undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
26
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:13,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 juillet 2011
Plus jamais vous n'entendrez pareil orgasme musical...Non,malheureusement, vraiment plus jamais!!
Alors conservez soigneusement comme une relique cet album,que dis je, ce joyau du Rock, comme le vestige d'une époque bénie à jamais révolue!
Celle des cheveux longs qui suivaient imperturbablement et verticalement le rythme;Celle des Perfecto couverts de pin's;Celle des jean's hyper moulants;Celle des chaines stéréo 2X10 watts qui saturaient vite fait...
Cette époque où nous les "jeunes" avons eu ce bonheur d'être abreuvés de VRAIES musiques alors que nous ne savions pas encore qu'elles nous faisaient déjà participer à l'histoire du Rock!...
Cette époque qui n'était pas encore celle des MP3,ni des portables ou autres PS3...
Ceci d'ailleurs pouvant expliquer cela...
Ecoutez religieusement ces morceaux d'anthologie,ces chants sacrés de ce sacré p....n d' album,ces Riffs et solis paroxystiques,cette batterie et cette basse qui cognent et pulsent et... LA voix diaboliquement phénoménale du grand BON SCOTT!!!!!
Et vous me permettrez de dire une nouvelle fois:
"Et quand on pense à ce que l'on peut produire aujourd'hui,j'ai envie de pleurer sur ces musiques qui n'en sont plus...

BON,ANGUS,MALCOLM,PHIL et CLIFF: Merci pour TOUT, merci pour NOUS!!

JOEL BONHOMME
33 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si vous aimez le rock et en particulier les albums live, si vous aimez les concerts pleins de sueur et de fougue juvénile, cet album est pour vous. Enregistré en 1978 durant la tournée "Let there be rock", ce disque est un hommage à la musique rock. L'ambiance qui s'en dégage est un concentré de que pouvaient être les concerts rock, d'Elvis Presley aux Rolling Stones, en passant par Led Zeppelin ou The Clash. Les amplis bourdonnent avec la saturation poussée à son maximum (cf le début de "Riff raff"), la batterie est cognée férocement, la basse vient appuyer avec force la rythmique et le chanteur s'égosille. Les riffs sont simples, les solos suintent le blues speedé et le rythme est on-ne-peut-plus binaire. A la fin des années soixante-dix AC/DC représentait l'essence même du rock, il ne remplissait pas encore les stades, mais plutôt les salles de concerts enfumées; et avec son boogie-hard endiablé, il était promis à un immense succès, ce que l'album suivant "Highway to hell" allait confirmer. "If you want blood" est vraiment un live exceptionnel : en plus de représenter à merveille la carrière du groupe depuis ses débuts 4 ans plus tôt en regroupant ses meilleurs titres, il est aussi et surtout le seul album live que AC/DC ait sorti du vivant de son désormais mythique chanteur Bon Scott.
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce live de ac/dc avec le regrétté bon scott,et n'y allons pas par quatre chemins...une tuerie!!!Du riff d'ouverture de"riff raff",jusqu'au plus méconnus"rocker",tout est bon,parfait,éxcéllent.Enregistré dans une ambiance complétement dingue,ce disque présente le groupe tel qu'il est...une machine à riffs.Que dis-je???Une machine de guerre en condition live.Les solos de angus sonts démentiels,la rythmique parfaite(la basse est bien présente,contrairement à d'autres disques enregistrés en public),et le chant de bon est juste parfait.l'homme est possédé!!!Il hurle,crache et chante de maniére spectaculaire,et il impossible d'entrevoir l'ombre d'une fausse note sur les 10titres que contiens cette perle.Alors, allons droit au but:Ce disque est indispensable à tous fans de vrai hard rock!!!à noté la présence extraordinaire du public,qui fait ici office de 6éme membre du groupe...Tous simplement incroyable,ce"if you want blood",c'est la folie rock'n'roll dans toute sa splendeur.Tous simplement merveilleux!!!20sur20.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si les bons albums Live sont une denrée rare dans le monde du rock, celui ci peut être taxé d'exceptionnel ! Non seulement d'être de loin le meilleur album Live enregistré par AC/DC, il est egalement l'un des 10 meilleurs Live de tous les temps.

