Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
41
4,7 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:32,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 juin 2014
En live ... je vais devoir m'acheter de nouvelles anceintes, pour profiter au maximum de ces purs moments de plaisir !!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un superbe coffret du Zep qui recouvre les meilleures années du groupe et qui restitue parfaitement l'énergie et l'intensité que dégageaient le groupe sur scène. A noter plus particulièrement le travail effectué sur le son qui offre de puissantes basses et une sonorité très actuelle aux performances. Un vrai régal tant pour les yeux que pour les oreilles. A voir de toute urgence!
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2003
Cette double galette doit être montré en exemple de ce qui doit être fait en matière de DVD musical. Tout y est soigné, recherché, impeccable de bout en bout. Le packaging d'abord : double digipack, double livret avec force détails techniques (excellent, le coup des bandes vidéo de 75 qui ont dû être passées au four !), photos superbes. Les concerts ensuite : pas encore éreintés par des tournées incessantes aux Etats-Unis, Pages, Plant, Bonham et Jones livrent une performance au Royal Albert Hall impeccable de bout en bout, puissante et dynamique. Dazed & Confused et Moby Dick sont concis et inventifs... Sur le 2e disque, les quatre titres du Madison Square Garden viennent parfaitement compléter "The Songs Remain The Same" (le film), avec un "The Ocean" à s'en démettre les vertèbres cervicales. La prestation à Earl's Court permet d'apprécier la qualité de la portion unplugged des concerts (des années avant MTV), généralement massacrée sur les pirates avec prise de son dans le public. Mais la vraie surprise vient de Knebworth, concert bien souvent dénigré par les fans et par la presse. Je veux bien croire que Jimmy Page ait choisi les meilleurs moments de ce gig, mais quels moments ! Boudiou, "Achille's Last Stand", ça en jette ! Si tous les groupes sur le déclin jouaient comme ça, avaient autant de fougue, de puissance et de PRESENCE... Les bonus sont eux aussi à la hauteur, avec quelques passages TV légendaires (Canal Jimmy ne va plus pouvoir passer les 30 minutes à la télé danoise en 69...), en particulier celui à "Tous en Scène" en 69 devant un public parisien complètement amorphe. A ne pas négliger non plus, les menus interactifs, dont le fond est constitué d'images d'un passage en Islande ou de films 8 mm pirates. Sublime.
0Commentaire| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2005
Pas la peine de présenter ce groupe à l'alchimie parfaite, Ce serait supposer que quelqu'un n'en a jamais entendu parler, grotesque!
Au pire, celui qui n'est pas plus amateur que çà aura le plaisir d'avoir vu au moins une fois Page jouer avec un archet, le visuel est divin, (Communication Breakdown), ou un des plus célèbre solo de batterie de Bonham (Moby Dick).
Impressionnant de voir le Bonzo grossir, mais remarquable cette complicité sur scène qui uni le groupe en 1969, 1970, 1972, 1973, 1975, et toujours en 1979.
La cohésion est telle qu'il peuvent jouer une fausse note, elle sera immédiatement reprise à leur compte. J'admire de tels niveaux de jeu qui sont et resteront des standards pour les musiciens d'un niveau... certain.
Sinon, bien que émerveillé par les prestations somptueuses du Led Zepplin, je trouve effarant que la mise en DVD est été aussi prétentieuse. Quel besoin on avait à couper les images du concert pour placer des photo-reliques qui, au lieu de nous plonger dans le "trip" auront d'effet de nous en sortir? Et comme ces montages malvenus ne suffisaient pas, on nous rajoute une couche de zooms désagréables et des effets de vitesses en distorsions grossières. C'est bien dommage qu'on ne se contente pas d'une belle restauration. Si vraiment il fallait jouer à rendre un univers sous emprise de drogues, alors, fallait toucher à quelques Hallucinogènes pour le restituer, là c'est raté!
Les "promos" sont superflu, peut-être un peu fades, et les coupures des extras du premier disque sont à se cogner.
11 commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2004
Chez Led Zeppelin, jamais le rock et le blues n'ont été aussi puissamment et subtilement mêlés. Ce double-DVD ne propose pratiquement que des prises en concert d'excellente qualité, ce qui laisse le loisir de regarder et d'écouter en détail l'extraordinaire cohésion musicale du groupe (grandissante au fil des années) sans être perturbé par un montage anecdoctique. Sans équivalent.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2017
like as I expect perfection Rare pour ces articles. Bonne valeur. Je suis content de qu'avoir fait cet achat. Je l’ai utilisé plusieurs jours, pas de problème. Un très bon produit avec la qualité. La troisième fois à acheter, pas mal, la qualité est assez bonne, vous traitent chaque fois est tellement réussi et heureux... J’espère que nous avons un commerce plus... Ha ha
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2006
Y a rien à jeter la d'dans, tout est bon, et beau! Prenez le triple live, et vous aurez la totale d'un groupe fabuleux, et qui nous manque grave!!! Les yeux fermés, j'vous dit, les yeux fermés de plaisir. (enfin, hop, pour le DVD, ouvrez un oeil, quand même, soyez pas cons..)
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jusqu'en 2003, les seules images filmées officiellement diffusées concernant Led Zeppelin en concert se trouvaient dans le relativement consternant 'The Song Remains The Same'. Il fallait "avaler" les séquences "créées" par/pour chaque musicien du groupe, qui n'étaient ni particulièrement révélatrices ni intéressantes, qui entrecoupaient les prises en concert au Madison Square Garden (MSG) à New York en 1973...

Autant dire que la parution de ce double DVD comprenant 5 heures d'images n'a pas eu besoin du marketing buzz pour être reçue comme une forme de miracle.

