undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Elan
  • Commentaires client

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:16,81 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour Firefall, les années 70 se résument à quatre LP, tous concentrés dans la seconde moitié de cette décennie et tous, sans exception, dignes d’éloges : Firefall (1976) dont je vous ai déjà vanté tous les mérites, l’excellent Luna Sea (1977) calqué sur l’éponyme auquel il succède, Elan (1978), plus mordant et toujours aussi convaincant malgré l’alcool et la dope qui s’invitent et, enfin, Undertow (1979), dernier gros effort d’un groupe en proie à des tensions internes prévisibles.

Le joli tir groupé des coloradiens de Boulder précède une scission annoncée et met un terme au line-up d’origine de Firefall : le meilleur. C’est ce que l’on retiendra surtout de la bande composée depuis 1974 de Rick Roberts, ancien de la maison Flying Burrito Brothers, chanteur-guitariste-compositeur, de Jock Bartley (guitare et chant, remplaçant de Tommy Bolin dans Zephyr), de Michael Clarke, ex-batteur des Byrds et des mêmes Flying Burrito, de Marc Andes bassiste passé par Canned Heat, Spirit et Jo Jo Gunne, qui a déserté Spirit, du virginien Larry Burnett (chanteur et second guitariste) et du claviériste David Muse.

Malgré des débuts difficiles, le succès est venu rapidement pour Firefall qui a développé un son particulier le situant dans la filière country-rock/soft-rock des Byrds, Poco, des premiers Eagles et de Crosby Stills & Nash. Cette popularité les amène à ouvrir pour des formations comme les Doobie Brothers et le Fleetwood Mac de la tournée Rumours, notamment, et à vendre énormément de disques sous la bannière d’Atlantic Records.

En toute honnêteté, ça faisait des lustres que je ne m’étais pas tapé Elan. J’aimais beaucoup ce disque isolé et un des seuls rescapés potables d’une triste fin de décennie à laquelle le mouvement punk a opposé un provocateur et menaçant doigt d’honneur.

A sa réécoute pour les besoins de ma chro’, j’ai vite retrouvé mes repères dans ce répertoire lumineux porté essentiellement (5 titres/10) par l’écriture solide, angoissée et romantique de Rick Roberts, auréolé des contributions de qualité de Larry Burnett (Wrong Side Of Town, Get You Back et Baby) et plus ponctuellement de Mark Andes (Anymore) et Jock Bartley (Sweet And Sour).
La palme de l’efficacité revient à l’extraordinaire Strange Way qui introduit avec force et émotion un lot à venir de belles mélodies, d’harmonies raffinées, de grandes et variées parties de guitare.

Du country-rock bien léché, quoi, qui ne demande pas son reste pour opérer fissa et à nouveau son petit effet, comme à l’époque, et revenir en boucle de manière obsessionnelle comme pour mieux faire regretter à l’auditeur infidèle de l’avoir, si longtemps et sans motif particulier, laissé en plan. La touche Replay joue donc à plein dans ce contact renoué et on se sent même un peu penaud d’avoir inexplicablement lâché du mou sur la laisse qui mène à Firefall et à son troisième jet.

Count Your Blessings, Anymore, Goodbye I Love You, Sweet Ann, Sweet And Sour, Baby, Wrong Side Of Town enfoncent un peu plus le clou et ravive les regrets de s’être privé autant de temps d’une formation et d’un disque en tous points remarquables. N’est pas platine qui veut… Normal, avec le producteur Tom Dowd aux manettes (ce que j’ignorais alors), la musique prend une autre dimension et ce, malgré des divergences artistiques entre eux. Dowd ? Faut-il retapisser le pédigrée du bonhomme ? (PLO54).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,92 €
18,31 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)