undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:14,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'ai découvert Susan Tedeschi (pronounced te-de-ski!) aux éditions 2007 et 2010 du Crossroads Festival d'Eric Clapton (half-God) et j'avais bien aimé son rock-blues énergique et son jeu de guitare dépouillé mais néanmoins très efficace (superbe guitare d'Angelico solid-body type Les Paul dans le Crossroads 2007).

Dans son quatrième album, Hope and Desire, elle ne joue pas de guitare et consacre toute son énergie au chant. C'est principalement un album de reprises de soul music avec quelques teintes de blues.

L'album commence avec le "I Got The Silver" des Stones (Let It Bleed) et sans égaler l'inégalable Jagger, c'est une très belle et très émouvante version. Une très belle reprise aussi du "Lord Protect My Child" de Dylan. Quand Susan pousse sa voix, ça rappelle un peu Janis Joplin sans le Southern Comfort.

Tout l'album est d'une très haute tenue avec en point d'orgue "Tired Of My Tears", le très groovy (not funky) "Evidence" ou le "Security" d'Otis Redding tous très typés Stax-Motown. L'album se termine par "Follow" une très belle ballade folk qui rappellera le meilleur Joan Baez et "The Danger Zone" un blues au son crade de Percy Mayfield.

Niveau arrangements et instrumentation pas de solos héroîques à rallonges, ici la vedette c'est le chant! A la guitare Doyle Bramhall II (qui n'est pas mon guitariste préféré) s'en sort bien, secondé par le mari de Susan Tedeschi, Derek Trucks, dans de beaux passages de slide ou de dobro.

La rythmique (Paul Bryan à la basse et Jay Bellerose à la batterie) est ultra efficace et très groovy. Rayon clavier, il n'y a que de l'Hammond (très beau travail sur les vitesses de Leslie) et du piano (acoustique et électrique) joué par David Palmer (est-ce le même que celui qui jouait dans Jethro Tull?).

Un très bel album, qui se bonifie au fil des écoutes, mais pas très représentatif du style habituel de Susan Tedeschi.
1212 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
dans son univers musical il y a certainement janis joplin, bonnie raitt, john lee hooker, bob marley, willie nelson, billie holyday et tous ceux qui lui ont permis de devenir géniale . Elle a une voie blues soul funk exeptionnelle . Elle envoute vos sens . Elle a un touché de guitare a la joe bonamassa, buddy guy, d'une bonne école rock blues texan et californien merci susan. A quand un album avec votre musicien de mari derek trucks (du derek trucks band)
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2008
Comme toute les prestations de Susan Tedeschi Live ou studio - Voix puissante, bien posée, une grande voie du Blues.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,99 €
11,99 €
14,99 €
14,57 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)