Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici WBD Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:3,09 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 mars 2017
Un casting de rêve, de très beaux thèmes évocateurs signés Lee Morgan (hormis "Twilight mist" une ballade crépusculaire signée McCoy Tyner),
le plaisir d'entendre Tyner avec Art Blakey, ce qui n'est pas arrivé souvent, un swing communicatif, de belles ambiances, bluesy ou plus modernistes, des musiciens habités qui racontent avec ferveur une histoire dans un style alors en perpétuelle évolution, loin du jazz sans grande surprise pratiqué aujourd'hui : vous l'aurez compris, même si le modal est tout proche, on touche ici à la quintessence du hard bop. Une musique de l'âme dont il est difficile de se lasser. Découvert un peu par hasard, cet disque plutôt méconnu de Lee Morgan (tout comme l'excellent "The Rumproller") est devenu l'un de mes disques favoris. Laissez vous emporter par le son et l'énergie de la grande époque Blue Note !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Disciple de Clifford Brown, et trompettiste au style très caractéristique du son Blue Note des années 60, il devient ultra célèbre grâce à son album The Sidewinder en 1963.
En 1972, à 34 ans, il est abattu sur scène par son ex-femme.
Entre deux, il aura sorti quand même 28 disques en leader. Les autres sont soient des collaborations soit des « live », soit des compilations pas forcément utiles (À noter la possibilité d’acquérir, à prix réduit, quatre CDs de base ou huit CDs, mais avec The Young Lions, collaboration avec Wayne Shorter, sur le label Mils vendu par Amazon).
Enregistré le 11 août 1964, Tom Cat est le treizième album en leader de Lee Morgan, avec Curtis Fuller, Jackie McLean, McCoy Tyner, Bob Cranshaw et Art Blakey. Lee Morgan y signe toutes les compositions, sauf Twilight Mist présentée par McCoy Tyner et nous offre un hard bop léché, éclatant et complexe.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec ce Tomcat là, Lee Morgan franchit une nouvelle fois le mur du son ! Un album injustement méconnu dans la discographie du trompettiste, qui, si l'on en croit l'excellent commentaire de Dale Cooper, ne serait sorti pour la première fois qu'en 1981 !!!

J'ai réécouté pour l'occasion "The Sidewinder", grand succès de Lee Morgan, enregistré peu de temps auparavant en décembre 1963, et franchement je me demande si je ne préfère pas ce "Tomcat" là : La basse féline du morceau titre, les volutes aériennes du trompettiste décidemment en grande forme, les looping de Jackie Mc Lean, soutenu au sol par les progressions harmoniques de Mc Coy Tyner et le pilonnement rythmique d'Art Blakey, le tout concourant à la production de thèmes vifs et énergiques tels "exotique" et "Twice Around" . Il faut attendre le quatrième morceau "Twilight Mist", une composition de Tyner, pour retrouver un peu de sérénité : après les combats, le repos bien mérité.... Mais pas pour longtemps, car avec "Riggarmortes" c'est reparti de plus bel pour un nouveau decollage en formation serrée !

Issu d'une session du 11 aout 1964 au van Gelder Studio d'Englewood cliffs, le sextet se compose alors, outre Lee Morgan à la trompette, de Curtis Fuller au trombone, Jackie Mc Lean au sax alto, Mc Coy Tyner au piano, Bob Cranshaw à la basse et Art Blakey à la batterie. Une bien belle formation pour un disque très aérien...
1414 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Enregistré le 11 août 1964, Tom Cat réunissait autour de son leader, le trompettiste Lee Morgan, la fine fleur des réguliers du label Blue Note à cette époque : le saxophoniste Jackie McLean, le tromboniste Curtis Fuller, le pianiste McCoy Tyner, le contrebassiste Bob Cranshaw, et le batteur Art Bakey.

Une fine équipe qui a accouché d'un superbe album, typiquement morganien, avec des thèmes qu'on ne pourrait attribuer à personne d'autre, si l'on connait déjà le répertoire original du trompettiste (voir le grand classique The Sidewinder, mais aussi Search for the new land, tous deux mis en boite quelques mois plus tôt).

Des thèmes chaleureux, séducteurs, immédiatement attachants ' le groove tranquille du morceau-titre (une ouverture d'album en toute décontraction, mais taraudée par un jeu de rusés félins), les couleurs en demi-teintes de « Exotique », qui met en valeur le tandem Morgan/McLean, la vivacité de « Twice around », et le final « Riggarmortes », qui donne plutôt envie de se déhancher malgré son titre catatonique. Avant celui-ci, une ballade précieuse et délicate signée McCoy Tyner (« Twilight mist »)...

En somme, un album « parfait », superbement équilibré, traversé par les mille-et-un éclats brillants ou poétiques d'un sextet très complice.
Un disque qui était relativement tombé dans l'oubli (il n'est sorti pour la première fois qu'en 1981!), et qui ravira les amateurs.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)