undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le précédent enregistrement de cantates de Bach réalisé par Herreweghe (Cantates de la Trinité) m’avait un peu " déçu " par son programme : tout en étant assez belles, les cantates retenues (BWV 2, 20 et 176) n’étaient pas pour autant exceptionnelles et captivantes. Ici, au contraire, aucune déception : les quatre cantates de Noël et la version primitive du Magnificat (en Mi bémol majeur) sont vraiment très belles et marquent profondément. La cantate BWV 133, en particulier, est vraiment magnifique.
L’interprétation de Herreweghe est une nouvelle fois exemplaire : fervente, vivante, chaleureuse et structurée à la fois. Les solistes, sans être exceptionnels (sauf Mark Padmore) sont tous très satisfaisants, y compris les deux sopranos, dont c’est, je crois, le premier enregistrement avec Herreweghe : Dorothee Blotzky-Mields chante les cantates BWV 91, 121 et 133 (enregistrées en décembre 2001), tandis que Carolyn Sampson chante la BWV 63 et le Magnificat (enregistrés en décembre 2002). A noter enfin qu’en décembre 2002, Sebastian Noack a remplacé Peter Kooy, tandis qu’Ingeborg Danz et Mark Padomre ont participé, eux, aux deux séances d’enregistrement.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2003
Sans prétendre à une intégrale, Philippe Herreweghe distille chaque année une série de cantates de Bach axée sur un thème ou une période liturgique. Dans son nouveau coffret de 2 CD, on admirera la version trop souvent négligée du Magnificat (en Mib au lieu de Ré), qui modifie beaucoup l'atmosphère, la rendant à la fois plus joyeuse et plus profonde. Les cantates qui l'accompagnent sont d'un très haut niveau. A recommander sans hésiter.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2004
Je me suis permis d'acheter le "Weihnachtsoratorium" et ce CD de cantates de Noël à Leipzig (tous les deux avec Herreweghe), et je dois dire que c'est vraiment une découverte! Ce sont des cantates splendides, bien exécutées par le Collegium Vocale et les excellents solistes. J'ai moins aimé l'interprétation du Magnificat, mais passons: c'est un CD qu'il faut absolument acheter!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2015
décidemment , Herreweghe est a l aise dans les cantates de Bach , et ses enregistrement HM sont la pour le prouver ( les 21 & 42 , les cantates pour basses , celles pour altos , les 12 , 38 & 75 .....) . Ses enregistrements Virgin , certes de haut niveau restant un cran au dessous a mon gout .
Ces cantates de noel a Leipzig me ravissent a chaque audition , et font facilement oublier harnoncourt meilleur ailleurs ( 5 à 8 , 76 à 79 , 148 à 130 , 164 à 169 ( l orgue ! ) , 180 à 184 ( merci Leonhardt ! ) ....ou autre Koopman ( fascinant dans les cantates de jeunesse par exemple , quel dommage que ses disques soient si chers ! ) , ou Gardiner , très festif mais peut etre moins en place , surtout chez Archiv ( ceci dit les 140 et 147 sont superbes ) . Je garde une réelle admiration pour Richter sur instruments modernes pour la qualité du chant et l engagement hors pair , baroqueux s ' abstenir bien sur ....Je ne parle pas de Suzuki , je ne connais pas , mais a priori un concurrent sérieux !
Le magnificat , dans cette version en MI ,avec deux chants en allemand et deux en latin , et des flutes a bec au lieu de traversières , n ' atteint pas la qualité exceptionnelle de Simon Preston ( quels chanteurs ces anglais ! ) chez Decca ( un disque presque donné , ne vous privez pas ! ) , malgré une lenteur dans certains choeurs qui peut ne pas plaire . , pour la version en Ré " classique ", Mc Creesh , dans son disque Archiv couplé avec l oratorio de Paques est très recommandable , ainsi que la versionplus ancienne de Kuijken ( 89 virgin , avec cantate 21 ) avec , bien sur , la version d ' Herreweghe lui meme ( HM avec cantate 80 ) datant de 1990 .
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)