undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
9
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

On dira ce qu'on voudra d'Elvis Presley et de son parcours, du jeune plouc du sud au déhanchement révolutionnaire à la grassouillette caricature de Las Vegas, le mec avait une Voix et un style qui devaient l'inscrire dans la légende.

Particulièrement sur ce premier long-jeu, compilation de trois sessions d'enregistrements, une pour Sun Records plutôt axée country & ballads, deux pour RCA comprenant quelques reprises bien senties de tubes de rythm'n'blues, marquant la volonté de son nouvel employeur, qui vient de racheter son contrat à prix d'or, de dynamiser le répertoire du pas encore King dont le potentiel est cependant pressenti par un Steve Sholes, découvreur émérite de pépites encore mal dégrossies ayant d'ailleurs également déniché le légendaire Chet Atkins, justement présent sur quelques pistes ici.
Musicalement, pas besoin de faire l'article, chacun connaît cette mixture de rythm'n'blues, de country/folk et d'énergie juvénile passée à la postérité sous le nom de Rock and Roll. Il faut, cependant, souligner l'incroyable nombre de titres passés depuis à la postérité parce que, c'est évident, leur lancement présentement les inscrit dans les annales. Forcément, son allure, dans une Amérique blanche et anglo-saxonne encore largement coincée dans un mode patriarcal triomphant, d'un jeune blanc de basse extraction ayant pas mal biberonné du côté de peaux plus sombres a son petit (euphémisme Inside) effet. Diable !, un "cadre Elvis" sera même imposé pour ses passages télévisés, évitant soigneusement d'afficher ce déhanché affolant les demoiselles et outrageant les bien-pensants. Parce qu'Elvis est indéniablement plus qu'un musicien, en tant qu'étincelle de l'explosion de la jeunesse américaine c'est même un phénomène de société dont on débat, sur lequel les plus violents désaccords se font jour, partie immergée d'un iceberg de changements qui secouera le navire aux cinquante états dans les deux décennies suivantes. Important, quoi.

Dûment remasterisée et bonussée, mais pas l'ordre chronologique qui aurait vu Heartbreak Hotel et I Was the One (premier single du King pour RCA) ouvrir la tracklist comme sur le pressage de 1999, la présente édition de 2005 suffira largement au bonheur de l'amateur point trop hardcore de l'idole de Memphis. Il est cependant à noter que d'autres ont depuis vu le jour et été plus richement dotées que la présente : une de 2006 avec quelques outtakes et une de 2011 (Legacy Edition) ne comptant pas moins 36 pistes, toutes finies. Mais donc, essentiellement, en objet de culte obligatoire à toute collection d'amateur de rock se respectant, celle-ci fera l'affaire démontrant que l'Elvis jeune était décidément une vraie bête de musique en plus d'un beau gosse à la voix d'or sachant bouger son corps. Immanquable, quoi.

1. Blue Suede Shoes (January 30, 1956) 2:00
2. I'm Counting On You (January 11, 1956) 2:25
3. I Got a Woman (January 10, 1956) 2:25
4. One-Sided Love Affair (January 30, 1956) 2:11
5. I Love You Because (July 5, 1954) 2:43
6. Just Because (September 10, 1954) 2:34
7. Tutti Frutti (January 31, 1956) 1:59
8. Tryin' to Get to You( (July 11, 1955) 2:31
9. I'm Gonna Sit Right Down and Cry (Over You) (January 31, 1956) 2:01
10. I'll Never Let You Go (Little Darlin') (September 10, 1954) 2:24
11. Blue Moon (August 19, 1954) 2:40
12. Money Honey (January 10, 1956) 2:36
Bonus tracks
13. Heartbreak Hotel (January 10, 1956) 2:08
14. I Was the One (January 11, 1956) 2:34
15. Lawdy Miss Clawdy (1956) 2:08
16. Shake, Rattle & Roll (1955) 2:37
17. My Baby Left Me (April 14, 1956) 2:12
18. I Want You, I Need You, I Love You (April 14, 1956) 2:40

