undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
23
4,7 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

D'abord vu à la télé en V.O., ce film m'avait ému : Stewart Granger d'une présence élégante fabuleuse face à un gamin adorable au milieu d'une bande de contrebandiers. L'atmosphère (toute reconstituée en studios - voir les bons bonus) et le thème du rachat si cher à Fritz Lang ; c'est plus qu'un film d'aventures.
Par contre, l'interprétation fait énormément et il est indispensable de le regarder en VO si l'on veut l'apprécier pleinement.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fritz lang est un des plus grands cinéastes ! C'est dit ! Sa période allemende regorge de chefs d'oeuvre, comme "Mabuse" ou le célébrissime "Métropolis". Sa période américaine lui permet de réaliser "La cinquième victime" ou "L'invraisemblable vérité" ou encore "Fury", et bien d'autres classiques du Film Noir. Avec "Moonfleet", Lang s'attaque au film d'aventure, et au scope couleur. Le résultat est passionnant, flamboyant ! C'est un film que l'on peut revoir cent fois, sans jamais s'en lasser.

Scénario complexe, aux relants psychanalitiques, et aux rebondissements multiples, c'est l'histoire d'une initiation, celle d'un gamin en recherche de son père, perdu dans une lande hostile, au milieu de malfrats peu scrupuleux. La mise en scène regorge de scènes de bravoure. Lang propulse son petit héros dans une chasse au trésor, avec des cimetières hantés, des tunnels obscures, des repaires de gangsters, des pousuites. Lang filme en plan large, utilisant la puissance du format scope. Une scène de bagarre à la halbarde dans une taverne est une leçon de mise en scène, comparée à ce que l'on peut voir aujourd'hui dans le cinéma d'action qui multiplie les plans et les angles pour donner artificiellement du rythme. Stewart Granger prête au personnage de Fox son charme incroyable, sa stature, son ironie et sa férocité latente. Georges Sanders est encore une fois époustouflant en aristo corrompu ! L'ambiance, la photo, les décors, tout converge à créer un conte initiatique, maléfique et magnifique, qui ravira les cinéphiles comme le jeune public, qui frémira aux aventures du petit John Mohune.

"Moonfleet" est un chef d'oeuvre, un vrai. Le terme n'est pas galvaudé. C'est du Fritz Lang à 100%, reprennant les thèmes chers au cinéaste, son goût pour les feuilletons, les aventures exotiques (il réalisera plus tard "Le tombeau Hindou"), et présenté ici dans une version impeccable, aux couleurs chatoyantes. Magnifique et intemporel.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2003
L'exercice a été profitable… cette phrase que l'enfant dit à un pirate, un contrebandier, un magicien, un homme d'action, une image idéalisée de père, un gardien du rêve.
L'aventure est aussi aventure intérieure : celle d'une initiation, celle d'un exercice profitable. Et tout ça sans poncifs, sans lourdeurs, sans pathos.
Une mise en scène tendre et virtuose, sensuelle aussi -ce qui n'est pas toujours le cas chez Lang- un scénario extraordinairement , précis et haletant. A revoir aboslument.
Très bonne copie
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Adapté d'un classique de la littérature d'aventures (Moonfleet de John Meade Falkner), cet étrange film est un des plus connus et des plus aimés de Fritz Lang, sans doute parce qu'il réconcilie plusieurs publics. On peut le voir au premier degré, comme un enfant, et se passionner pour les aventures du petit garçon aux prises avec les méchants contrebandiers et faisant preuve d'un admirable courage et d'une maturité remarquable. D'ailleurs, les enfants adorent généralement ce film.
On peut aussi se laisser aller et subir l'étrange atmosphère gothique du film (landes dépeuplées et menaçantes, châteaux en ruines, cimetières et catacombes hantés) à laquelle concourt une photographie étonnante ; tout se passe de nuit et jamais le soleil n'apparaît. On peut enfin s'amuser à repérer la touche proprement langienne : corruption omniprésente, perpétuelle quête sur les origines du mal, sentiment de culpabilité des innocents. L'étonnant dans ce grand film d'aventures est enfin qu'il est quasiment dépourvu d'action - mais sa force tient à son ambiance quasi onirique et à son thème de fond qui est l'attachement d'un innocent à son père corrompu.
Moonfleet ou l'aventure rêvée.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un film inoubliable, sorte de melting-pot virtuose où cohabitent film d'aventure, de pirates, de cape et d'épée, conte psychanalytique et obsessions du cinéaste, le tout sans le moindre faux pas. L'esthétique, entre Technicolor et Cinémascope, travail sur les lumières et paysages crépusculaires de studio, est totalement saisissante. Les scènes d'extérieur et d'intérieur n'ont jamais aussi bien contrasté.

