Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 novembre 2014
En dehors du film lui-même FREAKS permet de voir et de mieux comprendre les différences... Personnellement 'ai fait une étude sur Johnny Eck qui est la personne sans fin de buste ni jambes... une personne super intelligente, magicien, musicien, peintre, sculpteur, a conduit des voitures de sports... (rappel on est en 1932 !). Il a tourné dans des tarzan, tourné dans des cirques fabuleux comme le Barnum etc.. et a quitté ce monde à plus de 80 ans !
Pourquoi je vous raconte ceci ? Tout simplement que dans ce film il y a un respect de ces personnes pas comme les autres... même si le film avait mal accueilli à Hollywood à son époque. Ce n'est pas un film voyeurisme bien au contraire. par exemple il y avait dedans le "Prince Radian" homme tronc, sans membre... cet homme parlait cinq langues...
L'histoire filmée par Todd Browing mais à l'honneur les sentiments de ces personnes et comme aimait le dire JOHNNY ECK "Les pires monstres ne sont pas difformes mais sont autour de nous"
Le noir et blanc confère une atmosphère au film... surtout sur la scène finale !
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2005
"Nous ne vous avons pas menti, nous vous avions annoncé des monstres, et vous avez vu des monstres. Ils vous ont fait rire et trembler... Pourtant, si le hasard l'avait voulu, vous pourriez être l'un d'eux. Ils n'ont pas demandé à naître, mais ils sont nés, ils vivent. Ils ont leurs codes, leurs lois. Offenser l'un d'entre eux, c'est les offenser tous..."
C' est par cette phrase que commence le film de Browning....
Tod Browning ne cherche pas avec ce film à nous montrer complaisamment une galerie de monstres de foire, mais cherche au contraire à nous faire découvrir leur univers, leurs vie, là où les gens normaux ce sont eux.
Le scénario s' inspire directement d' un roman de Clarence Tod Robbins intitulé « Spurs ». La projection de ce film provoque bien des remous et le producteur Irvin Talberg demande à Browning des coupures dans le film. La version d' origine du film n' existe plus. Il ne reste aujourd' hui que 64 minutes du film sur les 91 initiales.
Freaks est un film unique, un film à part. Même plus de 70 ans après sa sortie, il mérite encore ce qualificatif et rien aujourd' hui n' est venu atténuer son originalité.
Le coté réaliste est bien entendu renforcé par la présence de véritables monstres de foire, et aussi un aspect documentaire sur la véritable vie dans un cirque. Browning oppose 2 mondes, d' un coté les monstres non responsables de leur état physique, et d' un autre les gens normaux, responsables de leur monstruosité mentale.
En montrant une Cléo et un Hercule, son amant, calculateurs et pouvant commettre les pires méfaits par cupidité, Browning nous ouvre les yeux en nous révélant la monstruosité des hommes. Ici la véritable difformité est chez les 2 personnes normales du film, à savoir Cléo la trapéziste et Hercule, l' homme fort.
La communauté de « freaks » est totalement soudée. Offenser l' un d' entre eux, c' est les offenser tous ! La scène de la vengeance est une des plus terrifiante du film. Par une nuit orageuse, les monstres surveillent les roulottes en route pour une nouvelle ville, et attendent le moment opportun, tapis dans l' ombre, pour agir et montrer leur solidarité.
Une autre séquence mémorable est celle du repas de noce, entre Cléo et Hans. Lorsque les monstres l' acceptent parmi eux. « One of us, one of us, one of us , We accept, We accept.... » Chantent-ils tous en coeur. Mais Cléo craque et se montre sous son vrai jour. Elle insulte les monstres, se moque de leur difformité et ne veut surtout pas appartenir à leur communauté. C' est à ce moment la que Hans comprend que son mariage avec la trapéziste n' est pas un mariage d' amour comme il l' espérait tant.
De part sa méchanceté et sa haine de ces êtres qu' elle juge inférieurs et vils, Cléopatre la belle trapéziste, finira comme ceux qu' elle méprisait tant : elle est devenue une poule, présentée comme un monstre à son tour.
Les monstres ne sont pas ceux que l' on croit. Voilà le message de Tod Browning, qui connaît bien le milieu du cirque puisqu' il y a travaillé durant des années dans sa jeunesse.
