Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
67
4,3 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:6,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Inutile de s'attendre sur le corps même de ce chef d'oeuvre d'Alan Parker. Si quelqu'un ne connaît pas encore ou a oublié la trame, rappelons en l'idée principale tirée d'une histoire vraie : Un ressortissant Américain (Billy Hayes) en possession d'une quantité non négligeable de haschisch est coincé à l'aéroport par la police Turque. Il est jeté en prison. Alan Parker ne justifie jamais les actes délictueux de son personnage (ayant vraiment existé), il décrit sa vie dans une prison turque, sorte de microcosme carcéral anarchique où il ne fait tout de même pas bon, mais pas du tout, mettre un pied de travers (selon les étonnants usages en vigueur dans ces lieux). La sanction est alors dure, très dure même. Alan Parker dénonce également la justice turque et son système de l'époque douteux qui condamne le détenu à la peine la plus longue (pour l'exemple semble-t-il). Nous suivons alors la descente aux enfers d'un homme qui a subitement tout perdu et qui sombre progressivement dans la folie. Le tour de force de la mise en scène est que ce métrage reste de bout en bout captivant malgré un environnement par nature clos et obscure. Le suspens reste donc entier et ce sont de véritables chocs multiples auxquels nous sommes confrontés. Le film est en outre porté sur les épaules de son acteur principal complètement habité par son rôle (son plaidoyer désespéré devant le tribunal turc en fin de film, sorte de suicide judiciaire est bouleversant) et également par tous les acteurs d'une justesse absolue.
Apport HD : Très satisfaisant. Au départ, je dois bien avouer que j'ai eu peur, l'effigie de la Columbia est très bruitée de même que le premier plan de la ville. Ensuite heureusement, tout rentre dans l'ordre. L'image restera belle de bout en bout. La définition est très correcte bien qu'en deça des meilleurs transferts HD. Il faut dire que les conditions de tournage ne sont pas propices à un étalage de définition (endroit clos, souvent sombres, peu de profondeur de champ...). De très nombreuses scènes sont de plus recouvertes d'un espèce de très fin voile (respectant la photographie originale du réalisateur) empêchant également au piqué de s'épanouir complètement. Pourtant, eu égard à l'âge du film et aux conditions précitées, la définition se défend bien. Le piqué est même très précis sur plusieurs gros plans. Le master est impeccable et pratiquement immaculé, l'image ne présente donc pratiquement aucun défaut vraiment notable. Les couleurs sont évidemment assez ternes en intérieur et retranscrivent parfaitement l'univers du film. Le léger grain argentique visible n'entrave pas la définition. Le film se termine comme il avait commencé, sur une dernière image étonnamment bruitée. J'ai comparé ce blu-ray avec mon DVD upscallé et la différence d'acuité visuelle est énorme. L'image de mon DVD upscallé est très floutée et souvent bruitée (Mon lecteur blu ray Pana BD60 est pourtant excellent en matière d'upsclalling). Le son est également revu à la hausse avec l'apport de pistes VO et VF 5.1 plein débit mais aux performances tout de même limitées. Cette édition blu ray devient donc incontestablement la nouvelle édition de référence pour ce classique du cinéma de plus complètée par de nombreux bonus. Tout juste pourrait on être déçu de la disparition de l'interview de Billy Hayes ayant inspiré le film.
77 commentaires| 36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film ne détient aucune vérité. Il ne prétend délivrer aucune morale. Ce n'est ni un documentaire sur le système pénitentiaire turc, ni un reportage sur le trafic de drogue à Istanbul. Ce film, c'est tout simplement l'histoire d'un garçon qui, à la suite d'une erreur de jeunesse, certes regrettable, se retrouve condamné à la prison... à perpétuité!!! On peut penser ce qu'on veut de Billy Hayes, bien sûr, mais je ne crois pas que son "crime" méritait un châtiment aussi extrême. Du reste, quand une sentence est sans commune mesure avec l'acte qu'elle entend punir, on n'est plus dans le domaine de la justice, mais dans celui de l'acharnement, voire de la persécution. Personnellement, j'estime avec Victor Hugo que la clémence est une vertu. Quitte à passer pour une candide, je crois au pardon et à la rédemption. Or, comment se racheter quand vous êtes enfermé dans un cachot pour le restant de vos jours, sans la moindre petite lueur d'espoir au bout du tunnel?