On épouse le regard de l'enfant, symbole d'innocence mêlé de courage confronté au vice, à la lâcheté et la corruption. On entre aussi de plain-pied dans cette famille en reconstruction, et qui doit pour cela descendre dans toutes les profondeurs, sur fond d'épreuves et d'aventure. Les scènes cultes défilent : le règlement de compte entre hallebarde et filet de pêche, le bal, la descente dans le puits... j'en oublie.

D'une richesse visuelle et symbolique permanente - sans doute pas totalement dévoilée - "Les contrebandiers de Moonfleet" est sans conteste l'un des plus beaux films du maître.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2004
sous le couvert d'une aventure à la stevenston,le film de lang,à lecture deux niveaux, au moins, est une reflexion philosophique sur les differents ages de la vie,john mohune etant la pureté de la jeunesse, Jeremy Fox l'homme en passe de corruption, mais dont la redemption apportée par john est possible, les autres, ashwood et le "sherif" incarnant le stade ultime de la sèche et impitoyable vieillesse.
Pour certains comme pour moi, le chef d'oeuvre de lang,à tous les stades du language cinematographique pur, poesie comprise.
11 commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2008
Si le film est certes une réussite qui doit beaucoup, aussi, à la présence de l'immense Stewart Granger, il convient de souligner la qualité du roman qui a été adapté par Fritz Lang.
Pour tous les cinéphiles séduits par le film, un seul conseil : la lecture du roman de John Meade Falkner (1858-1932)intitulé "Moonfleet". Je vous conseille l'édition Phébus avec une très belle préface (forcément) de Michel Le Bris : "Avant d'être un chef d'oeuvre de Fritz Lang, l'un des plus beaux films, peut-être, de toute l'histoire du cinéma, Moonfleet est d'abord un chef d'oeuvre de la littérature d'aventures. Et l'un des plus parfaits accomplissements, faut-il le croire, de l'idéal Stenvensonien."

N'hésitez pas !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2008
Que dire d'autre que les commentaires précédents ? Ce film m'a envouté et Stewart Granger trouve là un de ses meilleurs rôles. Quelle carrière ! Un film émouvant aux couleurs extraordinaires comme on n'en fera jamais plus !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2006
Sans revenir sur les charmes indéniables de l'oeuvre, il est bon de signaler l'apport sur le dvd, de deux bonus d'une rare qualité. Tout d'abord "L'épreuve du souterrain" analyse la symbolique et décompose, plan par plan, la construction d'une scène-clef du film, nous permettant ainsi de mieux comprendre le processus de pensée propre au créateur de "M le Maudit". Le second, "Les messages de Fritz Lang", montre un réalisateur expérimenté et exigeant, qui oeuvrait pour contourner les contraintes de la production américaine des années 50 et épanouir son style en dépit de mille contingences externes. Nous pouvons deviner les propos âpres que devaient s'échanger Lang et ses collaborateurs, grâce à de multiples gros plans effectués sur leur correspondance et sur les modifications manuscrites du scénario. Un passage émouvant : un extrait du documentaire "Le dinosaure et le bébé", dans lequel Fritz Lang explique à Jean-Luc Godard, et en français s'il vous plaît, sa manière d'envisager le rapport de la caméra à l'espace. Très instructif.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2003
Il suffit de regarder les premières scènes du film pour tomber sous le charme : un petit garçon erre à la nuit tombée sur la lande anglaise, tombe nez à nez avec un pendu et longe le mur d'un cimetière lorsque....
Le tout avec un Technicolor comme on savait le faire dans les années cinquante, avec des acteurs de légende comme Stewart Granger, l'aventurier aux tempes grisonnantes, et George Sanders, formidable dans le rôle de Lord Ashwood, cynique et amoral.
Un DVD qui rappellera les films d'aventures d'antan pour les plus vieux et qui fascinera les plus jeunes par son inventivité et son suspense. En bref, une excelllente occasion pour passer en famille un après-midi (ou une soirée) cinéma dans votre salon.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
8,19 €
11,98 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)