Tout y est : l'energie, le choix de compos, la qualité de l'interprétation, la qualité de l'enregistrement, la participation du public....A noter que le travail de remasterisation sur l'edition Digipack est remarquable et restitue bien la dynamique qui existait sur la version vinyle d'origine.

Seul point faible, mais c'est une appréciation toute personnelle, le dernier morceau "Rocker" ne m'a jamais convaincu et demeure en deça du reste de la prestation.

En définitive, un disque qui honore bien son titre !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2015
Vous voulez du AC/DC, du vrai ?
Achetez cet album culte, incontournable, indispensable , mémorable ....!!
Quel plaisir de réécouter les titres qui ont bercés mon adolescence
Si vous ne devez avoir qu'un album d'AC/DC, c'est celui-ci qu'il faut avoir
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2009
Bien avant de s'inventer une seconde vie ou d'investir les stades, les bad boys d'AC/DC connurent une première existence qui, au-delà de son impact musical, laisse derrière elle une série de témoignages électriques sous tension, ainsi que l'ombre d'une criante absence. Loin de prôner l'économie d'énergie, si le modèle simplifié de rock, gorgé de blues, proposé par les frères Young, n'a jamais prétendu faire autre chose que saturer nos systèmes de défenses immunitaires, cet album est également la preuve irréfutable qu'il y a effectivement eu un avant et un après Bon Scott. A l'origine, prévu pour être un best of par le staff d'Atlantic, qui se ravisera après avoir réévalué l'impact croissant du groupe auprès du public, ce live d'anthologie ne connaît pas de faille, ni de temps mort, même lorsque la pression semble se relâcher. Phénomène d'ambiance, If You Want Blood est, avant tout, un concentré en actifs énergétiques. Le genre de stimulant qui entraîne invariablement euphorie et désinhibition chez l'auditeur, à peine la première secousse rythmique engagée. Virée en sexe, drogues et rock'n'roll, ce passage à l'acte fraternel est un disque unique.

Pris sur le vif, le hard boogie blues d'AC/DC ne supporte la comparaison avec aucun autre. Même l'air ambiant, ou du moins ce qu'il en reste, semble faire corps avec ce live de tous les excès. A l'honneur, dans cet album, bien évidemment plusieurs titres de Let There Be Rock, Powerage et High Voltage, mais également une certaine façon de voir le rock. Un rock à l'australienne, festif, trempé de sueur, truffé d'histoires salaces et de virées nocturnes, incarné par un duo animé par la même folie furieuse : celle d'en découdre avec cet animal singulier qu'est le public. Angus Young / Bon Scott. Plus qu'une histoire d'amitié, une complicité de chaque instant. D'un côté, une guitare d'une grande expressivité qui ne se perd pas en exercices de style, mais nous parle de l'essentiel sur des riffs incomparables. De l'autre, une voix sans artifice, nourrie au Whisky, toujours juste dans le fun, comme d'une grande sincérité de caeur. En clair, deux personnages indissociables, acteurs et metteurs en scène d'une des plus belle page de l'histoire du rock.

