Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Palme d'or à Cannes en 1964 , les Parapluies de Cherbourg reste un des plus grand succès de Jacques Demy . Celui qui est considéré comme le maître de la comédie musicale à la française a signé ici un très grand film.

Avec un scénario simple, il nous plonge dans son monde enchanté et enchanteur, mais souvent pessimiste. Il filme ici une histoire d'amour classique: Un garçon aime une fille mais part en la laissant enceinte. Voir Pagnol.

La différence avec la trilogie de Pagnol, c'est qu'ici, l'idylle est brisée par la guerre, et qu'elle finit mal dans un monde qui évolue vers la modernité ( la boutique de parapluies qui se transforme en laverie , la station service flambant neuve... ).

Un amour détruit par la guerre, c'est un thème déjà largement exploité au cinéma. Mais, à la différence d'autres héroïnes placées dans la même situation, Geneviève-Catherine Deneuve (bouleversante, un de ses premiers et plus grands rôles) n'aura pas la patience d'attendre le retour de Guy. Rongée par le doute, poussée par la cupidité maternelle et la peur du qu'en dira-t-on (être mère célibataire -on disait "fille-mère- dans une ville de province, ce n'était pas gagné d'avance, à l'époque...), elle finit par épouser un personnage incolore et inodore et sans saveur, mais riche, gentil, élégant et BCBG. En opposition, Guy va lutter pour se réinsérer dans la vie civile.

Côté Blu ray, la restauration effectuée ici est de toute beauté : image stabilisée et complètement nettoyée, contrastes optimum. Surtout, le rendu des couleurs marque un progrès certain par rapport au DVD. Leur utilisation pour des juxtapositions agressives est encore plus frappant qu'auparavant sans jamais que la saturation sur les décors et les costumes n'agisse sur celle des carnations (qui restent naturelles). Enfin, le grain argentique est suffisamment conservé à l'image, permettant de maintenir la définition à un niveau plus que suffisant.

Quant au son -si important dans ce film-, le Blu-ray propose une version stéréo et une version 5.0 surround aux résultats équivalents et très convaincants. C'est la musique qui est la grande gagnante : il n'y a pas d'ambiances (uniquement quelques bruitages post-synchronisés), les voix étant maintenues en configuration mono (ou frontale pour le 5.0). On repère peu de saturation, aucun souffle ou bruit parasite.

Conclusion: même si on a déjà le DVD, il faut (pour les amoureux de ce film) faire l'acquisition de ce Blu ray.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2013
Please pardon my American English.
This music has been part of my life for the better part of five decades. I bought the soundtrack LP when I was first learning French in 1966, and heard it so many times I knew what words were coming next. I imported the IVC laserdisc from Japan, which had Japanese subtitles and widescreen. I was disappointed with the subsequent home video releases on laserdisc and DVD, because they cropped the widescreen to Academy Ratio (1.66 to 1). I always felt claustrophobic watching those transfers. The new blu-ray from France, which will soon be released also by StudioCanal in England, has 1.85 to 1 ratio, and allows the film more elbow room, as well as having much crisper detail and color.
The music has been remixed not entirely to my satisfaction. The dialogue has been made louder, and the orchestral music softer. The sound editors seem to have thought of this as film first and musical theatre second. I think that was a mistake, especially in the orchestral interludes. The opening title sequence was capable of a stronger sound transfer.
I have to try and find that Japanese laserdisc. I think it's at my friend's house in Oregon. If I manage to locate it, I will add some comparison to this review. Regardless of the outcome, this blu-ray will not prove an embarrassment to anyone who loves this film.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2017
Un film superbe avec la musique aussi superbe! Je possède la version original mais j'ai été un peu déçu de la qualité d'image de la version Bly-ray.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2017
Merci à ARTE Editions de permettre d'acheter des si belles pièces du cinéma français en très haut résolution ! Le packaging est parfait avec un petit livret racontant l'historique de ce chef d'oeuvre. Une édition à ne pas rater !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On en a vu d'autres depuis (pour le pire et, rarement, pour le meilleur) mais à l'époque, "les parapluies de Cherbourg" fut une révolution en étant la première comédie musicale "totale" où chaque parole, émotion et presque jusqu'aux respirations sont chantées. La musique ne sert pas ici à idéaliser ou amplifier la réalité mais à en exprimer tous les murmures, toutes les subtilités.

Niveau scénario, je soupçonne Demy d'avoir quelque peu pompé "La fièvre dans le sang" de Kazan, sorti 3 ans plus tôt, tellement les similitudes abondent ; la fin en est même quasi identique. C'est donc un drame amoureux de l'adolescence, la mise à mort programmée de tous les rêves d'absolu : deux jeunes tourtereaux voient un à un leurs idéaux écrasés par la réalité, à commencer par des parents sournoisement aigris par la passion des deux jeunes gens.

