undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
12
4,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Commenter un album de Uriah Heep de 1972 en 2010 pourrait sembler bizarre ,j'avoue pourtant que je n'ai commencé que récemment à me pencher sur les enregistrements passés du combo , ne possédant jusqu'à aujourd'hui que "Innocent Victim" qui ne semble pas avoir rallier tous les suffrages .Pourtant moi je l'aime bien mais ça c'est une autre histoire !!
Puisque nous avons affaire là à une version remasterisée je dirais que le son est bon tout en semblant garder un peu de cette désuétude des seventies qui fait toute la différence .Je ne peux faire de comparaison avec l'original , ne l'ayant pas écouté . Venons en donc aux morceaux eux mêmes et là ...Eureka !! Il est de ces albums qu'on apprécie et qu'on adopte dés la première écoute .Demons and Wizards en fait parti en ce qui me concerne .Les morceaux sont tous de qualité et possèdent vraiment une personnalité propre musicalement parlant .Bien sûr on citera le brûlot "Easy living" mais aussi le fabuleux "Poet's Justice" , l'envoutant "Circle of hands" , l'inquiétant "Rainbow demon" et son orgue Purple-ienne ,le planant "Paradise" s'enchaînant sur le virevoltant et magnifique "The Spell" !! Les 3 autres titres de la version originale ne sont pas en reste ( The Wizard , Traveller in Time et All my Life ) mais j'ai préféré faire parler mon émotion sur ceux qui m'ont particulièrement fait vibrer , question de sensibilité.
Les 5 titres bonus quand à eux ne dépareillent aucunement la qualité originale de cet album exceptionnel nous offrant plus de 20 mns de titres inédits !!
Un album qui devient pour moi un incontournable de cette période ou le son se durcit et ou se font jour les prémices du futur hard rock des années 80 dans un registre un peu plus soft qu'un Deep Purple et avec des compositions de grandes qualité !!
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2014
dans les années 70, les groupes entraient en studio et ils envoyaient la purée :
pas des tonnes de samples et de nappes d'instruments, non, ils jouaient
et l'harmonie était là ainsi que le feeling.
certes, le son date mais qu'écoutons nous aujourd'hui ? des instruments et
du chant ou plutôt une soupe d'effets sonores impossible à reproduire live
sans l'aide des bandes préenregistrées.
et les compos étaient identifiables et mémorisables.
Je ne suis pas nostalgique car il ya bien sûr des tas de nouveaux artistes
qui nous étonnnent et nous enchantent par leur créativité mais c'est parfois
bon de se ressourcer.
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2008
Uriah Heep, nom du méchant personnage dans "David Copperfield" de Dickens, est un groupe de Hard Rock dont la longue carrière a été parallèle à celle de Deep Purple, avec moins de succès. Selon la légende de Deep Purple, Uriah Heep répétait à ses débuts dans le même bâtiment que celui qui servait aux premières répétions de la seconde formation de Deep Purple, celle de "In Rock" et de "Machine Head". Les musiciens de Uriah Heep en auraient profité pour s'inspirer des idées du "pourpre profond". Il est vrai que les deux groupes ont la même formation: chanteur, guitariste, bassiste, batteur et organiste, et qu'ils ont toux deux connu leur heure de gloire à l'apogée du Hard Rock, au début des années 70, avant de subir un lent déclin marqué par d'incessants changement de personnel.

Cela reste néanmoins un très bon achat pour tout amateur de hard des années 70.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On les décrit souvent comme un Deep Purple de seconde division, c'est une indéniable injustice parce qu'Uriah Heep en 1972, qui sort alors son 4ème album, a une vraie personnalité illustrée de suffisamment de trucs personnels, et d'une histoire aussi ancienne que celle de leurs prétendus modèles, pour les considérer comme leur propre animal.
Il suffit d'ailleurs, pour s'en convaincre, d'écouter ce Demons and Wizards depuis justement passé à la postérité, dans la légende. A commencer par l'emballage initial de trois chansons aussi variées que concises avec un The Wizard qui, mené par une guitare acoustique déborde tout juste sur le hard rock et fonctionne parfaitement comme ça, un Traveller in Time qui semble vouloir commencer très dur mais tourne vite en classic rock parfaitement mené pas la voix d'un David Byron sachant quand pousser ses cordes vocales dans leurs derniers retranchements, et un Easy Livin', tube incontestable, où l'orgue prend définitivement plus de place que la guitare. Evidemment, parce qu'ils ont largement les facultés pour, les gars d'Uriah Heep savent aussi injecter quelque doses d'un progressisme tellement d'époque qu'on ne peut quasiment pas l'éviter, c'est le cas sur les deux longues chansons de l'album, Circle of Hands et The Spell, mais sans jamais le moindre excès, sans se reposer sur une construction alambiquée, non, là n'est pas le style des londoniens préférant les crescendos poignants aux vaines démonstrations instrumentales. Et il est peut-être là le particularisme fondamental d'Uriah Heep, posséder la puissance et la capacité de faire beaucoup et bien mais garder toujours en tête que, fondamentalement, seule la chanson compte et que, jusque dans les soli, on se doit de rester supra-mélodique, ce qui est présentement magnifiquement accompli. Parce que si Mitch Box, guitare, et Ken Hensley, claviers etc., sont de brillants instrumentistes, ils sont avant tout de précieux compositeurs et arrangeurs pour qui cette nouvelle donne, cette nouvelle façon de faire plus de bruit avec ses instruments, est avant tout le véhicule de l'écriture, on ne les critiquera pas là-dessus.
Surtout quand ça donne un album tel que Demons and Wizards, petite merveille d'équilibre entre lourdeur et légèreté, électricité et acoustique, pompe et finesse, où tout est bon. Rien que ça laisserait baba, quand on sait, en plus, qu'ils renouvelleront l'exploit seulement six mois plus tard, avec l'également recommandé The Magician's Birthday, on se dit que, vraiment, Uriah Heep, dans sa période classique (70-78, en gros), mérite mieux qu'une réputation d'éternel second-couteau parfaitement en-dessous de lui.

