stratégie ou les influences entre membres.
Beaucoup de champ de bataille avec une belle caméra : jolie leçon de ce côté
Les couleurs font penser que le réalisateur découvre ce mode de cinéma !
D'autres films antérieurs (Cf coffret scandale, derzou par exemple)
sont bien plus forts sur la relation entre les personnages.
Concernant le DVD, remarque récurrente,
pourquoi n'y a -t-il pas de sous titres dans la langue originale ?
Et je n'achèterai plus de DVD avec écrit "Machin et truc présentent un film de".
Ce qui m'intéresse, c'est uniquement le film.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'ombre du guerrier désigne Kagemusha, ce voleur qui ressemble à Shingen Takeda, le seigneur de la guerre chef du plus fort des deux clans qui se combattent, dans ce Japon de 1573.

Shingen Takeda, blessé à mort par une flèche reçue lors du siège de château de son ennemi, demande à ce que le voleur, Kagemusha, le remplace sur une durée de trois ans. Ses généraux acceptent. La métamorphose de cet homme de très modeste origine, fort débrouillard, est spectaculaire.

De l'ombre Kagemusha passe à la lumière, devenant un excellent stratège et superbe meneur de soldats jusqu'à la victoire.

Film sensible, palme d'or au festival de Cannes 1980, tellement touchant de beauté. Kurosawa signe le plus majestueux de ses chefs d'oeuvre. Les scènes de combat sont splendides, les étendards claquant au vent. Magnifique jeu des acteurs.

Spectaculaire. Belle leçon d'humanisme. Tragédie à la grecque teintée de pessimisme : l'homme n'échappe pas à ses origines.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2011
C'est un excellent film intimiste, les images sont magnifiques et l'évocation du Japon moyen-âgeux passionnante.
Du même auteur, je conseille Ran.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,89 €
10,00 €
6,43 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)