Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
114
4,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:9,28 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un grand classique du cinéma. Film sur les méthodes d'enseignement, sur la maieutique des âmes, sur le sens de la vie, sur les volontés contrariées. Formidable et acteurs formidables. Vraiment un film à posséder.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2017
Il y a des films qui sont intemporels ! Qui font toujours réfléchir ! Qui pousse toujours à entendre le message qu’il cherche à nous faire passer ! Le Cercle des Poètes Disparus est l’un de ceux-là. Non pas un film culte mais plutôt un film générationnel !

L’académie Welton ! Dans le Vermont, une école élitiste à l’ancienne, dans des bâtiments austères et anciens, costume cravate, des professeurs plus proches de la momie et une méthode d’éducation datant du moyen-âge où les élèves, que des garçons doivent être rabaissés pour sortir grandis de ces murs ! Tradition, Honneur, Discipline et Excellence !

C’est dans cette école que débarque le professeur en littérature Keating (Robin Williams). Tel un chien fou, anticonformiste, le professeur va surprendre les élèves avec des méthodes d’éducations bien différentes, totalement surprenantes. Bien décidé à ne pas humilier ses élèves mais à les pousser à forger des esprits libres, à s’épanouir et à goûter la liberté !

Les élèves qui viennent à Welton, s’ils sont promis à un avenir radieux, y viennent le plus souvent sur ordre de leur père pour embrasser une carrière, elle aussi, choisie par leur père. Ce qui est le cas de Neil Perry (Robert Sean-Leonard) qui a déjà une vie toute écrite par son père sans avoir eu le droit de donner son avis à un seul instant, ou Todd Anderson (Ethan Hawke) qui poursuit une tradition familiale à Welton.

Au contact de l’exubérant et passionné professeur, les élèves se libèrent peu à peu, goutent à la liberté, commencent, tout simplement, à vivre. C’est un véritable choc pour ces jeunes. Ils découvrent l’amour pour certains, ou une vocation pour d’autres. Mais à cette époque, un esprit libre a toujours du mal à sortir de la cage du père et les conséquences peuvent être dramatiques quand certains s’y risque…

Le Cercle des Poètes Disparus se résume parfaitement à Carpe diem quam minimum credula postero ! Il faut vivre sa vie, profiter de la vie ! On n’a qu’une vie et elle nous appartient !

Si la jeunesse, et les jeunes acteurs du film sont des éléments forts du films, l’élément moteur, est sans aucun doute le professeur Keating ! Robin Williams est absolument magnifique dans ce rôle, comme s’il s’agissait de se jouer lui-même ! Exubérant, excessif, passionné mais aussi capable d’une très grande émotion, protecteur et d’une richesse empathique totalement incroyable.

Le film marque et touche. Les scènes se gravent et nous imprègnent. Il suffit de le voir qu’une fois pour se rappeler de « Yawp » ! Pour se rappeler des échanges de rugby sur l’Hymne à la Joie ! Des élèves se mettant debout sur leur bureau en hommage à leur professeur !

Bref, Le Cercle des Poètes Disparus nous rappelle une époque joyeuse, nous replonge dans un passé insouciant, nous rappelle l’importance de la littérature et surtout sert de tremplin pour un acteur qui explose à l’écran, Robin Williams !
Ode à la connaissance, ode à la vie, ode à l’amour, ode à la liberté, le Cercle des Poètes Disparus est un film qui nous marque, souvenir d’une jeunesse capable de tout à partir du moment où l’on ouvre la cage qui les retient et que l’on les laisse voler de leurs propres ailes !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2017
Ce film est sans doute mon préféré : plein d'idées, plein d'émotions... L'image du prof que j'aurais voulu être et des élèves que j'aurais voulu avoir!
Je recommande à tous les ados et tous les adultes de découvrir (ou de revoir pour la dixième fois) ce grand classique, avec sans doute le meilleur rôle qu'ait eu Robin Williams.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2001
"Le cercle des poètes disparus" est l'un de mes films préférés. Il a marqué à jamais ma jeunesse... Mais ce DVD est une véritable honte. Il n'y a pas de sous-titres français et le doublage français est québécois ! En comparant avec la VHS que je garde précieusement, il y a des répliques qui ont été traduites tout à fait différemment, sans compter la voix française de Robin Williams. Bref, amateurs s'abstenir, gardez vos cassettes vidéos et un zéro pointé pour l'éditeur Buena Vista qui nous prend pour des imbéciles !
11 commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ô! Capitaine, mon Capitaine, combien tu nous manques !
Merveilleux rôle que nous avait interprété l'inoubliable Robin WILLIAMS qui hélas n'est plus, en incarnant John KEATING.
Il avait encouragé ses élèves à laisser aller leur imagination parfois jusqu'à l'absurde et su apprécié "le fou avec les dents qui transpirent".
Dans ce lieu austère où le rire est banni, où la présence des filles est interdite, le professeur KEATING va bousculer les règles établies,
épanouir la poésie, faire place au rêve. L'homme se libère par son imaginaire...
Humour, charme, émotion, sans oublier le fameux "Carpe Diem": cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie...
Que dire de plus sinon que ce film est un chef-d'oeuvre !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le cercle des poètes disparus : film de Peter Weir sorti en 1989. Dans une prestigieuse académie réputée austère, un professeur (Robin Williams) va transformer la vie de ses étudiants avec ses méthodes d’enseignement peu conventionnelles. “Poetry, beauty, romance, love, these are what we stay alive for”.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2004
Il ne faut pas oublier que la vie est faite pour la recherche du bonheur. Ce film qui ne vieillira jamais le rappelle opportunément, à l'heure où les économistes veulent nous condamner à un avenir inhumain, et où de nombreux chercheurs et pédagogues en littérature (justement épinglés dans le film par R. Williams, alias Keating) s'ingénient à mettre leur discipline en équations, et affectent d'y voir tout sauf l'essentiel : la beauté, l'émotion, l'aspiration à l'amour et à la réalisation de soi.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2009
Ce film m'avait fait une grande impression à sa sortie, j'avais 16 ans, et je dois dire que j'hésitais à le regarder à nouveau, à tort, parce que c'est vraiment un excellent film. Avec le recul, il y a déjà le plaisir de revoir nombre d'acteurs qui sont aujourd'hui connus avec un paquet d'années de moins... à l'époque où ils étaient encore jeunes et innocents!