Non, "Midnight Express" n'est pas un réquisitoire contre les geôles turques. C'est un réquisitoire contre l'inhumanité, contre l'absence de compassion. C'est un hymne à l'espoir et un chant d'amour à la liberté. Combien de fois ai-je vu ce film? Honnêtement, je ne sais plus! Au moins cinq ou six fois, peut-être davantage, mais qu'importe, à chaque séance j'en retire autant d'émotion. C'est une émotion instinctive, épidermique, qui m'étreint dès les premières images, quand Billy, dans les toilettes de l'aéroport, essaie à grand peine de contrôler sa nervosité, et qui ne fait ensuite que croître avec le passage éprouvant de la douane, puis l'arrestation. Il faut dire que dans le rôle principal Brad Davis est d'une intensité presque douloureuse. Acteur exceptionnel, disparu hélas prématurément, il incarne ici Billy avec une ferveur hallucinante, aussi habile à exprimer sa détresse que sa rage et finalement sa révolte, le tout au son d'une musique inoubliable signée Giorgio Moroder.

Ce film est à la fois bouleversant, magnifique et profondément humain.
22 commentaires| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2015
Pour un film de 1978, la qualité d'image est tout simplement magistrale grâce à la restauration de Sony Pictures.
Une autre bonne nouvelle, oubliez la VF 5.1 charcutée et incomplète de l'ancien DVD. Ici, la VF 5.1 TrueHD a été restaurée et brillamment remixée en 5.1 à partir de la mono d'origine. Donc, toutes les répliques qui étaient absentes ou en VO dans l'ancien DVD sont bien là maintenant et en VF. Par exemple, dans l'ancien mixage 5.1 du DVD, lorsque Billy est fouillé, juste avant de retirer sa botte il dit "J'en ai encore", or cette réplique était en anglais et il disait donc "Wait a minute". Un véritable désastre qui appartient maintenant au passé...

La VO est aussi disponible en 5.1 TrueHD, ainsi qu'en mono d'origine. Les deux sont sublimes mais c'est vraiment le seul film où je peux dire que son remixage 5.1 est supérieur à son mono d'origine.
Vraiment du très bon boulot. Je regrette tout de même que la VF avec le mixage mono ne soit pas incluse, ne serait-ce que pour préserver l'authenticité du film, surtout qu'une piste mono compressée en Dolby Digital ne fait qu'entre 40 à 80Mo par heure.
A part ce petit détail, ce Blu-Ray est à avoir absolument.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Image : 5/5
La réédition de ce film majeur en Blu-ray est une réussite à mettre au crédit de Sony Pictures US.
La pellicule a été en effet restaurée avec grâce.
Pas de poinçon à l'horizon, pas plus que de granularité exagérée (que nous craignions plus que tout), et une luminosité générale épatante.
La compression est invisible, laissant l'excellent télécinéma HD s'exprimer avec transparence.
La définition n'est pas « super piquée », mais cadre avec ce que nous savions techniquement de ce film. Idem pour le ratio de contraste, qui peut sembler un brin en retrait, mais qui est fidèle aux éclairages choisis par le réalisateur et le Directeur de la photo.

Son : 4.5/5
Au risque de choquer les foules, j'ai trouvé un charme certain à la VO d'origine en mono. Techniquement, elle développe un niveau audio vif, et une excellente retranscription des dialogues (même si celle de la musique est plus discutable). La version 5.1 encodée en Dolby TrueHD met également les dialogues sur la scène centrale, et se caractérise par son ouverture spatiale sur la géniale musique de Giorgio Moroder. N'attendez pas d'elle des basses à tout casser et des effets dignes de Jurassic Park, la tonalité reste d'époque. La VF en Dolby TrueHD suit le même adage, mais sorry, Midnight Express en VF, c'est au dessus de nos forces !