C'est plein de couleurs, de musique, c'est souvent gai et paradoxalement d'un tragique en filigrane qui n'attend que de surgir. Réalisation, esthétique, musiques, prestations sont proches de la perfection. Et Catherine Deneuve n'a jamais été aussi étincelante.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Les parapluies", j'ai refusé de le voir durant des années. Un film où l'ensemble des paroles étaient chantées, des mélodies pour la plupart difficiles à retenir (sauf le thème principal), une actrice principale que je n'apprécie pas plus que cela, un film des années 60, une ville de province où il pleut. Bref, j'alignais les poncifs et les excuses pour ne pas voir ce film de Jacques Demy. Et puis je me suis jeté sous la pluie avec ce DVD. Le choc !

Le choc des couleurs d'abord. Les décors de Bernard Evein pêtent sur l'écran : des mauves, des roses, des oranges, des pastels splendides qui font resplendir de couleurs tendres ce film à la tonalité si amère. Les costumes de Jacqueline Moreau, qui répondent si bien aux décors, avec des alliances de couleurs parfaites. Ensuite, un travail sur la lumière très soigné, dû à Jean Rabier. Quelle douceur projetée sur les visages pour ce récit de départ à la guerre avec l'amour qui s'en va en quenouille.

Le choc de l'histoire après. un scénario d'une simplicité éternelle : un amour de jeunesse, un départ pour l'inconnu, une absence qui se prolonge, et la voie de la raison qui s'en mêle, puis le retour de l'aimé et les sentiments qui n'en peuvent mais, des chemins qui bifurquent. Tout cela exprimé avec des mots simples, des mots de tous les jours. Tout cela exprimé en trois actes construits comme une tragédie antique, avec la rigueur des scènes qui se succèdent.

Enfin le choc de cette histoire "en chanté" avec la musique de Michel Legrand, musique avec laquelle j'ai eu longtemps du mal, le compositeur ayant cette fluidité du langage qui passe du jazz au classique avec des variations de mode que je n'appréciais guère. Dans le bonus de ce DVD, le compositeur explique combien il avait eu du mal durant des mois avant de trouver les premières mélodies qui exprimaient parfaitement les sentiments véhiculés dans les phrases. Il en fut de même pour moi avant de pouvoir plonger dans ce texte psalmodié, chanté, pas à la mode des comédies musicales, pas à la mode de l'opéra, sans envolée lyrique. Et pourtant, tout va bien, tout s'écoute bien, tout paraît si naturel.

Mon point de vue a radicalement changé sur ce film que je découvre près de cinquante ans après sa réalisation, et qui me semble être d'une modernité terrible. Film sur la communication dans le couple, sur la responsabilité, sur les départs qui se font toujours seuls, sur le destin qui contrarie.

... Et Catherine Deneuve est impeccable dans sa beauté altière sous laquelle transparaît l'innocence de la jeunesse et la gravité des années à venir.

Un mot sur le DVD : restauration magnifique, images avec un excellent détail. Beau travail

Bravo Jacques Demy.
33 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2008
Ce film est plus qu'un film, c'est un joyau pour les sens.
Plus coloré qu'un Walt Disney de la grande époque, ce fim "en chanté" est une expérience unique d'alliage entre la chanson et l'image.
Un merveille d'horlogerie entre le jeu d'acteurs et la musique.

Tout celà ne serait rien si ce joyau ne renfermait une histoire d'amour brisé, universelle. Une histoire que nous avons tous en nous quand la maturité vient briser nos rèves d'absolu.
Pour peu que le cynisme et la froideur ne vous ait entièrement contaminé, vous ne pouvez que être bouleversé par ce film.
c'est à cette condition, que le côté kitsch, un peu désuet du film, le parti pris à la limite du comique de tout dialoguer en chanson ne vous rebutera pas.
Et puis il y a Catherine Deneuve, ....

Définitivement, mon film fétiche ...
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2014
I bought this from Amazon France because the UK release is still a few weeks off, and the restoration is absolutely breathtaking! Luckily for us non-French speakers, it comes with English subtitles. But it also has French subtitles, which is great for practicing French!
22 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2013
Les cinq étoiles sont pour le transfert.
Je ne peux égaler les commentaires techniques raisonnés de BLURAY.COM(liaisons avec les sites Amazon intéressés)
Veuillez donc vous reporter à l' analyse très favorable sur le site, plus favorable encore que pour LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT.
Un client américain déclare que le transfert est très supérieur à celui de Criterion, opinion très agréable à entendre quand on connaît la dévotion fanatique qu'engendre Criterion.
Après l' augmentation de la TVA sur le livre, avant l' augmentation du taux normal de TVA, quand Amazon subit des attaques politiques,
il serait bon de réfléchir à un nécessaire effort public pour la diffusion de notre patrimoine.
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2015
Cinq étoiles pour le film, l'un des plus beaux films que j'ai vu jusqu'à ce jour. Donc, cette évaluation deux étoiles est de la qualité de ce blu-ray. Mon DVD de Koch-Lorber, édition 2004, a des couleurs réelles, à savoir, la NEIGE est BLANCHE et non pas d'ivoire (Deneuve à la fenêtre lisant la lettre de Guy). Ainsi que la ROBE DE MARIÉE est BLANCHE, pas jaunâtre. Dommage, la netteté de ce Blu-Ray est parfait, mais dans des nombreuses scènes ils ont détruit la fidélité des couleurs, qui sont si importantes pour ce film.
review image review image review image
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)