Les images et le son restaurés donnent à voir le groupe au cours de ses onze années de concert, avec de manière générale une très bonne qualité technique hormis tel "extra" du second DVD.

Le 1er DVD cible le Led Zeppelin des 2-3 premières années, au cours desquelles à mon sens, il poursuivait encore sa digestion, post choc "Jimi Hendrix Experience" (JHE), du British Blues Boom de leurs tous débuts séparés de musiciens. Personnellement, j'ai toujours eu du mal à absorber 'Dazed & Confused'. Et on y a droit quatre fois avec les "extras"...

Le 'We're gonna groove' inaugural m'évoque la JHE. 'White Summer' dénote la forte composante "folk" des influences de Led Zeppelin. 'What is and should never be' montre une parfaite maîtrise du "loud/quiet" qui reviendra plus tard avec les Pixies et le grunge. Dans le blues jammé 'How many more times', si je relis bien mes notes, se trouve la fameuse demande de Robert PLANT à ce qu'on lui "squeeze" le "lemon". La séquence "John BONHAM" de 'Moby Dick' est véritablement impressionnante. Le "A à Z" et retour du solo de batterie rock. 'Whole lotta love' est un autre hymne machiste au dévergondage, plein des "Ah Ah Ah" et des "Oooo Aaaah Ma Ma Ma" de Robert PLANT. Et que dire du final quasi "punk" avec des versions de 'C'mon Everybody 'et 'Something Else' presque identiques à celles qui figurent en Face 2 du maxi 'My Way' de Sid Vicious (1979) et un 'Communication Breakdown' du même tonneau !

En bonus, on voit l'orchestre de l'Armée du Salut et ses fans pas vraiment déchaînés assister à un concert parisien de Led Zeppelin. Idem au Danemark, mais avec des petits jeunes vêtus de pulls nordiques sagement assis par terre plutôt que sur les tabourets qu'avait prévu la production (en nombre insuffisant ?).

Pour le second DVD, passé le clip inaugural, on a un montage de trois concerts qui se visionne comme s'il s'agissait du même spectacle ! En 1973-1975, Led Zeppelin est probablement le meilleur groupe de rock du monde. Mais en 1979, il a encore de beaux restes même si le nouveau répertoire n'est pas exactement du niveau des albums 'IV' (aka "Zoso") et 'Physical Graffiti' (mes préférés, le 1er cité étant probablement le premier album que j'ai acheté. D'occasion).

Au MSG (1973), on voit notamment JB, ce "funky drummer", dans ses œuvres pour 'The Ocean' ainsi que de belles versions du single français 'Black Dog' / 'Misty Mountain Hop' et de 'Since I've Been Loving You'. John Paul JONES (JPJ) est aux claviers pour ce dernier: tant mieux, car à la basse, sur certains titres blues du 1er DVD, j'aurais craqué très vite si j'avais eu à répéter constamment, à l'infini, les mêmes notes...

A Earls Court (1975), on assiste notamment à un très beau passage "folk" / "folk blues". La version de 'In My Time Of Dying' est chouette mais 'Trampled Underfoot', avec entre autres JPJ au clavinet Hohner, c'est un funky groove infernal. L'immarcescible 'Stairway To Heaven' vient clore la séquence.

A Knebworth (1979, un des tous derniers concerts), la version de 'Rock'N'Roll' est - comme il se doit - "de folie" ! Pour 'Nobody's Fault But Mine', Robert sort l'harmonica. Pour 'Sick Again', Jimmy PAGE sort une clope, tranquille qu'il est avec ses riffs et soli ! 'Kashmir' est totalement majestueux. Comme pour plusieurs titres de ce double DVD, Jimmy PAGE joue de sa Danelectro : pourquoi ne voit-on quasiment plus cette guitare (sauf peut-être chez Jack WHITE ou Yo La Tengo) ? A la conclusion du concert, Robert adresse à la foule un "Thanks for eleven years" qui rétrospectivement fait froid dans le dos tant il sonne comme une épitaphe...

A nouveau, les "extras" sont intéressants, avec notamment des journalistes américains incrédules face à une possible nouvelle "beatlemania" causée par Led Zeppelin. Question : "Quel est votre message ?" Réponse de R. PLANT (qui a alors la même barbiche de mousquetaire que récemment) : "Be happy!"

Les quatre de Led Zeppelin sont exceptionnels dans leur domaine individuel de spécialité et difficilement battables une fois réunis. Ce double DVD en administre largement la preuve visuelle autant que sonore.

A moins de 17 euros aujourd'hui (j'avais payé 39,99 euros à l'époque...), il en faut un dans tous les foyers...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2003
Quel bonheur de pouvoir enfin disposer d'un DVD digne de Led Zeppelin. Après un transfert en DVD du pauvre "The Song Remains the Same", j'ai l'impression que ce Live de Led Zep est tout simplement le premier DVD disponible concernant ce groupe mythique.
Quand on pense aux dates auxquelles ont été enregistrés les images et le son de ce DVD (1969, 1970, 1972, 1975 jusqu'à 1990), le travail réalisé est tout simplement superbe.
Ensuite, et surtout, le choix des concerts et des bonus très nombreux permet vraiment d'entendre Led Zep dans des performances dignes.
Un DVD indispensable. Du pur bonheur en 5.1. Le premier vrai hommage à Led Zep en DVD.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2016
Led Zeppelin et Pink Floyd sont les deux groupes de musique les plus chers que je connaisse, avec beaucoup d'articles, de références et de version qui existent (le même produit sous plusieurs emballages différents). Mais Led Zep reste une référence incontestable pour tous ceux qui aime le rock et ses rythmes finalement si simple et si intuitif.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici