undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
14
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: CD|Modifier
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 octobre 2000
Cet album des Boards of Canada est, disons-le tout de suite, un chef-d'oeuvre d'electronica, à rapprocher des "Ambient works" d'AFX, "Incuna bula" d'Autechre ou, plus récemment "Container" de Lackluster et "Sketch proposals" d'Ensemble. La musique des BOC donne libre accès, par ses textures sonores "vintage" et neigeuses, au monde merveilleux de l'enfance. Partant de rythmiques "down-tempo" ou bien "trip-hop", les BOC s'échappent des carcans imposés par les machines pour proposer à l'auditeur des plages désertes et contemplatives dans lesquelles l'esprit et le corps peuvent enfin se retrouver en toute sérénité. "Music has the right to children" ou le rêve magique d'une enfance enfin retrouvée...
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On se demande souvent s'il existe encore aujourd'hui des Mozart, des Schoenberg... Il ne faut pas forcément aller chercher les génies contemporains à l'Ircam, ou à la sortie de la fameuse Juilliard School. Les instruments modernes, successeurs des clavecins et pianoforte, sont des machines électroniques, mais elles ne sont glaciales que si ceux qui les manœuvrent oublient qu'elles ne sont rien d'autre que de nouveaux prolongements de la main de l'homme. Michael Sandison et Marcus Eoin sont les Mozart d'ici et maintenant. Leur musique est bouleversante, indescriptible, faite de "layers" agencés avec un art d'orfèvre, mélodies infinies de textures improbables, paysages mentaux qui font tressaillir jusqu'aux larmes. Tous leurs albums sont des chef-d'œuvres, à commencer par celui-ci. Pour qui voudrait seulement s'initier, voir le EP seminal encore disponible, "In a beautiful place out in the country", quatre titres parfait sorti quelques mois avant "Geogaddi". Ou le sublime "Everything you do is a balloon" sur "Skam".
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2013
Pour avoir écouté toute la discographie de Boards of Canada, je peux dire que cet album reste l'une des plus grandes réussites du groupe. À part quelques morceaux, cet album possède une aura magnifique qui relève d'un mystère total. Il apparait effectivement que pour de nombreuses personnes, BOC arrive à ranimer des sortes de flashs liés à notre enfance. Ce n'est pas des images mais le parfum pourrait on dire, cette atmosphère délicate qui nous baigne dans quelque chose de rassurant.
Est ce dû aux textures et aux effets qu'emploient le groupe? Aux images parfaitement associées à leur musique dans leurs clips? Dur de répondre à la question et sans doute cela ne se révèle pas nécessaire après tout. Plusieurs écoutes seront peut être nécessaires pour s'imprégner de ces sons mais passé ce cap, cette musique s'avère un puissant remède contre la morosité; la remémoration de nos souvenirs nous donnent à osciller entre la joie de ce qu'a pu être notre enfance et le constat douloureux de se dire que s'en est définitivement fini.

Voilà qui en fait pour moi un groupe totalement inclassable car peu de musiques ont su aujourd'hui nous transporter hors des frontières du présent et nous rendre un peu de notre innocence perdue.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2005
Ce magnifique album des Boards of Canada est un chef-d'oeuvre d'electronica qui surpasse définitivement tout concurrent. La musique des deux écossais invente un nouveau style et donne libre accès, par ses textures sonores "vintage" et neigeuses, au monde merveilleux de l'enfance et au futur de la Musique. Partant de rythmiques "down-tempo" ou bien "trip-hop", les BOC s'échappent des carcans imposés par les machines pour proposer à l'auditeur des plages désertes et contemplatives dans lesquelles l'esprit et le corps peuvent enfin se retrouver en toute sérénité. "Music has the right to children" est un disque précieux qui raconte le rêve magique d'une enfance musicale enfin retrouvée...
