undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
5
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:13,63 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dès l'introduction du "Concerto", Reiner développe une sonorité riche et enveloppante (quel somptueux tapis de cordes) mais capable de vous cingler le visage l'instant d'après : la dynamique est embrasée par ces cuivres qui ont fait la légende de Chicago.
Dans le Jeu des couples, ce sont les vents qui sidèrent par la virtuosité de leur staccato, notamment les hautbois, d'une incroyable précision. Et dire que le tempo est l'un des plus rapides de la discographie !
Quant au Finale, il justifie plus que jamais le titre de l'oeuvre par sa virtuosité superlative.

On retrouve la même opulence dans la "Musique pour cordes, percussion et célesta".
Les joutes stéréophoniques de l'Allegro sont spatialisées dans une acoustique plutôt réverbérée qui amplifie la puissance des rixes entre les blocs adverses. On y admirera la précision des glissandi et pizzicati contrôlés impitoyablement par le chef hongrois.
La moiteur de l'Adagio est organisée avec un sadisme qui glace le sang.
Privé de sa veine folkloriste, le Finale connaît quelques petites baisses de tension sans nuire au parachèvement de cette version spectaculaire et démonstrative.

Voilà deux interprétations parmi les plus intimidantes de la discographie bartokienne, qui ne sont pas près d'être égalées pour leur perfectionnisme maniaque.
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2004
Interprétation magnifique de référence et qui reste probablement inégalée.La qualité de l'enregistrement est exceptionnelle pour une version datant de près de 50 ans.
Je l'ai auditionné en version CD classique, en version SACD ce doit être merveilleux.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2016
Finalement, je reviens toujours à cette version, non seulement pour le Concerto pour orchestre, mais surtout pour l'extraordinaire Musique pour cordes, percussions et célesta. Il y a quelques choses de magique qui s'opère...
Les sketches hongrois sont délectables aussi - il faut d'ailleurs absolument entendre Bartok au piano jouer ses propres oeuvres, il y a un humour qu'aucun autre pianiste n'arrive à rendre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2016
C'est le deuxième exemplaire que je reçois et qui présente le même problème que le disque que j'avais renvoyé: la couche SACD est introuvable!
J'ai vérifié que mes autres SACD étaient parfaitement lus par mon lecteur, donc il semblerait que cela soit un problème de fabrication du disque .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2009
Plaisir enfin.... écouter, et réécouter ce remarquable concerto pour orchestre de Bartok si bien interprété (à mon très humble avis).
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)