undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
15
4,7 sur 5 étoiles
Prix:12,98 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 février 2011
Imaginez une école, plutôt une pension pour jeunes filles, gérée dans la belle tradition du plaisir d'enseigner, du petit paradis terrestre dans lequel les professeurs font aussi bien la cuisine que le repassage des robes de ces demoiselles.

Imaginez un geste anodin entre deux enseignantes, mais vu puis raconté (déformé) par une élève qui souhaite se venger d'une punition.

Contrairement à « certains l'aiment chaud » qui prenait par la comédie le risque d'aborder la normalité de l'homosexualité, « La rumeur » montre comment les hommes ont leur point de perspective sur une affaire, sans chercher à la voir de près car pensant bien mieux la juger selon ce qu'en dit autrui.

La caméra décortique la psychologie des protagonistes de cette rumeur, nous dépeint la jouissance du médisant qui grignote en cachette les restes de nos deux héroïnes, jusqu'à nous exposer point par point comment fonctionne à merveille la bonne vieille formulation de Molière (les femmes savantes) « qui veut noyer son chien... ». Un film superbement interprété, aux dialogues acérés en fils barbelés, angoissant, étouffant, glauque, presque poisseux... que tout enseignant ayant été victime d'une rumeur calomnieuse de la par d'un élève reconnaîtra plan par plan comme particulièrement (et abominablement) réaliste.
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2011
Un film très beau, je le recommande à tout le monde, ça date de 50 ans passés, je viens de le découvrir, mais toujours d'actualité, le jeu de tous les acteurs est fantastique, surtout celui d'Audrey Hepburn qui aurait mérité un Oscar pour ce film, vraiment c'était une très grande actrice, des meilleures de tous les temps du cinéma (après Kathatrine Hepburn et Bette Davis), le role de Shiley Mclaine aussi est génial, la musique et la photographie aussi sont à la hauteur, vraiment ce film est un régal à voir. Achetez le sans aucune crainte.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Même si le film reste sobre et peu démonstratif, vu l'époque, cette tentative d'ouverture d'esprit ne peut qu'être applaudie des 2 mains.
2 femmes amies, les ragots, la diffamation et le qu'en-dira-t-on, tout cela est au centre de ce beau drame qui fait réfléchir.
Hepburn et McLaine étaient courageuses d'accepter de s'investir dans une telle aventure.
Voilà donc un DVD à voir d'urgence pour le message qu'il véhicule, sans tomber ni dans le militantisme forcené, ni dans le didactique martelé.
Une bonne manière de se rendre compte que l'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2014
Tout d'abord, bravo à tous les autres commentaires qui relatent parfaitement ce film pour un sujet difficile. Et un rôle pas facile à tenir pour ces 2 grandes actrices qui jouent parfaitement cette histoire. Aussi, je pense qu'il est intéressant de revoir ces films,(dans le temps), afin d'avoir une critique objective surtout sur un sujet aussi délicat.
Remarquablement construit et réalisé, il faut le dire, j'ai plutôt trouvé après cette 1ère vision que Shirley avait beaucoup d'admiration, de sympathie pour Audrey, qu'elle voit un peu comme modèle et considère par-dessus tout comme une Amie. De là, à parler d'homosexualité, il y a un pas que je ne franchirai pas, mais ça n'engage que moi...Il va s'en dire par la suite, que ces pré-adolescentes n'ont pas conscience de la gravité de leurs mensonges et surtout de ces conséquences....!
Des vies détruites, effectivement.! Au delà des faits, il faut savoir que de nos jours, plus que jamais, on va certainement créditer plus facilement les enfants, qui, généralement, disent ce qui est..Hélas, les conséquences seront sans précédent, un établissement, une institution, surtout s'il est de petite à moyenne importance, s'en remettra jamais, et oui, moyens financiers obligent, c'est évident et pour cause : D'abord parce que, dès le début de cette affaire, il n'y aura plus d'enfants, plus de classes, l'institution sera certainement fermée. Plus de rentrée d'argent et d'ici à ce que juges, avocats, témoins en tous genres, que la justice ait fait toute la lumière sur cette affaire, il en aura passé du temps. Autre fait bien réel, non négligeable à retenir aussi... tout le monde sait que dans la mesure où il y a eu des histoires, des non-dits, "on m'a dit que", "Je crois que" et puis si...bref. Dès lors qui va être enclin à remettre ses enfants ? L'image donnée est ternie, la confiance est rompue.

