undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_PhotoM16 Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:9,43 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 11 août 2009
Il est amusant de constater que les amateurs de musique classique ont souvent beaucoup de mal avec la musique de Philip Glass, qu'il trouve tout au plus intéressante pour des raisons purement techniques. Certains finissent par se laisser aller mais recommandent des écoutes répétées.
Au contraire, pour l'amateur de musique pop (au sens large du terme), habitué aux répétitions à force d'écouter des chansons joliment instrumentalisées (version Illinoise), ou bien après une écoute prolongée de musique électronique (comme Galaxy Of Nowhere), ou encore après s'être engorgé de post-rock (tel que Agaetis Byrjun), ou plein des samples hip hop tournant en boucle (à la façon de It Takes A Nation Of Millions), bref, pour un tel auditeur, la musique répétitive est tout à fait banale.
De ce fait, l'amateur de musique pop sera sans doute plus apte à se plonger dans les méandres de la musique de Glass, toujours aussi hypnotique et captivante sur cet album. Pas très loin de la musique de films, Philip Glass permet à l'auditeur de se faire son propre film.
La musique, d'une beauté désarmante, est amplifiée par les légères variations des répétitions (variations dont on ne sait plus si elles sont réelles ou rêvées).
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette musique hypnotique, répetitive, minimaliste offre à l'auditeur un peu entêté un voyage dans la structure de la variation où la construction l'emporte sur l'effet.
On est dans un monde qui ressort de l'Art de la fugue, du jeu qui consiste à répeter infiniment le même mot jusqu'à en distordre phonétiquemnt la nature et le sens où dans un travail comme Georges Pérec l'a entrepris dans la "Tentative d'épuisement d'un lieu parisien".
C'est bien sûr froidement cérébral mais, en s'entêtant un peu plus, on est saisi par la sombre beauté du travail musical et la mélancolie qui sourd progressivement de l'oeuvre
33 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,95 €
6,45 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)