Introduit par le souffle d'un Riff Raff brûlant, porté par une section rythmique forçant le respect : le son de la Gretsch de Malcolm Young est pour beaucoup dans l'identité sonore du groupe, If You Want Blood est un album à la démesure communicative. Aucune faiblesse à recenser, si ce n'est cette pause assassine dénommée The Jack, sur laquelle, tout en ne sachant pas toujours le sens exact des paroles échangées, le public rend coup pour coup à un frontman plus gouailleur que jamais. Et dire que plus jamais rien ne sera pareil après le 19 février 1980...
44 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est le mètre étalon du live gras et sans artifice, quelque chose qu'AC/DC ne fera plus jamais en vérité, ha ! le précieux !, ce fut aussi, pendant longtemps, jusqu'à la sortie du coffret Bonfire en 1997 en fait, le seul témoignage live officiel de l'ami Bon, et quel témoignage !, c'est le live classique pas excellence d'AC/DC, c'est l'obligatoire If You Want Blood You've Got It. Au chapitre de ce qui fâche, parce qu'il faut bien trouver quelque chose à redire sinon, à quoi bon commenter ?, il y a la brièveté de l'objet, 52 minutes seulement quand on sait que la performance dont il est tiré, celle de l'Apollo Theatre de Glasgow, le 30 avril 1978, dépassait largement l'heure. Et puis c'est tout parce que, franchement, quelle fête électrique de toute première bourre, quelle énergie, quel panache, quelle hargne, quelle classe aussi (parce qu'AC/DC sont gras on oublie trop souvent que tout ceci n'est pas à la portée du premier mulet venu). Évidemment, chacun pourra discuter la tracklist, y pointer les manques dans un catalogue déjà bien fourni (personnellement, je regrette l'absence de Can I Sit Next to You Girl ou Big Balls), mais justement, trop bien fourni et comme on ne peut pas tout avoir et que, objectivement, ce qui fut sélectionné est tellement iconique aujourd'hui (pas d'erreur des frères Young, de leur producteurs, grand frère George et son poteau Harry Vanda, et du reste du groupe, donc) et tellement rondement mené par un groupe forgé à la scène et présentement idéalement capté qu'on rend vite les armes et loue cette légendaire galette à la mémorable pochette et au titre annonçant une des chansons de leur album à venir (l'art du teaser !). En un mot ? Parfait.

1. Riff Raff 5:59
2. Hell Ain't a Bad Place to Be 4:10
3. Bad Boy Boogie 7:29
4. The Jack 5:48
5. Problem Child 4:40
6. Whole Lotta Rosie 4:05
7. Rock 'n' Roll Damnation 3:41
8. High Voltage 5:05
9. Let There Be Rock 8:33
10. Rocker 3:24

Bon Scott : Chant
Angus Young : Guitare solo
Malcolm Young : Guitare rythmique
Cliff Williams : Basse
Phil Rudd : Batterie
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2013
S'il ne devait en rester qu'un ce serait lui. Placé à la 10ème place des meilleurs live de l'histoire par le magazine Rolling stones, ce qui est amplement mérité.
Seul le "live at Donington" pourrait lui être préféré si on aime les ambiances de stade. Le public est plus restreint ici mais chauffé à blanc. Ne passez pas à côté!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2014
QUEL LIVE ENORME
BON SCOTT AU SOMMET DES CHANTEURS DE ROCK ET ANGUS COMME A SONT HABITUDE MAITRE D'OEUVRE
AVEC SA GUITARE
VOUS VOULEZ SUIVRE LE MOUVEMENT ALORS ECOUTER CETTE PERLE
VOTRE CORPS SUIVRA LE MOUVEMENT C'EST CELA LE ROCK N' ROLL
MERCI MESSIEURS
BONNE ECOUTE
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce disque est un exemple, un pic, et devrait être rendu obligatoire dans tous les cours de guitares ! Enregistré le 30 avril 1978 à Glasgow (il n’y a pas de hasard…), IF YOU WANT BLOOD démontre mieux que tout autre document qu’AC/DC a su conquérir le monde par la seule force de la phénoménale énergie dégagée par sa musique et s’impose comme l’un des recueils qui peuvent prétendre résumer le rock à eux seuls.
Dans une véritable démonstration et à l’aise comme personne sur scène (ils enregistraient leurs albums dans les conditions du live !), AC/DC remet les pendules du rock à l’heure avec ses performances en forme de montagnes russes et expose toutes ses capacités à déclencher l’hystérie, rejoignant les rockers de la première heure et les bluesmen dont le boogie rendaient folles les filles. Toute l’essence du rock n’roll sur un seul CD ! Ainsi, en alliant les qualités techniques des géants des années 70 (LET THERE BE ROCK, RIFF RAFF) et la concision imposée par le punk (WHOLE LOTTA ROSIE, PROBLEM CHILD, ROCKER), AC/DC atteint l’efficacité ultime et réalise l’un des plus grands albums live de tous les temps, imposant un groupe que plus personne n’osera désormais engager comme première partie !
Pour la période Brian Johnson, le grandiose LIVE de 1992 peut carrément faire office de BEST OF de l’époque.
Tops : Absolument TOUT et d’une traite si possible !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)