undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:24,28 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 août 2013
Mozart. Requiem. SACD. Karajan.
Le premier enregistrement a eu lieu en 1975 à Berlin. Remasterisé en 1976 puis remis en SACD en 2002.
Karajan dirige le Berliner Philharmoniker avec Anna Tomwa-Sintow comme soprano, Agnes Baltsa, contralto et alto, Werner Krenn, tenor, José van Dam, bass. Chaeur du Wiener Singverein, Rudolf Scholz à l'orgue.
Dans la discographie pléthorique du requiem, certains spécialistes préférerons une autre version de Karajan avec Wilma Lipp ou d'autres chefs d'orchestre. Pour moi qui suis un passionné de l'aeuvre, cette version est magnifiée sur un grand système audiophile (simple et sans le 5.1) et c'est toujours un immense plaisir de l'écouter sous tous les angles et par tous les chefs (qu'ils soient baroques ou romantiques). Il faut cependant un matériel adapté pour écouter ce magnifique requiem. Ma préférence va certes à la version en SACD de Sir Colin Davis mais c'est une affaire de goût...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
S'il fallait retenir une des trois versions du Requiem qu'Herbert Von Karajan enregistra pour Deutsche Grammophon, la seconde mouture parue en 1976 est selon moi la plus aboutie [*].
C'est donc un choix judicieux d'avoir privilégié celle-ci pour un report en SACD.

Malgré le vaste effectif orchestral de cette approche traditionaliste, les phrasés du Berliner Philharmoniker apparaissent ici encore plus précis qu'en 1961, sans doute aussi parce que la perspective acoustique est plus nette.

Les choeurs du Wiener Singverein se montrent éloquents et émouvants dans chaque cas, moins sombres et plus lumineux ici.
Vocalement très homogène, le prestigieux plateau de chanteurs (Anna Tomowa-Sintow, Agnes Baltsa, Werner Krenn, José van Dam !) culmine dans un « Benedictus » paradisiaque.

Tout cela est emmené par la direction monumentale et séductrice du maestro autrichien : deux qualités apparemment antinomiques mais qui se réalisent pourtant sous sa baguette avec une désarmante perfection artistique. Ecoutez donc le « Domine Jesu » !

[*]
version 1962 : Mozart - Requiem ( Coll. The Originals )

version 1986 : Karajan Gold - Mozart : Requiem
22 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2013
Karajan contre Karajan: cette interprétation de 1976 n'est à mon sens pas comparable avec celle de 1962,et les 2 versions sont jouées avec les Berliner Philarmoniker,le Wiener Singverein;il est donc légitime à plus d'un titre de les mettre en perspective.Et la version de 1962 est tellement plus émouvante, plus pure,plus inspirée,avec un "lacrimosa" jamais approché.J'avais déjà acheté cette première version en vinyle lorsqu'elle était sortie,je l'ai reprise en CD,avec une émotion intacte.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,99 €
9,80 €
12,00 €
6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)