undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
8
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 22 février 2012
Attention,cet album de fear factory est un pur condensé de rage,de fureur et de haine death indus'!!!Je passerais les détails sur les changements de personnels,qui aurait pus conduire le groupe à sa perte...en 2004,on croyais fear factory,cliniquement mort???violente est la résurrection!!!!Dés le premier titre,qui s'enchaine au deuxiémes sans une seule seconde de répis pour l'auditeur!!!!ça bourrine sec,et ça ne fait pas de quartiers!!!La bande de burton.c.bell est de retour,et ça s'entend!!!!Je vais encore me faire des énnemis(je commence à avoir l'habitude!!!),mais ce disque,d'une violence hors du commun,dépasse le classique"démanufacture"...comment est-ce possible,me direz vous???Je suis sans réponse,seul burton et son nouveau gang détiennent le secret(avant le retour de dino cazares pour le terrible"mechanize")...mais à mon avis,ils voulaient se montrer plus heavy qu'ils ne l'étaient déja,et c'est réussis!!!Cet album,marquait une nouvelle étape dans la carriére du groupe,et sans vraiment changer sa recette,le groupe réussis encore à innover...car si le contenus est on ne peus plus violent,tous celà reste parfaitement audible,avec une accroche hors du commun sur les rythmiques,et sur les refrains(certains vous scotcherons,j'en suis certains!!!)...burton n'a jamais aussi bien chanté/hurlé que sur ce monstrueux"archetype"!!!à part le 12éme titre(inutile),rien à jeter...mais ce morceau est vite oublié,car en bonus,vous avez droit à une reprise énormissime du"school"de nirvana(rien d'étonnant,burton faisait une apparition dans le clip de"smells like teen spirit"et est fan inconditionnel du trio de seattle)...aprés cette reprise,la messe cyber death metal est dite!!!Franchement,si il n'y avait pas le douxiéme titre,j'aurais mis 5étoiles sans hésiter!!!Un album calibré pour tuer!!!18sur20!!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2004
En ecoutant cet album, la 1re chose qui vient en tete c'est le mythique "demanufacture", c'est comme si le temps c'était arreté.
Aprés le déçevant "Digimortal", le départ de Dino Cazares le guitariste et l'annonce du split, on était en droit de ce demandé ce qu'allait donner "archetype". Eh ben au finale, il s'avere que cet album est tout bonnement excellent, il a la puissance et le son indus de "demanufacture" ainsi que le coté emotionnel de "obsolete", tout ça démultiplié.
Fear Factory ne resortiront jamais un bijou comme "demanufacture" ou un album influencé death comme "Soul of a new machine", leur 1re album, mais ils sauront toujours nous distiller un puissant metal teinté d'indus, ce son unique qui a fait le marque de fabrique et qui les a placer au rang des 10 meilleurs groupes de metal.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
pour un album de reformation, toutefois sans dino cazares (le guitariste originel et ancien principal compositeur), fear factory préfère jouer sur la puissance de frappe plutôt que sur la subtilité et l'innovation.

à cet égard, le pari de revenir avec une musique plus directe et émancipée des arrangements tecno-indus est assez réussi. mais a avoir viré d'orientation à 180 degrés, fear factory y a perdu de son identité et de ce qui faisait son charme.

dommage car cet album bien que bon marque une régression stylistique alors que le groupe avait sû imposer sa marque de "demanufacture".

il en reste tout de même de bon morceaux plus direct qu'auparavant.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2004
Quel bijou ce dernier album de FF!
La reformation du groupe a été la meilleure idée de l'an passé!
La production est limpide et puissante, Wolbers remplit parfaitement son nouveau rôle de gratteux, et Burton C. Bell chante mieux que jamais. Comment ne pas headbanguer à l'écoute de Slave Labor? Comment ne pas se transcender avec Archetype (le titre)? Toutes les compos se valent et sont superbes.
Demanufacture ETAIT l'album du groupe... Depuis ils ont fait mieux... A quand Metallica produisant un disque plombant le Black?
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2004
lorsque j'ai acheté ce cd je ne m'attendais pas a ça, je savais que les mag disait d'eux qu'ils étaient les maîtres dans le gros sons, je confirme. Dans cet album, la puissance est au rendez vous, le batteur est plus énervé que jamais et maltraite sa batterie sur des passages a la double pédale époustouflante. Le bassiste joue quelque ré grave "apocalyptique" donnant encore plus de puissance au tout.
Je regrette quelques passages a la voix clair qui gache le plaisir et rend les passages brutaux trop mélodique et gentil.
Mais malgré ça je donne quand même cinq étoiles a ce cd tout en puissance.
A possèder.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2004
Un grand bravo à ce groupe légendaire du metal US. Sans refaire l'histoire du groupe, Fear Factory, sorti du ghetto death metal, s'est rapidement imposé comme icône et créateur du "cyber-metal" avec son album débridé Demanufacture. La bande remettait le couvert avec un Obsolete ambiancé. Si une légère déception accompagnait l'opus suivant, Digimortal (vaine tentative de surfer sur la vague néometal), on croyait le groupe mort après le limogeage du guitariste, Dino Cazares, maître ès 7-strings.
Et pourtant, Fear Factory signe un retour vengeur avec Archetype. Le bassiste prend la place de Cazares et s'en sort admirablement bien. S'il manque la patte de Dino (riffs killers, arpèges envoûtants,...), la paire Wolbers-Herrera fait merveille, et ce dernier fait une démonstration impressionnante à la batterie: monsieur "jambes en titane" met le feu au poudre.
Donc, côté compos, on est assez proche du côté accrocheur de Demanufacture, les superbes mélodies vocales de Burton C Bell en plus. C'est beau, c'est groovy, on a du headbanging (Slave Labor, terrible), le tout avec un son moins synthétique que par le passé, et plus rock finalement. On note d'ailleurs que Rhys Fulber ne produit pas cette fois-ci. Et c'est une bonne chose car ça montre que l'usine de la peur n'a pas besoin des machines pour exister...
Un album de chair et de sang!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2004
il faut tous l'acheter!!!. le depart de dino cazares et l'arrivée du bassiste de strapping young lad a donné un nouveau souffle a fear factory. En effet les compos sont rapide, de la double a fond comme on aime, c du demanufacture avec de l'obsolet, un poil de "soul of the new machine" saupoudré de "digimortal"! rien a dire, leurs comeback va faire du bruit!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne connaissais pas Fear Factory (de nom bien sûr) avant cet album et je dois dire que pour un groupe réputé "légendaire", je suis très déçu. Ce disque est une succession de gros riffs répétitifs et de double pédale sans consistance. C'est plat, sans saveur, sans charme aucun. Une fois la première chanson passée, on a l'impression de la réécouter encore et encore avec les suivantes. Certains passages sont bons mais ou est passée l'originalité. Pour les fans uniquement.
FF
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,75 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)