undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
7
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce film fantastique, produit par Val Lewton et réalisé par Mark Robson, est une oeuvre d'une étrangeté absolue, une sorte d'ovni dans l'histoire du cinéma américain classique. Un scénario étrange, une mise en scène superbe (scène de la douche qui vaut bien celle de Psychose, scène du métro...), une photographie poétique et expressioniste de Nicolas Musuraca, spécialiste du film noir à la RKO,donne une tonalité très particulière à ce film. Un film un peu à la David Lynch (même si je ne suis un afficionado de ce réalisateur), avec 50 ans d'avance ! A voir absolument
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2013
Il y a suffisamment de sens dans cette histoire pour tenir n'importe qui en haleine pour peu que l'on veuille bien être attentif. Chaque personnage entretient une relation particulière avec la mort, de la fascination à la répulsion.
Un film tout public et que tout le monde devrait voir.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2007
"I runne to death, and death meets me as fast, and all my pleasures are like yesterday" ("Holy Sonnet" VII Jonne Donne.)

Mary Gibson (Kim Hunter) is called to the office of here boarding school. There she is confronted with the fact that her sister is missing; the person who tells this is Mrs. Lowood (Ottola Nesmith) the person who runs the school. Now where have we heard the name Lowood before?

As you have already guessed Mary fearing something is afoot, is compelled to locate her sister Jacqueline (Jean Brooks). On her quest she meets various characters, all wanting to help her. We must guess whether they are good guys or have nefarious motives. One such character is Doctor Louis Judd (Tom Conway same name and similar character used in "Cat People").

Will Mary find her sister?
On the way will Mary find true love, at what cost?
Why the seventh victim, who were the other six?

Yes I know this is a Val Lewton production and if it is his best or worst, this film has his signature of being more psychological than supernatural. That is why this film is more than just a who-done-it.

The Val Lewton Horror Collection (Cat People / The Curse of the Cat People / I Walked with a Zombie / The Body Snatcher / Isle of the Dead / Bedlam / The Leopard Man / The Ghost Ship / The Seventh Victim / Shadows in the Dark)
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce long-métrage de 1943 que j'aurai beaucoup de mal à classer (Fantastique, Policier, Thriller, épouvante), sans doute un peu de tout cela, nous emmène dans un Greenwich Village pour le moins inquiétant.
Kim Hunter " Mary Gibson" apprend que ses études ne sont plus payés depuis des mois et que sa sœur Jean Brooks "Jacqueline Gibson" a disparue.
Elle décide donc de partir et de la rechercher.
Le problème est qu'elle va finir par se retrouver dans une secte satanique bien loin de ce que l'on peut imaginer.
Avec ce long-métrage, tout est suggéré, rien n'est réellement montré.
Les jeux d'ombre et de lumière sont remarquablement mis en valeur.
"La septième victime" est un film qui m'a littéralement envoûté.
A noter qu'il y a une scène de douche qui sera reprise vingt ans plus tard dans le fameux "Psychose" d'Alfred Hitchcock.
Une autre scène dans le métro est également très forte.
En résumé, "La septième victime" est un très bon film maitrisé de bout en bout.
Concernant la qualité du DVD qui est bien sur en noir et blanc, elle est très correcte (image comme son).
Il s'agit d'une VOST.
Adanson Marco.
PS: A noter que cette collection patrimoine de la Warner Bros nous offre de petites perles comme, "La féline", "La Chose d'un autre monde", "Vaudou", "Le Récupérateur de cadavres", "La Malédiction des hommes-chats" ou encore "L'Homme léopard".
44 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2015
La septième victime est un chef d'œuvre. Film noir? thriller? film psychologique? film gothique?
En fait tout cela à la fois.
A voir plusieurs fois tellement ce film est dense.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 août 2016
Troisième production signée Val Lewton (RKO Pictures) et premier film de Mark Robson qui était monteur à la RKO, La Septième victime (1943) parvient à compenser son petit budget en tenant le spectateur en haleine jusqu'à la fin. A mi-chemin entre le thriller et l'effroi, La Septième victime annonce le Rosemary's Baby de Polanski (1968) : comment se délivrer des griffes d'une société secrète qui réunit des adorateurs du démon ...
Tourné comme un film noir - Nicholas Musuraca est directeur de la photographie - et baignant dans une atmosphère étrange et inquiétante, La Septième victime est un film intéressant qui illustre parfaitement ce qu'est la pression psychologique exercée sur une personne et l'emmène dans des directions obscures. En outre, c'est l'une des très rares productions à proposer une fin pessimiste. A voir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2009
Un scénario d'une pauvreté affligeante, des dialogues niais... Bref on s'ennuie à mourir... Quelle déception ! A éviter !!! (Quel dommage d'être obligé de mettre une étoile !)
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,00 €
9,59 €
9,59 €
11,62 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)