Cliquez ici Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



le 28 mai 2014
J'ai connu Coldplay avec "A Rush of Blood To The Head", époustouflé et étourdi par le vertigineux et hypnotique 'Clocks".
Du coup, j'ai longtemps écouté les 2 premiers albums dans leur ensemble et je les trouvais très bons... C'était dans l'air du temps, aérien, mélancolique, dans la lignée de Travis ou de Keane par exemple...
Lorsque X & Y s'est annoncé avec le très accrocheur "Speed of sound", dans la lignée de "Clocks", cela avait tout pour me plaire.
Aujourd'hui, pourtant, je me souviens très bien de l'impression laissée par ma première écoute de l'album complet. La découverte de cette énigmatique pochette que l'on ne comprend pas, très "carrée" me laissait dubitatif comme les titres de l'album ! j'en cernais mal certains comme "Square One", qui ouvre le CD en puissance au point de singer un U2 des plus épiques pour s'achever en suspens par un "envoi" désarçonnant... Le titre "What if" renoue avec le piano avant de se parer de tout un arrangement qui me semblait alors trop pompeux et déplacé. Et puis "White Shadows" repart tout armé de nappes synthétiques avant de se retrouver presque nu... Bref, j'étais dérangé sur toute la longueur de X & Y et j'en sortais quelque peu déçu !
Depuis, j"ai appris à le (re)connaître petit à petit, à m'habituer à cette surenchère de forts arrangements - mais finalement forts subtils ! - qui surgissent, disparaissent, reparaissent, à ces ruptures et à ces "envois" qui prolongent étonnamment les chansons pour en livrer les derniers feux...
En somme, ce que j'avais perçu au premier abord comme "boursoufflure" s'est révélé richesse et me procure encore un plaisir toujours renouvelé au fil des écoutes.
A l'heure où Coldplay nous livre un paresseux "Ghost Stories" neurasthénique, je reviens traîner une oreille un rien nostalgique du côté de ce X & Y ; album énigmatique jusque dans son titre... Il garde ce je ne sais quoi d'attirant et de plaisant sans jamais dévoiler d'emblée son charme tourmenté, comme s'il fallait d'abord en fendre l'armure épique pour mieux vibrer par contraste à l'unisson de son coeur sensible et agité.
A réécouter d'urgence !
|0Commentaire|Signaler un abus
le 5 mai 2017
Rien de revolutionnaire dans ce style de musique, mais sa production est de qualité et les titres sont loin d'être mauvais. Un album assez agréable. 14,1 / 20
|0Commentaire|Signaler un abus
le 1 février 2015
Cette album de Colplay est celui que j'adore le plus. Je vous le recommande car il est super à écouter en boucle
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 mars 2014
j'ai bien reçu votre commande en très bon état merci me réjouis de l'avoir car il est vraiment super ce cd de coldplay
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 novembre 2016
Très belle découverte grâce aux nombreux avis positifs. Un album énorme très déroutant au début et avec le temps on plonge dedans!! Du grand art
|0Commentaire|Signaler un abus
le 11 décembre 2012
cet album est à mon avis celui que j'apprécie le moins. Il manque d'harmonie. J'avoue que je ne le recommanderai pas à un ami, mais c'est une question de gouts
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 mars 2013
J'étais content de recevoir ce disque avant de découvrir que les 3/4 des piste du disque sont illisibles..
Je suis vraiment déçu par la qualité..
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 janvier 2016
Afin d'un peu rééquilibrer mes chroniques sur ce groupe que je n'épargne pas sur leur 3 derniers albums en date et notamment sur l'indigeste 'A Head Full Of Dreams', je tenais à apporter un rayon de soleil en ce début d'année 2016 en commentant leur 3ème œuvre parue en 2005, j'ai nommé 'X&Y' !

Je connaissais quelques titres par ci, par la, issus de leurs 2 premiers opus comme 'Clocks' et 'Trouble' mais c'est vraiment à travers cet album que j'ai découvert 'COLDPLAY' avec ce merveilleux single 'Speed Of Sound' qui tournait en boucle à l'époque sur nos ondes. J'ai été fasciné et transporté par ce morceau qui me colle encore aujourd'hui à la peau (faut bien s'accrocher à quelque chose..), et j'ai donc décidé de m'offrir cet album que je ne regrette absolument pas !
En effet, ma surprise fut totale car je ne pensais pas ce groupe capable d'atteindre un tel niveau de créativité avec des mélodies riches et accrocheuses, bien structurées orchestralement, en tout cas bien plus étoffées et consistantes que sur leurs 2 premiers essais plus intimistes et dépouillés.

