undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En 1983 parut le premier EP (rapidement devenu culte) de Queensrÿche. Les débuts de ce groupe (qui ne cessera de faire parler de lui tout au long de la décennie) sont intéressants, même si, je dois l'avouer, je ne suis pas non plus complètement fan du disque en question.

C'est du bon heavy metal, assez racé (qui fait parfois penser à du Maiden) et emmené par un chanteur au timbre intéressant (Geoff Tate chante très aigu un peu à la manière d'un Dickinson ou d'un Michael Kiske, avec un côté très théatral). Les musiciens semblent maîtriser le sujet, y a du solo comme il faut, des refrains où le vocaliste s'amuse à monter si haut qu'on se demande s'il ne tente pas de communiquer avec des dauphins... Bref, pas mal... mais loin d'être aussi original, intéressant ou brillant que les albums à venir ("Rage For Order" ou "Operation: Mindcrime" par exemple).

Le EP en question vaudrait, à mon sens, 3 étoiles... mais je lui en mets 4. Car cette nouvelle édition toute remasterisée vaut sacrément le détour! En plus d'avoir un peu dépoussiérer le son de l'enregistrement original, le label a ajouté pas moins de 10 titres live enregistrés à Tokyo en 1984!
Ce live, atteignant les 48 minutes, n'était jusque-là disponible que sur Laserdisc au Japon. C'est une excellente idée de l'avoir mis à la suite des titres studios du EP. Le son est très bon (un peu vieillot mais c'est normal), l'interprétation est excellente (Tate est très impressionnant) et le groupe joue, en plus de son EP, 6 titres de l'album à venir: "The Warning". Tout cela fait de cette réédition un CD indispensable pour le fan du groupe... ou de heavy metal des 80's en général.
44 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dès un premier EP autoproduit, presque aussitôt récupéré par EMI, c'est l'évidence, Queensrÿche a quelque chose de plus. Le chant de ténor metal de Geoff Tate ? Sûrement. L'alliance de deux guitaristes capable de rivaliser avec les plus belles paires du genre (DeGarmo et Wilton, aussi bons que Smith & Murray, que Downing & Tipton) ? Aussi. Que les compositions ont ce je-ne-sais-quoi de plus fédérateur que la moyenne ? Itou. Qu'en plus ils pratiquent un genre, un heavy metal racé où pointent déjà quelques nuances progressives, qui a le vent en poupe ? Surtout.

Quatre titres, quatre belles preuves d'une formation à l'énorme potentiel dont deux classiques que le groupe continuera de jouer régulièrement (Queen of the Reich, The Lady Wore Black). Dans sa réédition remasterisée, on retrouve en plus, c'est d'ailleurs un vrai bonheur, un live enregistré lors de leur petite journée japonaise, juste avant la sortie d'un premier vrai album, The Warning qui finira de les installer parmi les potentiellement futurs grands.

Un premier pas, un grand pas.

Geoff Tate - lead vocals
Chris DeGarmo - guitars, lead guitar on "Queen of the Reich" and "The Lady Wore Black", backing vocals
Michael Wilton - guitars
Scott Rockenfield - drums
Eddie Jackson - bass, backing vocals
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les quatre premiers titres faisait partie d'un EP (Extended Play pour les moins de 25 ans) époustouflant qui était sorti dans le milieu des années 80 alors que le monde du heavy metal était divisé en deux : les fans de Mötley Crüe et ceux de Metallica.
Il mis tout le monde d'accord car il était fait par des musiciens qui savaient jouer, ce qui n'était le cas à l'époque ni des uns ni des autres...
Les torrides "Queen Of The Reich" et "Blinded" explosèrent les oreilles de toutes les bonnes volontés qui voulurent écouter ce nouveau groupe venu des USA (mais pas de LA ni de la Bay Area, ils venaient de Seattle comme Hendrix) et le somptueux "The Lady Wore Black" fit fondre les autres.
Sur une base typiquement British Heavy Metal hérités de Judas Priest et Iron Maiden, Quennsryche pris son envol et ne devait s'arrêter que pour "Empire".
Ici le groupe débute mais déjà on sent que les guitaristes savent faire parler la poudre et que Geoff Tate est un chanteur exceptionnel.
Les dix titres bonus sont des lives enregistrés en 1984 à la sortie de leur deuxième album : "The Warning", que du très bon heavy metal, les versions sont plus dynamiques que celle du "Live Evolution".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2002
Dès ce premier opus,Queensryche impose son style qui fera son succès.Le "son" Queensryche est déjà présent sur cet album et emmènera le groupe jusqu'à la perfection avec "Operation:Mindcrime".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
7,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)