Bonus : 5/5
Alors que Sony Pictures aurait pu se contenter de nous ressortir des bonus tout moisis, l'éditeur s'est fendu de documentaires récents (2008), tournés, pour la plupart, en HD. C'est méritoire. Celui appelé Les producteurs (25 mn) laisse la parole à l'homme qui fut le président de la Columbia à l'époque de la genèse du projet. Il explique ce qui l'a séduit et les difficultés rencontrées pour imposer Brad Davis, ainsi que tout le processus de l'écriture.
Le bonus appelé « Le tournage » (24 mn) est le plus intéressant car il fait intervenir Alan Parker, offre des photos de tournage, l'avis d'Oliver Stone, l'interview de John Hurt, etc.
Un commentaire audio d'Alan Parker en VOST permet de suivre pas à pas le cheminement de l'œuvre qui entrera dans la légende.
Le documentaire L'œuvre finale (23 mn) entre encore plus profondément dans les conditions de tournage, les rapports humains et la folie du défunt Brad Davis, le tout ponctué de photos et d'esquisses.
Comme si ce n'était pas assez, le BD offre une somptueuse galerie photos, et un Making of d'époque avec le véritable Billy Hayes (8 mn, une perle).
Un accès BD-Live est au menu (pas mémorable).

CONCLUSION : 5/5
Cette réédition affiche un carton plein qui aura de quoi combler tous les fans de ce mémorable film d'Alan Parker. L'image HD est d'une qualité inespérée, et les bonus, tournés récemment en HD, sont une véritable mine d'or. Des rééditions HD d'un tel niveau, on en redemande !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2005
Même si le film n'est pas 100% fidèle au livre, il montre cependant la dure réalité des prisons turques (au moins à cette époque) et surtout il témoigne du choc culturel qui peut exister entre la culture américaine et la culture islamique.
Sans entrer dans un débat stérile sur la différence de culture qui sépare des millions de personnes, le film met en images le témoignage d'un Américain emprisonné en Turquie pour traffic de drogue. Il ne cherche pas à défendre le trafiquant, ni à critiquer les système judiciaire turc (le jugement est plutôt juste, et l'on comprend que le héro puisse "dérailler" en entendant la sentance - qui tombe à une époque où la Turquie cherchait à éradiquer ce traffic avec l'aide des US... qui eux sont loin de défendre leur citoyen!).
Ce film cherche l'authenticité culturelle ; il met en valeur d'excellents acteurs, une photographie et une musique exceptionnelles. Le film marque, choque... il témoigne d'un lieu et d'une époque. Nul doute que la Turquie qui veut entrer dans la CE doit maintenant se démarquer de cette image - mais il film, lui, n'est qu'un témoin du passé...
33 commentaires| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En septembre 1978 une musique retentissait dans les salles obscures, une musique qui une fois entendue ne pouvait pas être oubliée, je faisais la queue pour le voir, impatient, tout le monde parlait de "Midnight Express", nous voulions voir ce film d'Alan Parker, entendre cette musique encre en mono ce qui était déjà beaucoup à cette époque sur les gros hauts-parleurs, nous ne savions pas grand chose sur ce long métrage sinon que se faire le Midnight Express signifiait s'évader d'une prison en Turquie. Cette musique de Giorgio Moroder nous parvient toujours sur les ondes radiophoniques, forte, angoissante, sans cesse revenant dans ce film.

Sur le tarmac de l'aéroport d'Istanbul, un jeune homme accompagné de sa girl friend, Billy Hayes (interprété par Brad DavisLes Chariots de feuNé le 6 novembre 1949. Décédé le 8 septembre 1991) se fait arrêter par la police turque,alors qu'il transportait collées à son corps des "savonnettes" de haschich.

Il ne repartira pas pour les Etats-Unis, vite enfermé, jugé d'une manière légère et brutale, il va vite découvrir l'univers carcéral de ce pays à cheval sur deux continents.

A Istanbul on ne rigole pas avec la drogue, loin de là. Billy Hayes va vite le comprendre, essayer de comprendre également le fonctionnement des autres prisonniers et d'un chef surveillant à l'intelligence très restreinte, sans compter le directeur de cet "établissement" qui marche au bon gré de toutes choses dans le chaos le plus complet, directeur au sadisme indescriptible. Billy Hayes va s'endurcir, certes, mais vas t-il pouvoir résister à toutes les pressions inhumaines qui vont se dresser devant lui ?

Toutes les perversités seront évoquées dans ce film interdit aux moins de seize ans, des scènes qui ne peuvent pas être supportées par tout le monde, il faut bien le dire. Mais un film complètement réussi, encore un hommage au courage ? Non bien plus que cela...

