undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
6
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:23,66 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 mai 2004
Rattle, Berlin en live et Mahler. il s'agit d'une intronisation de choix pour le chef anglais qui a du laisser clouer sur son très confortable fauteuil la spectateur privilégié d'y assister. Pas question de comparer cette interprétation à Bernstein, Boulez, Haitink, Barbirolli,... on est en live, il y a une tension, certaines imperfections soit, mais une chose est frappante et fait tous le prix de ce disque, c'est la très intelligente ou intuitive fluctuation perpétuelle des tempi, savemment accroché à l'enchainement des thèmes. Sans jamais déconstruire le propos, son geste au contraire la reconstruit sous une lumière nouvelle, ainsi il en résulte une dynamique qui donne un autre sens à la marche initiale, son sa robuste apparante, elle en devient fragile comme en déséquilibre. Ailleurs, cette approche met en lumière les plus petits détails qui foisonnent dans l'élément central du tryptique , tel un tableau de Breughel ou Jérome Bosch , il rend autrement vivant cette partie longue et complexe. L'adagietto est une mer étale, là où l'on s'attend à un déchainement des contrastes dynamiques et un rubato puissant, les inflections s'atténuent, il y a un apaisement. Subtilement sur les premières mesures, le dernier mouvement reprend sa course en avant, il boullionne; véhément, il semble déjà prédire le tragique de la sixième symphonie.
L'image sonore est très naturel, à l'inverse de l'approche de Boulez, l'orchestre est capté finement mais de loin. la dynamique et la conception de Rattle n'en ressort que mieux!
En espérant que Rattle enregistre les 8 autres symphonies avec le même génie, ce disque doit avoir été absolument entendu.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Septembre 2002. Il était attendu au tournant, Simon Rattle ... Pas facile d'arriver à Berlin, de succéder à Claudio Abbado. On sait l'orchestre exigeant.
Et en plus, il ne fait pas dans la simplicité : choisir Mahler, la cinquième, dans lequel l'orchestre n'a pas toujours brillé, Mahler qu'Abbado lui-même reprendra en quittant Berlin pour Lucerne, sans doute peu satisfait de Berlin.

Et la magie opéra. Ce concert d'investiture s'est transformé en sacre immédiat : l'orchestre montre le meilleur de lui-même; tous se surpassent. Chaque pupitre est excellent
Ecoutez la clarté de la fin du scherzo : jamais on n'a entendu aussi bien chacun des instruments. Rattle lui-même donne tout ce qu'il a. Ce jour là, Berlin était le meilleur orchestre du monde.

L'effet produit est purement magique : une émotion intense, une puissance qui éclate, un tempo parfait et surtout ce sens du détail qui ne nuit pas à la ligne générale : du grand art.

La vidéo du concert (pour ceux qui ne l'ont pas vu en direct sur Arte ce soir là) rend encore mieux cette atmosphère.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2002
Une Trauermarsch puissante mais précise, un adagietto un peu froid, Simon Rattle s'attaque à une oeuvre difficile pour une arrivée à la tête du meilleur orchestre du monde ; donc un pari difficile partiellement réussi. Un disque à posséder de toute façon, ne serait-ce que pour le comparer à l'interprétation légendaire de Sir John Barbirolli, complètement à l'opposé de celle ci.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2002
Après Birmingham, Simon Rattle prend la tête du plus prestigieux orchestre du monde. Ce CD nous propose la plus belle symphonie qu'un orchestre puisse jouée. Résultat, une merveille de poésie et de subtilité. le troisième mouvement met en avant le premier cor de l'orchestre et c'est alors un concerto d'une virtuosité sans égal qui s'offre à nous. L'allegretto semble planer tel un phénix au firmament. Le final est un bijou d'élan et de joie de vivre. Bref s'il fallait en garder un pour cette rentrée...!
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2008
J'ai une grande admiration pour Simon Rattle et je suis convaincu qu'il a une grande compréhension de l'œuvre de Mahler, qui plus est, avec un orchestre allemand, celui des grandes traditions symphoniques, celui-là même qui vit la direction de Karajan. Alors je me disais que al 5ième symphonie de Mahler devrait par Simon Rattle serait un évènement. On se laisse bercé au début, mais peu à peu la vision se perd. Il manque quelque chose de fort.
Ce qui est à mes yeux inacceptable pour un enregistrement de ce niveau est la "collure" dans l'adghettio. Ecoutez bien, et vous entendrez à un moment un très léger bip à peine perceptible. Il s'agit sans aucun doute d'une reprise d'enregistrement. Cela signifie qu'il y a eu plusieurs prises et que les enregistrements ont été collés.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2007
En écoutant ce disque, j'ai eu pour la première fois l'impression( la conviction) que l'interprétation était plus géniale que la musique elle-même:Rattle et les berlinois semblent improviser la musique à chaque instant, mais avec une maitrise fabuleuse! les musiciens suivent le chef dans tous les changements de tempis comme si c'était naturel, facile. Rattle réalise en fait le rêve de Berlioz-chef d'orchestre: jouer de l'orchestre comme si l'orchestre était un instrument au bout de ses doigts. Fascinant!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
28,48 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)