undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
10
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:8,24 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La première chose qui frappe l'écoute, c'est le son inhabituel, un son auquel Status Quo ne nous avait pas encore habitués. Plus policé, moins rugueux, moins spontané, avec des claviers qui s'accordent du bon temps, des guitares qui s'effacent, une rythmique qui se fait plus discrète, Rockin' All Over The World, enregistré en Suède (Studios Bolus), se démarque nettement de leurs travaux antérieurs, plus musclés, entamés avec Piledriver. En sonnant pop, plus pop, trop pop à mon goût, il s'éloigne de l'âme qui faisait la particularité et l'originalité de Status Quo. Il perd de sa brutalité, gagne trop en raffinement et en précision. Autrement dit, tout ce que le Quo n'a jamais été. Le groupe prend ses distances avec l'aspect bûcheron qui faisait tout son charme. L'album est trop lissé. Status Quo s'égare, dévie de sa ligne de conduite pour la première fois depuis 1972 en ouvrant la porte à un producteur, Pip Williams, qui va l'orienter sur ce nouvel axe ; Status Quo s'éparpille. Lancaster émigre vers des contrées australes, mais il ne faut pas être grand prophète pour s'apercevoir qu'il rompt tout doucement d'avec ses potes ; Coughlan joue en parallèle dans son autre groupe du moment, tout en continuant à assurer avec Rossi et consorts. Rockin' All Over The World souffre de tous ces désagréments et s'en ressent. Le Quo vit difficilement et délaisse l'univers dans lequel il a excellé depuis le début des seventies. Celui qui, au début de l'année de sortie de ce dixième LP (novembre 1977) a été nommé meilleur groupe de hard-rock britannique (Daily Mirror), qui a sorti un live anthologique la même année, va décevoir des fans qui ne lui pardonnent pas de prendre ce virage artistique, au point de s'être réellement dénaturés. Que l'on se rassure toutefois, en dépit de ce constat amer et ce délit de haute trahison, il reste de la bonne chanson à écouter : le Rockin' All Over The World, piqué au passage au père Fogerty de Creedence Clearwater Revival, Hold You Back, excellent boogie-rock, Baby Boy, dansant comme pas deux, For You, une belle ballade, Too Far Gone et le country-rock Can't Give You More. Il est vrai que si l'ensemble manque singulièrement de pêche et de relief, il en reste, malgré tout, du bon vieux rock & roll. Le début de la fin ? On y vient...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2008
Cet album est souvent critiqué notamment à cause d'une production "aseptisée", presque clinique. C'est vrai que Quo perd un peu son âme avec un son trés "particulier".
Cependant les compositions sont trés correctes à part 2 ou 3 titres et les musicos plutot en forme.
Un album à part mais intéressant
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2011
CHRONIQUE DE FRANCIS ROSSI (STATUS QUO) MAGAZINE BEST NOVEMBRE 1980 N° 148 Page 42
11° ALbum 1977 33T Réf : Vertigo 9102 014
Le Boogie en 13 Leçons de Francis Rossi et de Herve Picart
Beuh. C'est tout le contraire du double live. Très beau son, bien léché. Nous avons passé un temps fou en studio, sans doute parce que nous étions vexés d'avoir osé sortir un live avec un son aussi désastreux. Nous voulions montrer que nous étions aussi capables de bien sonner, de temps en temps. Tu parles. Je déteste cet album. Il est trop clinique. C'est tellement propret, hygiénique, que c'en est dégoûtant. Il ne s'y passe absolument rien. C'est du rock stérilisé. Je ne dis pas que les chansons sont mauvaises, non. Des choses comme "Rockin'all over the world" ou " "Bad boy" sont assez amusantes, mais c'est joué par un groupe qui n'est pas concerné, qui est plus intéressé par la façon dont il sonne que par le coeur qu'il doit mettre à l'ouvrage. Ouep, c'est bien trop clinique pour être du bon rock.
.
.
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST DECEMBRE 1977 N° 113 Page 76
11° Album 1977 33T Réf : Vertigo 9102 014
Il est devenu à peu près systématique de faire passer les Quo pour de sombres crétins, leur musique pour un modèle de débilité , et de prétendre que Hello = Quo = On the level = Blue for you = toujours la même chose . Par ailleurs on vous fera croire que les Damned, les Ramones et autres sont des ballons d'oxygène pour le rock, qu'ils apportent la Nouveauté et qu'ils manient le second degré avec une finesse remarquable.
N'importe quoi. Il est vrai que les Quo est un groupe de boogie qui a toujours fait du boogie et qui en fera encore sur son lit de mort, mais lorsque l'on écoute d'affilée, par exemple, « Quo » et ce tout neuf « Rockin' all over the world », on se rend compte que nos Quo ont fait pas mal de chemin, qu'ils ont évolué, oui monsieur, bonifié, mais oui, et qu'ils font preuve d'intelligence et de finesse, oui, dans le renouvellement, oui oui oui, de leur fonds musical de base. Damned ! Autour d'un boogie qui reste plus que fondamental, nos chers Status Quo font à présent graviter de jolies thèmes arpèges, quelques mesures d'un reggae à peine esquissé, toutes choses qui donnent un petit air neuf à leur boite à musique sans pour autant renier sous la pression de l'actualité et de la mode. Les Stones font exactement la même chose, mais personne n'oserait leur reprocher ; il est des choses auxquelles on ne peut pas toucher, et aussi des victimes désignées de la critique. Quo fait partie de la seconde catégorie, on se demande encore pourquoi. Tout ce que ladite critique célèbre à l'heure actuelle ; énergie, retour aux sources du rock, Quo nous l'offre depuis bientôt une décennie, avec un égal mépris pour les apprêts, les images factices. A croire que ce qui est bon chez les uns est mauvais chez les autres pour une simple question d'enrobage. Tout cela a des relents de racisme musical, à n'en pas douter. Oh, et puis tant pis, s'ils ne veulent pas rentrer dans la fête, s'ils ont trop de complexe pour se laisser glisser dans une défonce JOYEUSE, cela ne nous empêchera nullement de nous régaler de ce « Rockin' all over the world » si bien fait, direct sans être fruste, qui démontre que, vraiment, Quo n'est pas si bête que ça.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2013
C'est du status quo on aime ou pas. De l'énergie, du rythme et le son status quo. Quels titres inconnus.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2015
Le meilleur album de ce groupe mythique ... pour moi. Je l'avais écouté il y a une 10n d'année en vinyl. J'ai tout de suite adoré. En particulier, celle qui deviendra l'un de mes titres préférés de Status Quo : For You. J'en suis toujours étonné que cette chanson ne fasse pas parti des compil best of du groupe ...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2013
Titres identiques que sur la musicassette sortie en 1977 , par contre , la sonorité est bien meilleure , surtout lors des solos de guitare.A recommander à ceux qui ne connaissent pas le groupe
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2015
Cet album de Status Quo est un grand classique du rock anglais des années 70, et je trouve qu'il a plutôt bien vieilli.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2010
Premier ''Quo'' acheté , souvent écouté et reécouté , Le son aseptisé ? choix du producteur , Pip Williams ,
déjà un peu en avance à l'époque ... les compositions sont excellentes , le disque à plutôt bien vieilli ;
Hard Times , un titre prémonitoire ...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2010
Un très bon disque de rock avec des titres très forts je trouve. Ca s'enchaine bien et le disque passe d'une traite. c'est un signe...
Mentions spéciales et personnelles pour "Let's ride", "Baby Boy", "rockin' all over the world" biensur, mais aussi "Who I am""Too far gone" et "For you".
Quand je vous disais que tout le disque est bien et qu'on ne s'ennuie pas ! Le son ne m'a pas gêné. Je trouve que les fans sont parfois un poil exigeants et assez fermés sur des disques qui sortent de la discothèque officielle et recommandée. Un peu d'ouverture d'esprit... Chacun ses gouts après tout !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2013
.. ;;..;;;; .;;; ;.;;;;;.; .;;; ; ;; .; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; .. ; ; ; ; ; ; ; ; ; .. ; ; . ;. . .;bien, correcte, en remplacement de vinyles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
11,99 €
6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)