'Square Ones' qui ouvre l'album montre la voie à suivre et vous transportera dans des espaces féériques et lumineux. On retrouvera ce rock soyeux et sophistiqué quasiment tout le long en passant par le très new-wave 'White Shadows' au nostalgique et romantique 'The Hardest Part' (avec des riffs guitares à certain moment qui me font penser à du 'CURE' (période 'Lovesong'), sans oublier le ténébreux 'Low' (rappelant un vieux groupe 80' méconnu 'THE CHAMELEONS' ainsi que 'Talk', plus dans un style 'U2' de la grande époque.
Enfin bien sûr le classieux et rêveur 'Speed Of Sound' qui vous donnera la chair de poule, pour ma part la plus belle composition de leur carrière bancale...
La plupart des autres pistes de ce disque sont plus coulés et posées, je pense à la triste mais belle ballade 'What If' ainsi qu'à 'Fix You' avec toujours des arrangements musicaux bien structurés. Puis l'album se termine plus intimement avec 'Til Kingdom Come'.

Je tenais à chroniquer cet ouvrage juste après le très décevant et navrant 'A Head Full Of Dreams' (mais tout est désolant depuis le respectable 'Viva La Vida). En effet, comment ne pas être désemparé de l'évolution et direction musicale de cette formation lorsque vous avez tant apprécié cet album qui date déjà de plus de 10 ans ?? Pourtant pour moi, c'est comme si c'était hier..Malheureusement 'Coldplay' semble aujourd'hui à des 'années lumières' de cet univers musical, à croire que ce n'est plus le même groupe...

A travers ce 'X&Y et après plusieurs notes catastrophique, j'attribue enfin à ce groupe ces fameuses 5 étoiles tant convoitées !!
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 25 décembre 2015
Situé entre le blockbluster glacé A Rush Of Blood to The Head et le plus chaleureux Viva La Vida Or Death And All His Friends, X&Y, comme son prédécesseur et son successeur, se signale par des ventes à deux chiffres en millions de disques et un statut de mammouth de la musique des années 2000. Ces trois albums constituent le sommet de la carrière de Coldplay, et se caractérisent par une densité en tubes plutôt imposante.

La pochette à la Peter Saville de X&Y nous met sur la piste d'une inspiration new wave : New Order, U2, Kraftwerk... autant d'influences d'un album à la fois océanique, cérébral et mystique. La première partie de l'album, soit les six premiers morceaux, est marquante : pas un titre faible dans cet enchainement de chansons mélodiques et grandioses. Un sommet se détache : Fix You, morceau constitué d'un couplet de deux minutes et demi et d'un refrain de la même durée. L'arrivée du riff principal de guitare à 2min 34 précisément fait le même effet que celle du riff qui survient à 3 min 32 dans la chanson Love Vigilantes de New Order : un moment d'une grande force émotionnelle.

La deuxième partie de l'album, un peu plus inégale, commence avec Speed Of Sound, inspirée du titre Clocks de l'album précédent avec plus ou moins de réussite. Swallowed In the Sea est un autre titre un peu plus faible. Hormis ces deux chansons, les mélodies les plus finement ciselées de X&Y se trouvent sans doute dans cette deuxième partie : ainsi A Message et The Hardest Part constituent deux des meilleures compositions jamais réalisées par Coldplay. L'impressionnant Twisted Logic, lui, est le Politik de cet album. Quant au titre Low, il continue sur l'autoroute mélodique et grandiose de la première partie du disque.

Finalement X&Y, grand disque abstrait et émotionnel, est l'album le plus cohérent et dense de Coldplay. Un disque coloré et sensible, possiblement le plus beau jamais enregistré par le groupe.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 28 novembre 2005
On pourra dire ce que l'on veut de ce troisième album de Coldplay ( trop marketing, trop ci trop là... ), en Angleterre, Oasis a sombré dans l'erzatz commercial d'Oasis , mais les "Cold" confirment leur indéniable talent. Plus profond, plus travaillé, moins répétitif, plus réfléchi, X and Y est probablement l'album le plus aboutit de Coldplay. Sans nul doute Chris Martin et ses accolytes ont gagné en maturité et cela se ressent. A part le tubesque et très "A Rush of Blood to the head" Speed of sound, le reste est recherché, poignant. Presque aussi bon qu'un Radiohead. Mais, il est vrai qu'il est encore difficile de surclasser l'autre monstre british qui reste un des meilleurs groupes anglais à l'heure actuelle. Coldplay est encore le jeune premier, mais place les jalons d'une jolie équipée. Sans nul doute, ils sont capable de faire mieux ( comme un OK Computer après The Bends ) ou pire ( comme un Be here now pour Oasis ), alors laissons leur le temps... En tous cas, on a là un des albums phare de cette année, et ce qui se fait de mieux dans la pop british ( Keane, c'est très efficace, mais pas aussi imaginatif ) actuellement. Qui sait si on aura pas là, avec le recul un des meilleurs album de ces années 2000 ?
7 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Parachutes
14,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)