Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_WSHT16 Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
38
4,3 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,24 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 mai 2017
Un des incontournables films sur le racisme aux Etats Unis d'Amérique et au traitement scandaleux de mauvaise foi de certains policiers blancs à l'égard d'un présumé coupable noir.On est à l'époque du Ku Klux Klan. C'est magnifiquement interprété par Sidney Poitier et Rod Steyder. La violence bien présente n'est jamais gratuite. Le film est bien mené; la tension monte petit à petit jusqu'à son paroxysme et on est scotché depuis la première jusqu'à la dernière image laquelle débouche sur les prémices d'une belle amitié entre l'inspecteur noir et le policier blanc.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2017
Une bonne version. Un bon film que j'ai apprécié et que je recommande. Je ne suis pas déçu de mon achat.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2014
Le film en lui même est déjà une légende
La qualité de a restauration est de bon niveau
Un seul regret pas de sous-titres sur les Bonus Or quand on achète un vieux film c'est pour avoir le plus d'info dessus
Dommage d'où ma note
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2016
Sparta, petite bourgade du Mississippi, vit au rythme de la crise économique touchant le pays. Un soir, Sam Wood (Warren Oates) l'adjoint du shérif découvre au cours d'une de ses patrouilles, un notable de la ville gisant sur la chaussée, visiblement battu à mort !! Il n'en faudra pas plus au shérif Gillespie (Rod Steiger) et à ses hommes pour arrêter Virgil Tibbs (Sidney Poitier), homme de couleur en visite dans la région avec beaucoup d'argent sur lui, faisant de lui le coupable idéal. Sans ménagement, il est conduit au poste pour répondre de ses actes, mais il s'avère que Tibbs est en fait un flic de la criminelle de Philadelphie. Aucune excuse de la part des autorités ne lui sera faite alors que Tibbs prendra part à l'enquête. Norman Jewinson dresse un portrait glaçant de l'Amérique des années 60 à travers le face à face d'un Citadin noir et d'une communauté rurale du sud ancrée dans ses traditions esclavagistes d'un autre âge. L'Amérique des laissés-pour-compte est ici dépeinte sans concession évoluant dans une société enfermée dans une pensée unique et consanguine ne permettant pas à « l'étranger » d'évoluer, voire même de vivre, l'ombre du Klu Klux Klan n'est pas très loin. Quand, à la fin des années 60 soufflait sur l'Europe un vent de folie contestataire et de liberté, la ségrégation elle, plongeait l'Amérique dans une guerre contre elle-même !!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2010
J'avais vu ce film à sa sortie en salle puis VIDEO et maintenant en DVD il n'a pas pris une ride Sydney Poitier est sublime .C'est vraiment un film précurseur et surtout on voit vraiment les deux Amériques:celle des grandes villes cote est et ouest et celle de L'Amérique profonde avec ses préjugés mais surtout son ignorance de l'autre.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Etant particulièrement fan de polars et de séries noires, je me devais de voir ce film de Norman Jewison, le réalisateur du Kid de Cincinnati (The Cincinnati Kid) mais aussi de F.I.S.T. ou encore de L'Affaire Thomas Crown (The Thomas Crown Affair)... autant de films qui malheureusement m'apparaissent bien souvent commerciaux et lucratifs, multipliant sans vergogne les conventions et les facilités (F.I.S.T.)... Il est également à noter que Jewison (né en 1925) nous vient de la télévision canadienne. Cet aspect, comme on le verra plus loin, a son importance. Quant à Sidney Poitier, la star du film, il est certainement l'acteur noir américain le plus important du XXème siècle: Ayant débuté sa carrière dans le très beau film de Joseph L. Mankiewicz (La Porte s'ouvre, dont le titre original est No Way Out, un film tout à fait remarquable sur le thème du racisme), l'acteur a joué aux côtés des plus grands (Katherine Hepburn, Spencer Tracy, Tom Berenger et j'en passe). Bref, j'étais vraiment disposé à voir In The Heat of The Night, film cinq fois oscarisé en 1967 (meilleur film, meilleur acteur...). Le problème de ce film se situe malheureusement dans la narration et le montage.