1. The Wizard 2:59
2. Traveller in Time 3:25
3. Easy Livin' 2:37
4. Poet's Justice 4:15
5. Circle of Hands 6:25
6. Rainbow Demon 4:25
7. All My Life 2:44
8. Paradise 5:10
9. The Spell 7:32
Bonus
10. Why (B-side) 4:53
11. Why (Long version) 7:39
12. Home Again to You (demo) 5:28

David Byron - Lead Vocals
Mick Box - Lead Guitars
Ken Hensley - Keyboards, Guitars, Percussion, Vocals
Lee Kerslake - Drums, Percussion, Vocals
Gary Thain - Bass Guitar
&
Mark Clarke - Bass Guitar (1, 10, 11), vocals (1)
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 25 janvier 2010
C'est l'excellence même du Heep, tout est parfait....donc...difficile de faire une critique:
Si vous ne connaissez pas ce groupe, c'est l'idéal pour les découvrir, si vous connaissez...vous savez déjà, la seule question qui reste est alors: Et le Remastering?
Excellent à mes oreilles mais à priori pas si éloigné que ça de la version 1995!
( je dis ça pour ceux qui commence à empiler les diverses rééditions),
Et les bonus? Ils sont en fait trés intéressant: une nouvelle version de "why" (différente de celles de la réédition 1995),et surtout "green eye", totalement inédite à ma connaissance.
Le booklet est trés instructif.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2015
N'écoutez pas trop ceux qui vont essayer de noter le niveau de Uriah Heep, de les placer dans une catégorie bien définie, ou encore de les comparer à tel ou tel groupe. Allez à l'essentiel.
Concentrez vous sur ce disque.
"Demons and Wizards" est un monument, indispensable pour comprendre cette musique et cette époque.
Si vous voulez poursuivre avec Uriah Heep, procurez vous aussi "Magician's Birthday", et si cela vous tente toujours "Sweet Freedom".
Ensuite, si vous arrivez à trouver les albums solos de Ken Hensley, n'hésitez pas.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2009
Pour toute une génération de p'tits graisseux (salut ZEGUT !), cet album représente une révolution, au meme titre que PARANOID, SCHOOL'S OUT ou BLACK NIGHT. Moins prestigieux que ces alter ego de l'époque, URIAH HEEP et son chanteur charismatique, david BYRON, n'en restent pas moin un groupe innovant par ces mélodies à plusieurs voix, bien avant QUEEN. Mélodies, qui, sur cette galette, sont toutes plus entrainantes les unes que les autres, comme "THE WIZARD" dont l'intro a la gratte sèche est d'une pureté sans égal. HENSLEY, l'organiste était un compositeur prolifique, ce qui explique qu'en 5 ans, le groupe a sorti 10 albums ! Impensable aujourd'hui. Disparus, THAIN, le bassiste jazzy et BYRON, le chanteur à la voix d'or, nous font regretter cette époque bénie du "PEACE AND LOVE", "SEX, DRUG AND R'N'ROLL" où les avions ne s'abbattaient pas encore sur des tours... DEMONS AND WIZARDS, un titre prémonitoire finalement, non ?
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2013
Il convient ici de rappeler le rôle essentiel de KEN HENSLEY qui fut non seulement l'organiste du groupe (délaissant parfois les orgues et synthétiseurs pour la guitare) mais également l'auteur-compositeur de la très grande majorité des chansons qui ont fait la renommée du groupe. Prolifique est le mot qui vient immédiatement à l'esprit quand on pense à Ken Hensley. Ken Hensley a quitté le groupe après l'album "Conquest" (1980), un album par ailleurs plutôt anecdotique dans la carrière du groupe. Demons and Wizards, avec Magician's birthday, est un album reflétant parfaitement la sonorité et l'univers d'un groupe alors au sommet de son art (oscillant entre des plages hard rock et de longs morceaux de rock progressif), avec au micro l'excellent David BYRON, dont les modulations de voix et les envolées dans les aigus conféraient au groupe une personnalité difficile à classifier dans un genre précis. Le seul rescapé de cette période est le lead guitarist Mick Box, toujours en activité dans Uriah Heep à ce jour. Bref, Demons and Wizards est un album-clé, essentiel et important, dans l'imposante discographie de ce groupe qui a connu de nombreux changements de personnel mais qui perdure. 40 ans de carrière, il y a pire comme carte de visite !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 1973 chez Michel Berger, il devait passer Demons and Wizards sur la platine (paru l'année précédente en 1972). A 6.39 mn sur le dernier et long morceau (Paradise/ The Spell) vous pouvez entendre... toute la partie de piano et la mélodie finale en slide-guitar de "Message Personnel" (sorti en 1974).

Eh bien Michel, c'est pas bien de copier! Bon, à l'époque le public d'Uriah Heep ne risquait pas de s'en rendre compte, ni celui de Françoise Hardy.

Allez, y'a prescription !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2013
Certainement le meilleur album de Uriah Heep (et pourtant la quasi totalité des albums du Heep des années 70 est excellente). On doit cela en grande partie à Ken Hensley, organiste-pianiste du groupe (parfois guitariste) mais surtout auteur et compositeur de la plupart des morceaux (et notamment les meilleurs). Années 80, Ken Hensley est parti, le Heep reste très bon, mais la magie n'y est plus. Donc, si vous ne devez posséder qu'un seul album de Uriah Heep, c'est Demons and wizards qu'il vous faut.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

34,00 €
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)