L'histoire, c'est celle d'un professeur de littérature, John Keating, merveilleusement interprété par Robin Williams, qui bouleverse le conformisme d'une institution privée pour apprendre à ses élèves à penser par eux-mêmes... et à profiter du jour présent. Carpe Diem. Les conséquences seront tragiques et vont changer à tout jamais la vie de ces adolescents qui découvrent ce qu'est la liberté d'opinion sans pouvoir l'exercer...

Je pense que si l'on faisait un sondage, une grande majorité serait capable de citer ce Carpe Diem qui a réconcilié avec le latin toute une tranche d'âge. Vivre la vie que l'on veut, profiter du temps présent, essayer d'obtenir ce que l'on souhaite même si on doit pour cela prendre le risque de ne pas réussir ... les messages de ce film n'ont pas pris une ride, mais aujourd'hui, en tant que maman, ce qui me touche particulièrement, c'est cette inquiétude de risquer un jour perdre complètement le contact avec mon enfant. Un échec merveilleusement dépeint dans ce film au travers de deux jeunes garçons, l'un qui reçoit deux années de suite le même cadeau pour son anniversaire et l'autre qui veut être acteur et non médecin. Et j'ai évidemment peur qu'un jour nos souhaits d'avenir ne soient plus en phase du tout, qu'ils ne veulent plus devenir pilotes, par exemple mais surtout que l'on arrive plus à communiquer. Quoi de plus terrible que de ne plus être capable de comprendre son enfant, de ne même pas chercher à le comprendre? Quoi de plus terrible que d'avoir uniquement des conversations à sens unique, toutes terminées par un ordre? Quoi de plus terrible que d'interdire à un enfant de réaliser ses désirs, surtout quand il arrive à le faire sans que ce soit au détriment de quoi que ce soit d'autre? Quoi de plus terrible pour un enfant que ses parents ne soient pas fiers de lui? Qu'ils ne le soutiennent pas?

Regardez-le à nouveau... vous ne serez pas déçu.
11 commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2003
Rarement un film ne m'aura tant fait réfléchir sur ma vie... Cueille le jour, Carpe Diem, c'est le message que nous laisse Robin Williams dans le rôle du grand Monsieur Keating... C'est dans ses rêves que l'homme trouve la vérité, cela fut, est, et restera la vérité... Si je ne devais avoir qu'un seul film dans ma DVDthèque, je crois que c'est celui-ci que je choisirais, pour continuer à rêver, à pleurer, et à ouvrir mes yeux sur le monde...
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2003
"Et ne pas, quand viendrait la vieillesse, découvrir que je n'avais pas vécu".Tout le film est peut-être dans cette simple phrase lue par John Keatings, 20mn avant la fin du film,seul dans cette classe où chacun s'est rêvé poète.Peut-être que ce film raconte simplement ce qu'est un poème:un morceau de vie qui ne se résigne pas à l'inertie du papier.Peut-être que tout est là dans ces bribes de vers...et découvrant cela, peut-être que l'étudiant ennivré par cette vie réalise tragiquement que tout ce qu'il est sur terre ne peut prendre vie qu'au-delà des mots,au-delà de la vie elle-même et de ses cadres conformistes.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,49 €
8,35 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)