Ainsi, un sentiment de frustration m'a gagné au fur et à mesure du visionnage... Non seulement, je n'ai pas manqué de m'y ennuyer ferme, mais j'y ai surtout trouvé des moments franchement racoleurs, notamment dans la mise en scène et le jeu de Rod Steiger. Pire encore, le film n'a pas de qualité franche. Il se regarde comme un film tourné pour la télévision. Aucun point de vue. Aucune prise de risque. Aucun cadrage exceptionnel. Quant à l'histoire, elle est très simple: La nuit dans un Etat du Sud. Un flic trouve un cadavre sur sa route. Il s'avère que la victime est un magnat de l'industrie. Le flic appelle son chef, puis trouve le suspect idéal: un noir (qui traîne à la gare)... Celui-ci se laisse menotté... Sauf que l'homme est lui-même un flic. Mieux, il s'agit d'un expert en criminologie travaillant pour... le FBI... Sur l'imbécillité de ces flics du Sud, n'ayant aucun scrupule ni aucune conscience, et faisant mal leur boulot, c'est plutôt réussi. Médiocrité rance, racisme débilitant, on a compris...

Mais le film est faussement engagé. Le thème du racisme n'est pas tout à fait dénoncé. Pire encore, le côté tape à l'oeil du film est assez insupportable (la scène de poursuite sur le pont, ou encore Poitier qui se laisse enfermé dans la cellule en compagnie d'un autre suspect...). Comme le disent Tavernier et Coussodon dans « 50 ans de cinéma américain », In the Heat of the Night est un de ces films où « l'originalité même est stéréotypée, l'audace prudente, le réalisme invraisemblable, où tout sonne faux et fabriqué. Mais la pluie d'oscars qui n'a pas manqué de sanctionner cette douteuse entreprise fait de Jewison un des réalisateurs le plus en vue du moment ». Dans le même genre, le film d'Alan Parker m'apparaît nettement plus réussi (Mississippi Burning), même si celui-ci privilégie de manière abusive le rôle du FBI dans l'élucidation des meurtres. On l'aura compris, dans le film de Jewison, l'on pourra reconnaître quelques qualités de spectacle, la qualité d'interprétation de Poitier, mais pour moi, l'absence de perspective, le personnage de Rod Steiger « blanchi » de manière douteuse, les stéréotypes et la prudence scénaristique en font un film surévalué et carrément surcôté. On peut ne pas voir...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2016
Ah quel beau face à face entre Rod Steiger et Sidney Poitier tous deux policiers se retrouvant par le hasard réunis pour rechercher un criminel ! Le film relate surtout la réaction des blancs face aux noirs dans le Mississippi , tous empruntés de cette notion raciste fortement ancrée. Scénario chouette à voir et revoir !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2016
Pour les puriste des années 60/70. Un scénario qui garde un suspens jusqu'au bout. Vous ne serez déçu de vous le procurer. Un remarquable talent d'acteur hante sydney poitier. A voir d'urgence si vous ne connaissez pas ce film.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2003
Ce film est à la base un très bon film policier dans lequel les acteurs jouent avec justesse, Sydney Poitiers en particulier. En marge de l'intrigue principale, le film propose une confrontation entre un noir et un blanc, dans le Sud des Etats Unis à une période troublée par les différences raciales, confrontation qui amène petit à petit les deux hommes à réviser leurs jugements qu'ils croyaient jusques-là inébralables.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2014
...dans le Sud des USA surtout en 68. Sidney Poitier et Rod Steiger sont parfaitement crédibles dans leurs rôles. Opposés par la couleur de peau (noir/blanc), les régions où ils vivent (nord/sud) et l'éducation (citadin/rural). Un meurtre est commis et les flics ne se posent pas trop de questions dès qu'un coupable "présumé" est arrêté ; d'où le conflit entre les deux flics quant aux méthodes, et à la pression des politiques et du chef d'entreprise le plus important. Tout ceci sur une bande originale de Quincy Jones et une chanson de Ray Charles qui illustre bien le sud profond. Le seul reproche : un peu lent, mais cela reste un bon film classique montrant bien la réalité de la vie quotidienne.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,25 €
7,28 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)