Si la belle Cléopatre est si belle à l' extérieur, elle est pourtant la plus monstrueuse de tous les monstres par sa méchanceté. A la fin du film, les freaks lui ont donné l' état physique qui correspondait avec son état moral ; à savoir une femme terriblement laide. Sa monstruosité sera désormais visible de tous.
Car nous sommes tous des monstres potentiels. Personne n' a choisi de naître comme ça.
Au final c' est une grande leçon d' humanité que nous a montrer Tod Browning. Une oeuvre universelle et exceptionnelle. Freaks est bien moins un film de terreur qu' un grand film d' amour...
11 commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Freaks, la monstrueuse parade, est un film culte américain sorti en 1932 et réalisé par Tod Browning, qui se déroule au sein d'un cirque itinérant (le cirque Tettralini) dans l' Europe des années 30.
C'est avant tout l'histoire sous forme de voyeurisme de la relation amoureuse entre Hans et Frieda, des personnes de petite taille, qui finira par tourner au drame.
Je déconseille ce film aux enfants, même si lors de sa première diffusion à la télévision j'avais une dizaine d'années, car elle choquera à coup sûr la sensibilité des plus jeunes, et même des adultes également.
Ce film est un chef d'oeuvre du cinéma américain d'avant-guerre à avoir absolument dans sa colection.
Attention , il est uniquement disponible en VO noir et blanc sous titrée en français.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2001
Freaks est une revolution de son epoque, un thriller magnifiquement realisé par le grand Tod Browning. La photo, la realisation, le scenario, tout est mis en oeuvre pour apporter frisson à l'image des acteurs completement irreels.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2004
Un film étonnant, où le handicap est compensé par l'esprit de corps. "Marxisant" ? Ce serait réduire ce chef-d'oeuvre qui, cinématographiquement, est d'une grande inventivité pour son époque. Le noir et blanc y est, presque, aussi beau que chez Murnau, dans le dernier des hommes notamment, et les mouvements de cam très précis. Exhibitionniste ? Encore moins. Et, concédons-le un instant, si c'était le cas ? Pourquoi une flopée de monstres n'aurait-elle pas le droit, aussi, à l'image ? Comme le dit Sir William Gull (Jack l'éventreur dans From Hell de Moore) à Elephant man : " vous êtes le monstre le plus horrible qu'il m'ait été donné de rencontrer". Ce dernier, de remercier, pour n'avoir pas fait, enfin, l'objet des soins compassés d'un entourage gêné. En conséquence, the question is : où est le monstre ? Celui qui voit ou celui qui est vu ? N'hésitez donc pas à faire "parader" ce titre dans votre cinémathèque, monstrueuse, of course.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2013
Pour les inconditionnels des films classiques.Ce film de 1932 nous impressionne par la monstruosité de ces personnages et ce final terrifiant.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2016
On ne présente plus ce film unique par le sujet traité, film qui dérangea à sa sortie en 1932 au point qu'il fut vite retiré des salles obscures au bout de quelques semaines pour réapparaître à la fin des années 1960 après qu'on l'ait cru perdu.
Présenté ici dans sa version intégrale, seules les dernières scènes, celles des retrouvailles des 2 personnages principaux n'offrent pas une image restaurée, la qualité du son et de l'image sont tout à fait satisfaisantes.
Les bonus sont un vrai plus, dont la présentation des versions alternatives ainsi que les longs commentaires concernant le casting ajoutés aux avertissements de l'époque précédant le film.
Cette version 1 CD n'est cependant pas une version collector qui existe et possède 2 CD dont un film muet "the unknown" 1927 (thriller)
Au total un rapport qualité/prix tout à fait acceptable pour ce film d'anthologie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2012
envoi rapide et soigné. Un superbe film indémodable, unique en son genre. Vraiment prenant!Toujour étonnée par ce scénario que je connaissais déjà qui est somme toute très moral...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2016
Comme les précédents commentaires l'indiquent, ce film est un classique facilement reconnaissable comme chef-d'oeuvre.
Cependant, vous ne recevrez pas la version Collector ! Celle-ci est composée de deux DVD, la version reçue n'en possède qu'un (par ailleurs, la réelle est vendue sur Amazon).
Erreur ou tromperie d'Amazon ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2011
merci pour ce beau film, à rapprocher de FUR vie de Diane Arbus) passionnée de monstres
le film est arrivé rapidement, merci
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)
null