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2002
j'ai découvert Boards of Canada par ce disque, il y a 6 bons mois. Il est tout simplement exceptionnel. Contenant suffisamment de titres "accrocheurs" pour ne pas dérouter le novice en électronica (écoutez donc Aquarius), et révélant par la suite une richesse et une profondeur hallucinante, Music... ne quitte pas ma platine CD depuis. Tout comme Geogaddi leur album suivant d'ailleurs. Leur musique est originale et humaine, électronique mais mélodieuse, obsédante mais jamais monotone. D'une manière générale BoC fait partie de ces groupes qui peuvent vous chambouler votre panthéon personnel. Ils sont pas légion.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2015
Bien que cet album ne soit pas le premier produit par le duo écossais Boards Of Canada, il est celui qui a permis au groupe d'acquérir une certaine notoriété. Composée essentiellement de mélodies douces avec très peu de rythme, "Music Has The Right To Children" rappelle beaucoup le style d'artistes comme Aphex Twin, Massive Attack, Orbital ou The Future Sound Of London.
Cependant, au cas où les musiques expérimentales sans rythme ne vous inspireraient pas, vous pouvez passer votre chemin car, soyons clair, cet album n'est absolument pas fait pour danser. Il est fait pour se laisser entraîner dans le monde merveilleux de la rêverie et de la contemplation au son de ce kaléidoscope de notes et de battements.
Album référent de l'IDM et de l'ambient, il se doit d'être en possession de tout amateur du genre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2016
Comme leur nom ne l'indique pas, les deux écossais de BoC ont réussi en 1998 un premier album qui a influencé la planète entière. Leur recette? Car il y en a une : des beats trip-hop, une progression sur quelques accords répétés, et surtout une ambiance. Poétique, nostalgique, très belle et confortable. Mais seulement quelques morceaux séduisent toujours après des écoutes répétées, je pense à An Eagle In Your Mind, Telephasic Workshop, le fameux Roygbiv et peut-être surtout Happy Cycling.
Leur meilleur album certainement, avec leur EP "In A Beautiful Place Out In The Country" qui sortira deux ans plus tard, dont la plage titulaire est probablement leur meilleur titre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2004
Ce magnifique album des Boards of Canada est un chef-d'oeuvre d'electronica, qui surpasse définitivement tout concurrent, qu'il s'agisse des "Ambient works" d'AFX, du grand "Incuna bula" d'Autechre ou, plus récemment des morceaux de Lackluster, de Lucky Pierre ou bien d'Ensemble. La musique des deux écossais donne libre accès, par ses textures sonores "vintage" et neigeuses, au monde merveilleux de l'enfance et au futur de la Musique. Partant de rythmiques "down-tempo" ou bien "trip-hop", les BOC s'échappent des carcans imposés par les machines pour proposer à l'auditeur des plages désertes et contemplatives dans lesquelles l'esprit et le corps peuvent enfin se retrouver en toute sérénité. "Music has the right to children" ou le rêve magique d'une enfance de la Musique enfin retrouvée...
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2003
Ce magnifique album des Boards of Canada est un chef-d'oeuvre d'electronica, qui surpasse définitivement tout concurrent, qu'il s'agisse des "Ambient works" d'AFX, du grand "Incuna bula" d'Autechre ou, plus récemment des morceaux de Lackluster, de Lucky Pierre ou bien d'Ensemble. La musique des deux écossais donne libre accès, par ses textures sonores "vintage" et neigeuses, au monde merveilleux de l'enfance et au futur de la Musique. Partant de rythmiques "down-tempo" ou bien "trip-hop", les BOC s'échappent des carcans imposés par les machines pour proposer à l'auditeur des plages désertes et contemplatives dans lesquelles l'esprit et le corps peuvent enfin se retrouver en toute sérénité. "Music has the right to children" ou le rêve magique d'une enfance de la Musique enfin retrouvée...
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2004
L'album qui a consacré les Boards of Canada. Une musique envoutante qui emène celui qui l'écoute loin de là où il se trouve. A ranger parmi le meilleur de l'electronica, même ceux qui se prétendent insensible à la musique électronique ne peuvent empêcher leurs yeux de se voiler de rêverie quand il prête l'oreille à cet album :)
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,99 €
10,00 €
14,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)