undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 novembre 2008
Ce disque exceptionnel a été enregistré en 1996 et a paru tout d'abord sous licence du label polonais Accord. Virgin en a racheté les droits en 2004, c'est la raison pour laquelle il est ressorti sous ce label.
Saluons d'abord la très belle prise de son des ingénieurs. Saluons surtout l'interprétation très personnelle, risquée et passionnante de Piotr Anderszewski, l'homme de tout les défis pianistiques. Passons sur la magnifique lecture ciselée de la suite anglaise n°6, la plus dure techniquement qui soit. Venons-en à la pièce centrale de ce récital : je n'avais jamais entendu pareil opus 110 de Beethoven ! Il s'agit d'une véritable relecture de l'oeuvre. Du "moderato cantabile" initial jusqu'à la "fuga" finale l'écoute et le voyage sont exaltants. Le dernier arioso et la dernière fugue offre une incroyable vision synthétique de l'histoire de la musique, le pianiste nous emmenant de Jean Sébastien Bach jusqu'à John Cage. M. Anderszewski nous fait cheminer sur un chemin de crête avec une assurance déconcertante. Une expérience inoubliable. Une version indispensable, à mettre aux côtés de celles de Kempff, Brendel et Barenboim.
Le disque se clôt sur les variations op. 27 de Webern et permet à Piotr Anderszewski de conclure ainsi un épisode douloureux de sa vie de pianiste : en 1990 lors de la finale du concours de Leeds, après une interprétation remarquable et remarqué des "Diabelli" de Beethoven, le jeune pianiste s'est brutalement interrompu au beau milieu de l'ultime variation et a quitté la salle, visiblement déçu de son interprétation, perdant ainsi tout espoir de remporter le prestigieux concours. Cette anecdote est à l'image même de cet homme et de cet artiste : ENTIER.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Premier disque d' Anderszewski ( 1996 ) et d'emblée un coup de maitre
- 6 ème suite anglaise de Bach dont Anderszewski est décidemment un interprète majeur: se rappeler un disque Harmonia Mundi datant de 1999 avec un programme également fascinant ( suite française n° 5 et la grande ouverture dans le style français ). On aimerait le réentendre dans Bach : les 3 partitas manquantes et surtout les autres suites ( anglaises et françaises )ou il n'y a pas de versions très marquantes au piano ( en dh du CD de Pogorelich ).
Mais il s'agit d'un pianiste solitaire et indépendant ( voir le curieux documentaire de Bruno Monsaingon ou Anderszewski voyage en train avec son piano dans la froidure de l'hiver polonais +++ ), probablement rétif aux intégrales et sans doute à juste titre .
- opus 110 de Beethoven à qui il donne une force extraordinaire, " inouie "; musique de premier matin du monde, force tellurique et grande liberté. Il nous rappelle que Beethoven est un des grands libertaires de la musique .
- Webern dont je ne saisis pas la nécessité meme si ces sonorités cristallines sont parfois étonnantes .

Au final un pianiste dont aucun enregistrement n'est médiocre ou nous laisse indifférent ( son Chopin; son récent Schumann ) et dont les réécoutes successives n'altèrent pas l'émotion initiale .
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2007
Si vous ne le connaissez pas encore , alors ce CD vous fera aimer cet artiste :
On pense à D.Lipatti, G.Gould, et bien d'autres maîtres : le niveau est donc trés haut.

Il doit surement dormir sous son piano à Paris et passer son temps à voyager pour vivre à fond son talent.

Un souhait à cet artiste : un "Scarlatti" par vous serait l'assurance d'un CD en Or!!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,66 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)