Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PCWS17 Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
7
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:8,13 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Rappel des épisodes précédents : après la première Panthère rose (1963) où Clouseau n'était qu'un alibi, Blake Edwards devait faire une suite officieuse, et charmante sinon réussie, en 1964 (A shot in the dark - Quand l'inspecteur s'emmêle). Sans Sellers ni Edwards, sortait en 1968 le film l'Inspecteur Clouseau, qu'il faut éviter. Au milieu des années 70, le duo était reconstitué pour le Retour de l'inspecteur Clouseau (Return of the Pink panther 1975), qui ne fut pas sorti par United Artists comme les autres, ce qui explique que vous ne le trouverez pas dans le coffret DVD regoupant tous les films. En 1976, enfin, sortait cet excellent Pink panther strikes again (Quand la panthère rose s'emmêle) qui est de très loin le meilleur de la série dans une veine loufoque totalement assumée (c'est le film de Edwards qui se rapproche le plus de The Party). L'inspecteur Dreyfus est devenu fou et menace de faire sauter l'immeuble des Nations-Unies à New York si on ne lui livre pas son successeur à la sûreté, Clouseau. S'en suivent moult péripéties et notamment une hilarante chasse à l'homme lors de l'Oktober Fest de Munich, tous les services secrets de la planète cherchant, en vain naturellement, à assassiner Clouseau. Les gags s'enchaînent sans discontinuer, avec un côté parodie de James Bond irrésistible. Très chaudement recommandé.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 15 février 2007
Dreyfus, devenu fou, s'échappe de l'asile psychiatrique où il est enfermé, enlève un savant ayant mis au point un rayon laser et menace de détruire le siège de l'ONU sauf si Clouseau disparaît.

Sur ce synopsis d'une simplicité évangélique, Peter Sellers atteint des sommets.

Je n'arrive toujours pas à savoir ce qui est meilleur : le combat avec Kato (attendu impatiemment car point de passage obligé de tous les Panthères Roses), l'enquête dans la demeure anglaise du savant (là on commence vraiment à sortir de la route entre la scène de la salle de gymnastique et celle du piano), l'Oktober Fest où Clouseau evite tous les agents secrets lancés à ses trousses et la scène du chien ("Est-ce que votre chien mord" où le non-sens et l'absurde s'emparent des commandes).

Rien que de me remémorer ces moments, je sens le rire revenir.

Avec ce Panthère Rose là, vous allez vraiment vous offrir une pinte de bon sang.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce volet de la saga des PANTHERE ROSE est de loin le meilleur. Le problème de cette série, c'est qu'elle était jubilatoire quand Peter Sellers était à l'image pour des scènes burlesques mais passablement ennuyeuse et poussive quand Black Edwards se chargeait de faire avancer l'intrigue policière. Sauf que Edwards n'en a cure de l'intrigue ! Ce qui l'intéresse, c'est composer des tableaux burlesques, surréalistes, minutieux, avec devant sa caméra l'un des plus grands acteurs comiques du monde.

La mise en scène de Black Edwards (dont le chef d'oeuvre et modèle absolu reste LA PARTY) est lente, étirée (à la manière d'un Sergio Leone !) pour pouvoir suivre la gestuelle de Peter Sellers. A l'instar des grands comiques du muet, Black Edwards exploite une idée, une grimace, ou un objet à fond. Il insiste, il creuse jusqu'à obsession, pour utiliser tout le potentiel comique d'une situation. Il filme en scope, à une ou plusieurs caméras, de manière à balayer le décor dans son ensemble. Instruction est donnée aux cadreurs de suivre Peter Sellers, quoi qu'il arrive. Cette technique permet à l'acteur de ne pas être contraint par le cadre, et de pouvoir se lâcher, improviser, de créer "en direct". Exemple parfait lorsque Clouzot déguisé en domestique fouille une chambre d'hôtel, et se bat avec une ampoule, un tiroir, un aspirateur... Tous les éléments à sa disposition sont exploités, usés jusqu'à la trame. C'est cette surenchère qui confine au génie !

Cet opus de LA PANTHERE ROSE enchaîne les séquences toutes plus délirantes les unes que les autres. Citons l'interrogatoire dans le manoir ("porte que ceci ?") où Clouzot dévaste un piano de collection ("une planche, deux clous et le bastringue est réparé"), la plus dévastatrice bagarre contre Cato ("le combiné carillonne mon jaune ami"), les tentatives pour pénétrer dans le château médiéval où se planque Dreyfus, le coup du dentiste ("le masque anéztizigue en coton de coton")... bref, que du caviar, de la folie, du génie pur. Clouzot est un grain de poil à gratter, qui lâché au milieu des gens « normaux » dévaste tout sur son passage, sans se rendre compte des catastrophes qu'il génère, et sûr de sa bonne foi.

Le duo Peter Sellers / Black Edwards (qui sur la fin se détestaient cordialement, chacun pensant être le véritable auteur de la série) ont crée un des personnages les plus jubilatoires du cinéma. Une catastrophe ambulante, dont les aventures culminent dans cet opus de 1976. Notons aussi que le succès du film vient de sa VF, de la voix de Michel Roux, des dialogues français, car c'est ainsi qu'on l'a vu et revu à la télé. L'ironie, c'est que Black Edwards a voulu exploiter son personnage jusqu'au bout, comme dans un gag, multipliant les films, de plus en plus mauvais, bâclés, jusqu'à des remake affligeants. Les meilleures idées seraient-elles finalement les plus courtes ?
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2014
toujours un grand plaisir de les voir et revoir ces DVD de la série peters sellers
merci de nous faire rire de bon coeur
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Même si les gags sont attendus, c'est une succession de situations comiques où l'inspecteur gaffeur, Peter Sellers, montre sa remarquable incompétence. Un cinéma très divertissant. Amusant de noter des ressemblances avec Fantomas (décors par exemple).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2015
Une des séries sur la Panthère Rose qui me distrait beaucoup quand la télé s'acharne à nous imposer "Les Marseillais à Miamy" ou "Nabila" ou "Loana" un vrai sac de caca...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2013
bien content de cet achat
l'article est de très bonne qualité
, pas facile de trouver de " vieux " titres en dvd qui nous font toujours autant rire
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici