undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,41 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Belle réussite pour Nic Chagall et Bossi, deux CD qui se suivent bien, le premier plus homogène et cohérent, le deuxième plus rapide et puissant.
Sur le premier, un départ sombre, "I feel wonderful" avec la voix pas vraiment indispensable de Jan Johnston, extrait de leur album alors à venir, "Earth Mover" ; suivent des morceaux dignes d'une sélection d'un Tiesto ou d'un Armin, Jonas Steur, Gott & Gordon, Mike Shiver qui remixe l'anglais Lost Witness, deep prog trance ; puis plus tech trance, Alex M.O.R.P.H., A Force feat Yahel, le très bon remix de 8 Wonders de "Zonderland" -sauf la partie breakbeat, un peu faiblarde ; de plus en plus puissant, Pulser chez Armada, T4L aussi compilé par Acosta, Purple Haze chez Oxygen, Hammer & Bennett remixé par Santiago Nino encore chez Armada ; la version de "Race Car Driver", sorte de "Schumacher" de meilleur goût, propose une instru+ligne de basse qui parviennent à éclipser la voix horrible d'Alexander Perls, pour des paroles ineptes ; les trois derniers sont à la sauce Cosmic Gate, dont le percussif "Sansibar" de Nic Chagall, qui tirait déjà son épingle du jeu à la production.
Le deuxième CD est une sorte de best of grosse tech trance qui tape fort, les titres se succèdent sans se ressembler, l'ensemble y perd en cohérence, mais ça fait du bien par où ça passe ; personnellement, j'écoute surtout : l'intro de E-Craig, instru deep sur rythmique très lourde ; Cor Fijneman "Banger", limite hard trance ; Mojado (les français Mr Sam et Dimitri Andreas) "Senorita", tech trance tribale sauvage ; "Guarana", vachement agressif pour du Kyau & Albert ; Joop "Another World", dans le même esprit que le titre de E-Craig en plus bourrin ; 64 Bit (projet avec Sean Tyas) "Virtual Discotech 1.0" remixé par Cosmic Gate, très beau final ; à noter aussi les tubes "More than a Life away" et "Cherry Blossom", toujours agréables à entendre.
C'est donc une compilation qui réveille bien, voire qui fait mal ; plus efficace, tu meurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)