Ce film nous donne en plus une définition sans pudeur des prisons turques, de la justice de ce pays en 1978, de l'acharnement contre certains ressortissants venant de pays peu aimés en ces contrées pour le moins bizarres en ces années là.
Ce film est un plaidoyer contre l'inhumanité, un plaidoyer contre la justice qui s'acharne avec vice et lenteur mais aussi un plaidoyer pour la vie, pour la liberté, sans pour autant plaider le laxisme, il parait que personne n'est tout blanc, personne n'est tout noir, ici tout semble noir ou bien tout est-il vraiment noir ?

A Vous de juger (le film !)
Ce film en blu-ray rend encore plus spectaculaire, ou devrais-je dire encore plus atroces certaines scènes, le son est grandiose, la musique ressort comme l'étendard de la liberté.

Billy Hayes est condamné à perpétuité et je vous laisse découvrir le dénouement de cette histoire VRAIE.
Oui, hélas ce film est issu de faits authentiques et nous avons bien souvent du mal à croire que ce genre de geôle existe ou put exister.
Avec Alan Parker comme réalisateur, Oliver Stone comme scénariste vous pouvez vous attendre à un film "coup de poing" c'est certain, mais vous pouvez, voire vous devez le regarder comme un vrai document qui dénonce la folie meurtrière de certaines personnes que nous devons à tout prix éviter de rencontrer.

Ce film ne fut pas tourné dans une prison Turque mais au fort de Saint-Elmo, afin de reconstituer du mieux possible la prison turque de Sagmalcilar.
Billy Hayes a bien existé, grâce à ce film il fut libéré et c'est pourquoi on entend souvent dire que ce chef-d'oeuvre est un documentaire. Essayons malgré tout de rester dans le monde cinématographique, mais il faut savoir que Oliver Stone a été obligé de présenter de plates excuses auprès des autorités turques au sujet de ses soit-disant exagérations dans le scénario !
Oscar de la meilleure musique originale aux Academy Awards de 1979.

Un film à voir ou revoir en Blu-ray, à méditer, et espérer ne pas passer une nuit blanche après son visionnage.
Bon film à vous tous, mais je ne dirai pas petits et grands, un film pour les personnes mûres.
Bien à vous

Christian.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2015
Culte et fabuleux !
Un film d'une rare puissance emmotionnelle...
Dur, cru , poignant mais tellement juste !
Les années passent mais ce chef-d'oeuvre les traverse sans rides .
A faire découvrir absolument à la nouvelle génération ( pour ma part pas avant 15-16 ans ...)
Indispensable à une culture cinématographique digne de ce nom !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2005
Et elle est importante ici ! Evidemment tous les turcs ne sont pas des êtres vils. Bien sûr la Turquie est un pays magnifique. Mais au-delà de la controverse, reste un film poignant qui retranscrit la réalité de Billy Hayes tel que lui l'a vécu et s'en souvient suite à tant d'années d'enfermement. Or son séjour en Turquie était bien loin d'être une partie de rigolade.
Midnight Express, c'est la vie et le calvère d'un homme condamné à une longue peine dans une prison étrangère.
De la haine, de l'amour, de la joie, de la peur...Au final, seule reste l'émotion ressentie à la vision de ce film qui marque pour toujours la mémoire de tous ceux qui ont la chance de le voir. Et c'est bien là l'essentiel.
Quand de la réalisation à la prestation d'acteur, tout respire l'authenticité et l'excellence, c'est ce qu'on appelle du grand cinéma...
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2017
Oui, il a quelques longueurs, mais cette scène d'ouverture et d'anthologie, elle nous fait vraiment "flipper", il faut l'avouer.
Et ce thème musical que l'on ne présente plus à l'écoute....Restauré avec qualité, je peux vous dire que ce film n'a pas vieilli, tant par son actualité, que par son jeu d'acteur....Le seul grand film de Brad Davis, a mon avis, et un fleuron de plus, pour monsieur Parker....
Un classique !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2016
Je ne dirais qu'une chose: foncez et visionnez ce film qui raconte une histoire vraie dans un contexte qu'il est difficile d'imaginer 40 ans plus tard dans un pays civilisé. Côté qualité, il est clair que même si il a été retravaillé, ce film n'a pas la définition d'un film tourné en UHD. Néanmoins, c'est l'occasion de se faire une soirée différente avec ce film choc... et se dire que si les conditions de détentions actuelles étaient pareilles chez nous que dans ce film, il y aurait bien moins de truands dans nos rues vu ce qui les attendrait une fois attrapés par les forces de l'ordre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)