undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
5
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,27 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 août 2005
En 1969, Bob enregistre ce disque en réaction à l'assaut de ses fans qui occupent sa maison de Woodstock et voient en lui un messie, image dans laquelle il ne se reconnaît pas. De ce fait, Nashville Skyline était sensé être un sabordage, Dylan voulait que l'album soit un disque country redneck des plus proprets et que sa voix paraisse empruntée. En fait, il n'a jamais aussi bien chanté que sur ce disque et les compositions sont fameuses, tels les deux classiques I Threw It All Away et Lay Lady Lay, l'un de ses plus grands tubes. Les arrangements réduits au maximum mettent en valeur la voix de Dylan, mois affectée qu'à l'habitude et d'une grande douceur. Cerise sur le gâteau : la présence de Johnny Cash pour une auto-reprise de North Country Girl supérieure à l'originale de Freewheeling. Du très bon donc, et aussi le disque à conseiller à tous ceux que la voix de Dylan rebute habituellement.
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alors que la fin des sixties s'annonce (1969), Bob Dylan est rentré dans le rang. Non pas au niveau de sa carrière, qui continue à bien se porter comme en atteste le précédent John Wesley Harding, mais sur un plan plus personnel, à savoir qu'il a mis au placard ses habits de contest-singer, repoussé du bras ce rôle de porte-parole que la presse continue à lui affecter et sa musique bat de moins en moins au rythme de ses fans, généralement issus du peuple. Habitué à prendre tout le monde à revers, Dylan nous revient en 1969 avec un album court (27 minutes), Nashville Skyline, qui va vite devenir un sujet de controverses. La voix n'est plus la même (la tessiture change), l'écriture est simpliste, les chansons sont raccourcies et la country music s'invite au programme (genre déjà amorcé dans l'album qui précède). La nouvelle facette de Bob Dylan l'inscrit dans la musique traditionnelle américaine, ce qui ne surprendra aujourd'hui personne, étant lui-même, si je ne m'abuse, un admirateur de la première heure d'Hank Williams. Il s'entoure des cadors en la matière : Johnny Cash, Peter Drake et Charlie Daniels notamment. Mais pour le fan et au moment de la publication de ce neuvième LP studio, Dylan n'est pas là où il est attendu à une époque agitée pour son pays. Ses textes sont à des années-lumière des envolées contestataires et rebelles habituelles, il ne prêche plus la bonne parole et cela, on lui en fera le grief. Ce n'est pas ce que l'on attend de lui l'éternel porte drapeau (dans l'esprit des gens et des journalistes) des opprimés et révoltés. Il n'est que le temps qui puisse apaiser les rancaeurs et depuis, Nashville Skyline a retrouvé des couleurs et une nouvelle vie, ayant été enterré un peu trop hâtivement. Facile d'accès, paisible, tendre, aux mélodies épurées, sincère, il est agréable d'écoute, même si on n'en pince pas pour le registre country. Seulement, comme l'indique le titre d'ouverture interprété avec Cash, Girl From The North Country, il faut en passer par là. Il n'est pas duo plus probant pour annoncer la couleur de ce qui se cache derrière le rideau : country et folk. Des dix titres qui constituent le répertoire de ce disque plutôt personnel qui, fait rare, affiche sur sa pochette un Dylan radieux, la chanson d'introduction évoquée ci-dessus, le classique et populaire Lay Lady Lay, le romantique I Threw It All Away, le réjouissant Peggy Day, l'instrumental Nashville Skyline Rag qui sent l'auto-plaisir à plein nez, Tell Me That It Isn't True, Country Pie et One More Night émergent d'un lot qui ne vous fera pas perdre votre temps inutilement. Il est d'excellente facture, réussi et encore terriblement sous-évalué. S'il fut déconcertant à sa sortie, que penser de son suivant Self Portrait ? La suite au prochain épisode... (PLO54)
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2007
Seulement 27 minutes (limite une arnaque), mais le fait est là : "Nashville Skyline" est un des plus grands disques de Bob Dylan. Assurément un indispensable. Que dire de "Lay Lady Lay", "Girl From The North Country" (avec Johnny Cash) ou "I Threw It All Away" ? Un disque formidable, avec une photo de pochette rarissime (Dylan souriant !!) et culte.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2008
Un album bien étrange!! Dylan voulait faire un pastiche d'album commercial il a réussit mais le résultat surprend à plusieurs égares ; j'y trouve des aspects attirants mais d'autres repoussant au final ... à chacun de juger!

Il commence par un énorme duo avec Johnny Cash sur une reprise de "North Country Girl", l'album divague sur des thèmes amoureux qui semblent écrit en 5mn mais que Dylan rend plutôt bonnes, des arrangements peu inventifs mais avec une bonne énergie mise à l'enregistrement, la voix de Dylan est haut perchée une sorte de caricature de chanteur folk-charmeur sur le retour ... une ambiance étrange avec des chansons à la fois attirantes et repoussantes.

Au fin de compte, je conseille cet album ... mais faites attention il semble ensorcelé et il peut devenir un drogue dure: surtout "lay lady lay", "to be alone with you", "Peggy day" ou "tonight i'll be staying here".
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce n'est surement pas le chef d'oeuvre de BOB DYLAN mais il reste neanmoins un disque agreable a ecouter,il y a de bonnes chansons tout de meme "i threw it all away","tonight i'll be staying here with you"repris plus tard par jeff beck ou encore le tube"lay lady lay",un duo avec johnny cash "girl from the north country" en ouverture ,et les musiciens qui assurent(kenny buttrey,charlie mac coy ,pete drake,etc...)tout de meme,si vous aimez ce disque ,achetez le "beaucoups of blues" de ringo starr enregistre pas longtemps apres qui est au dessus de cet album dans le style.pascal49
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)