Elvis Presley - vocals, acoustic guitar, piano
Scotty Moore - electric guitar
Chet Atkins - acoustic guitar on January 10-11 (except I Got a Woman)
Floyd Cramer - piano on January 10-11
Shorty Long - piano on January 30-31
Bill Black - bass
D. J. Fontana - drums
Johnny Bernero - drums (on Trying to Get to You)
Gordon Stoker - backing vocals
Ben Speer - backing vocals
Brock Speer - backing vocals
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Elvis Presley est devenu une référence tellement évidente que plus personne ne daigne l'écouter, croyant tout connaître de lui. Oubliez les lieux communs et les compilations indigestes pour vous pencher sur cette merveille, qui reste parmi les plus grands chefs-d'oeuvre du rock. Dès la pochette de ce premier 33 tours (recyclée bien plus tard par les Clash), tout est là: hurlements, guitare, sueur, rock n'roll... Le contenu est pourtant trompeur. Certes, le rythm n'blues cher à Elvis prédomine, notamment à travers les classiques "Blue suede shoes" et "Tutti frutti". Mais toutes les racines du King (gospel, blues, country) sont déclinées au fil des plages de ce disque varié et totalement magique, dominé par la voix incroyable d'Elvis et par une orchestration d'une pureté absolue, qui n'a rien à envier aux productions de jazz contemporaines (nous sommes en 1956). La part belle est faite aux ballades sublimes: "I was the one", "I love you because", "Blue moon", dont l'interprétation de Presley vous donnera le frisson. Et bien sûr, cet album est celui de "Heartbreak hotel", chanson emblématique du grand Elvis.
Toute discothèque rock dépourvue de ce disque historique serait incomplète. Sans cet album, il n'y aurait jamais eu de Beatles, de Stones et de Who...
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2005
4 ou 5 étoiles ?
5 étoiles car :
c'est le premier disque du King of Rock n' Roll et marque l'irrésistible ascension d'un jeune homme du Sud qui allait révolutionner la musique populaire américaine.
Il contient, le grand, l'immortel titre « Heartbreak hotel » absent dans la parution originale. « My babe left me » et « Blue suede shoes » sont les autre titres rock phare de l'album.
4 étoiles car :
Cet album fût produit par le producteur Steve Sholes qui n'avait aucune idée comment canaliser et diriger le jeune phénomène. Le désarroi était tel, que certaines chansons enregistrées chez « Sun » (sa maison de disques précédente) mises dans un premier temps de coté car peu convaincantes, furent, dans un deuxième temps, repéchées pour compléter tant bien que mal ce premier album.
La qualité des morceaux est donc très inégale et certains ne correspondent absolument pas au style de Presley et sont tout simplement décevants : « I love you because », « I' ll never let you go ». D'autres sont surfaites : « One sided love affair », « Just because », « Tutti frutti ».
La grande bonne nouvelle réside dans le fait que c'est Kevan Budd qui à remastérisé ces chansons. Il arrive à en tirer un son d'une qualité extraordinaire pour des bandes qui datent d'une cinquantaine d'années. « Blue suede shoes », « I'm gonna sit right down and Cry », « I was the one », « I want you, i need you, I love you » sont les grands bénéficiaires de ce travail et ils retrouvent une deuxième jeunesse. Rien que pour cela l'achat de cet album en vaut le coup.
Avis aux amateurs.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2013
C'est une connaissance plus âgée que moi et qui possède un juke-box qui m'a montré ce disque un jour. Il m'a dit qu'il était difficile à trouver, ce qui était vrai, car le nombre de disques d'Elvis disponibles sur le marché est énorme. Mais je l'ai trouvé et je dois dire que ce fût une révélation pour moi !! Oui c'est bien le King. A écouter encore et encore. La toute grande classe. Rock'n'roll pour toujours !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2015
J'écoute en boucle ce chef d’œuvre qui n'a pas vieilli depuis l'enregistrement en 1956 chez RCA.
Un premier album du king indémodable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2014
ELVIS, ELVIS. on ne l'appelle pas le King pour rien. C'est du pur bonheur pour les oreilles. Quant on est fan, on est fan.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce disque est le premier album d'Elvis. Je ne met que 4 étoiles car d'autres disques du King sont meilleurs que celui là (j'aime particulièrement le come back de 1968).
Mais c'est quand même le premier album qui permis d'écrire l'histoire du rock.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce disque est le premier album d'Elvis. Je ne met que 4 étoiles car d'autres disques du King sont meilleurs que celui là (j'aime particulièrement le come back de 1969).
Mais c'est quand même le premier album qui permis d'écrire l'histoire du rock.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2012
Le Premier album de Rock n' Roll (blanc). Comment un mec aussi talentieux a t-il put aussi mal finir ???
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)