Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
11
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:13,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La simplicité en musique est à double tranchant. Chez certains elle est ridicule et révèle une pauvreté d'inspiration embarrassante. A d'autres elle va comme un gant. Catpower est de ceux là, bien sûr. Ses chansons sont simples, baties autour de deux ou trois accords, pas forcément originaux, et pourtant elles fonctionnent magnifiquement bien, elles sont émouvantes et entrainantes, mélodiques et jolies sans être plates et mille fois entendues.
Il y a un peu de Velvet chez elle, dans ce talent qu'elle a pour s'approprier les recettes éculées du rock et du songwriting et les rendre aussi fraiches et excitantes qu'au premier jour.
Grand album, bravo.
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 7 novembre 2005
« I Don’t Blame You » : Quelques notes de piano et une voix qu’on retrouve, après près de 3 années d’absence : Chan Marshall brosse en ouverture le portrait d’un musicien torturé, mais elle porte en elle tellement de compassion qu’elle pourrait aussi bien se réconcilier avec le monde entier, avec un amour perdu, avec vous-même, auditeur immédiatement saisi par l’émotion unique qui se dégage de cet album. C’est une guitare sèche (au sens où le bois est sec) et intense qui soutient le titre suivant : « Free », un titre qui crépite comme un feu de camp sous les étoiles et dans lequel Chan s’interroge sur sa condition, manifestement difficile, de musicienne : « Don’t be in love with the autograph / Just be in love when you love that song all night long ». Avec « Good Woman », Chan est accompagnée dans le fond par un chœur d’enfants qui fait ressembler sa chanson à une sorte de Gospel Folk particulièrement sincère et émouvant. Sur « Werewolf », sa voix résonne dans la nuit, soutenue seulement par des cordes envoûtantes. Parfois, c’est la gravité la plus saisissante qui s’invite autour du feu, comme sur « He War », ou plus encore, « Names », une terrible plainte qui en dit plus, en quelques notes et en quelques mots, sur les malheurs de l’enfance, qu’une longue tirade au lyrisme échevelé. Car ici, tout est parfaitement dosé, mesuré, travaillé, entre une musique souvent lente et décharnée et une voix gorgée d’émotion, entre un disque à la spontanéité remarquable et une artiste manifestement arrivée à maturité, et l’auditeur en a largement pour son argent (comme on dit). Et il ne lui reste plus qu’à attendre le retour de Chan, en principe programmé avant le début de l’année prochaine …
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cela n'arrive pas si souvent que l'on se retrouve scotché par un album inconnu, passant chez le disquaire du coin, au point de se tenir figé là pour l'écouter. C'est pourtant bien ce qui m'est arrivé avec ce disque de Cat Power, une artiste que je connaissais vaguement de nom, mais à laquelle je n'avais jamais vraiment prêté attention, c'était un tort....Autant de charme et de grâce avec une telle économie de moyens ne pouvait être la marque que d'une grande artiste.

"You are Free", paru en 2003, est le 6ème album de Cat Power, de son vrai nom Chan Marshall. Elle y déploie un folk rock minimaliste aux harmonies raffinées, rehaussé de sa voix cristalline. L'ambiance générale est à la mélancolie et au désespoir et fait immanquablement penser à certains albums de grunge acoustique. Aussi n'est-on pas surpris de retrouver parmi les invités prestigieux, mais discrets, Eddie Vedder (Pearl Jam) ou Dave Grohl (Nirvana) . Toutes les compos sont signées Chan Marshall, à l'exception du "Werewolf" de Michael Hurley, un vieux folkeux américain et "Keep on Running" du grand John Lee Hooker.

Un album qui donne farouchement envie d'aller écouter les autres !
44 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2010
Avec cet album, Chan Marshall, l'hypnotique Cat Power, confirme l'impression laissée par Moon Pix quelques années plus tôt. Cet album-ci est tout aussi surprenant mais son auteur semble avoir gagné en émotion. Le plus de cet album est qu'il est parfaitement équilibré : on alterne entre balades déchirantes et rock qui réveille, tout au long des quatorze plages. Quel que soit le tempo, la mélancolie "marshalienne" est toujours au rendez-vous, tant dans les textes - sur le fil - que dans les mélodies - enivrantes. On est séduit par la collaboration de Eddie Vedder, chanteur de Pearl Jam, dont la voix ici méconnaissable se fond à la perfection dans celle de Chan Marshall. L'autre plus : cet album contient un livret avec tous les textes, pour pouvoir s'imprégner plus profondément des paroles et les savourer mieux encore.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2007
j'écoute en boucle, captivé, envouté, charmé. Du quasi radiohead en plus dépouillé, hypnotisant et émouvant. Du grand art, du rock acid psy revisité, l'esprit de Lennon Joan Baez Dylan Léonard Cohen fusionnés mystiquement. Bravo Cat.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
2003. Cat Power donne encore la preuve qu'on peut créer de la beauté pure sans en faire des caisses. La belle Chan Marshall fait montre d'un minimalisme gracieux, par une touchante simplicité des accords (piano et guitare) et de la voix, sans force ni effets mielleux ou vibratos obsènes.

A la batterie Dave Grohl, en toute simplicité, prète son toucher magistral à quelques titres, et s'offre une pause salutaire loin des Foo Fighters.

Au chant, un invité discret : Eddie Vedder, le chanteur de Pearl Jam, qui nous gratifie pour l'occasion d'une touchante prestation sur "Good Woman".

Une oeuvre pudique, sereine, entêtante, à écouter loin du tumulte de la vie urbaine. Pour aller plus loin encore dans le cliché : "à écouter sur une île déserte".

Mon carré d'as : "Free", "I don't Blame", "Good Woman" et "He War".
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2012
Un des grand album de la carrière de chan Marshall. De très beau morceaux qui donnent souvent la chair de poule, indispensable pour les admirateurs de Cat Power. le plus grand batteur des 90's vient même jour sur deux morceaux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2015
j'ai aimé Cat Power des que je l'ai entendu et vu sur youtube et j'ai commencé à regarder tous ces clips qui m'ont donné envie d'acheter plusieurs de ces CD
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2014
Rien à dire sur l'artiste et l'album. Par contre le vinyle était tordu et la pochette intérieure était un peu abîmée.Amazon ne m'a pas habitué à ça...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2009
CD plaisant, agréable à écouter, mais ce ne sont quand même pas les meilleurs morceaux de Cat Power.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,49 €
12,23 €
15,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)