Mais oui..., Audrey, ! Tu peux bien marcher la tête haute, (à la fin du film), tu en es parfaitement digne..mais, je te préviens, personne
n'aura l'humilité, le courage de venir s'excuser ou te dire, moi, nous, nous avons jamais douté de Vous.
Ecoeurant...Il n'y a même pas de qualificatif pour dire ce qui est.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2014
Je viens de visionner ce film que je ne connaissais pas. Il démarre lentement, d'une manière un peu ennuyeuse et fortement datée. Et puis, il progresse, et on assiste à une série de longues scènes bouleversantes de vérité et de force. On se trouve plongé dans du théâtre antique, du Sophocle, hurlant de vérité, complètement actuel et universel (qu'on remplace seulement "rumeur d'homosexualité" par "rumeur de pédophilie"…).
Bravo pour le jeu des acteurs, des deux principales actrices bien sûr, mais des autres aussi, la grand-mère, le petit monstre… Bravo au metteur en scène. Un très grand film…
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Celui qui a dit que la vérité sortait de la bouche des enfants ne devait pas en connaître beaucoup. En tous cas, j'aurais eu énormément de plaisir à envoyer la gamine responsable du mensonge à l'origine de la "rumeur" faire un tour dans "Massacre à la tronçonneuse".

Pour en venir au film en lui-même, le résultat est très bon, voire même excellent. Un témoignage tout à fait saisissant sur la morale d'une époque. L'homosexualité féminine y est abordée de manière pudique (trop selon certains!) mais elle sert surtout de prétexte à une dénonciation en règle du puritanisme et des conséquences catastrophiques que peut avoir une rumeur non fondée. A ce titre, le scénario est un modèle d'efficacité avec des rebondissements placés très judicieusement de sorte que la tension ne se relâche jamais.

Efficacité qui caractérise aussi la réalisation de William Wyler, un très grand réalisateur "classique", un classicisme qui convient parfaitement à la manière dont il excelle dans le jeu des nons dits, dans la critique virulente d'une morale bourgeoise aussi hypocrite que dévoyée et dans sa peinture de la société américaine du début des années 60, encore empreinte de puritanisme protestant (la censure traquait le moindre baiser, le moinde centimètre carré de peau dénudée – ne parlons même pas des scènes de lit!) et d'intolérance ( le Maccarthysme n'est pas si loin que ça). La dernière scène où l'on voit les "bien-pensants" confrontés à leur médiocrité est très forte et achève magistralement cette oeuvre très réussie.

La réalisation est admirablement servie par des cadrages ingénieux et un montage intelligent, ainsi que par la beauté des décors et celle de la photographie.

Côté acteurs, on a fait fort. Dans les rôles principaux, le duo Shirley MacLaine (Martha) – Audrey Hepburn (Karen) fonctionne à la perfection. Toutes deux jeunes et belles, mais aussi grandes comédiennes. Avec, pour Audrey la divine, ce petit "plus" de grâce et de lumière qui l'a toujours caractérisée tout au long de ses 26 films, pour faire d'elle une immortelle légende d'Hollywood et l'une des plus grandes actrices que le cinéma ait connues.

Par un jeu particulièrement intense, Fay Bainter (la grand-mère de Mary, la gamine tête à claques mytho et menteuse) se distingue nettement dans les seconds rôles, alors que Miriam Hopkins (la théâtreuse ratée, tante de Martha), pas toujours naturelle dans la composition de son personnage décalé, en fait un peu trop. James Garner, le fiancé de Karen, campe un personnage certes solide, mais sans grand charisme.

Quant aux gamines, on pourra préférer le jeu retenu de la britannique Veronica Cartwright alias " Rosalie ", la kleptomane (et future " Lambert " d'Alien - Le huitième passager) à celui, très ostentatoire et un brin cabotin, de Karen Balkin, la " méchante Mary. "

Un film comme on n'ose plus en faire, surtout aux Etats-Unis... Deux actrices éblouissantes pour des thèmes "casse-gueule" (surtout à l'époque): l'homosexualité féminine et les mensonges d'enfants (oui, ça rappelle un peu l'affaire d'Outreau, comme quoi on n'a pas beaucoup progressé en quarante ans!)...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2013
Comment une rumeur peut chambouler la vie de plusieurs personnes.
Une Audrey Hepburn plus grave et une Shirley MacLaine torturée.
Se filme aborde à la fois le problème de la cruauté enfantine (la gamine gâtée pourrie qui se venge d'une punition justifiée),
de la bêtise humaine qui juge sans savoir et le problème de l'homosexualité.
Même si les moeurs ont évolués les mentalités n'ont pas forcément suivies.
Excellent duo
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2015
Une élève perverse, menteuse et manipulatrice se venge d'une punition méritée en accusant deux professeurs d'homosexualité.
Les parents la croient et ce sera lourd de conséquences dans l'amérique du début des années 60.

Deux grandes actrices au service d'une oeuvre sur l'intolérance, le poids de la rumeur et les relations professeur-élève, thèmes toujours d'actualité, avec une Audrey Hepburn loin des comédies légères mais toujours aussi convaincante.
Ce drame en noir et blanc réalisé par William Wyler (Ben Hur) qui joue beaucoup avec les non-dit ne vous laissera certainement pas indifférent.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2011
une audrey hepburn toujours aussi belle mais dans un registre peu habituel, entre insécurité, fragilité et détermination...un rôle quasi tragique
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2009
2 actrices sublimes dans un rôle de toute beauté. Film superbe à classer dans les toutes belles réalisations.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,37 €
6,80 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)