undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes RentreeLitteraire Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose nav_WSHT16

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
17
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:13,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 avril 2014
Très bon film,non sur le Vietnam qui n'est ici qu'un prétexte,mais plutôt sur la complexité de l'honneur en temps de guerre.Il s'agit d'une réflexion sur le comportement qu'un soldat doit adopter malgré les atrocités qui s'offrent à lui et sur comment garder un peu d'honneur sur un champs de bataille.Le film ne répond jamais à la question,même le personnage de Michael J.Fox qui s'impose un code de conduite entre deux massacres,n'est pas assez étoffé pour répondre à cette question,et c'est bien là toute la force de la réalisation de nous le faire comprendre.Comment demander à des gamins de 20 ans plongés au milieu d'une guerre de ne jamais péter les plombs ?
Le film dénonce également les rouages de la justice militaire.La guerre du Vietnam est la toile de fond du long-métrage mais cette histoire aurait pu être raconté lors de n'importe quel conflit,d'ailleurs Brian De Palma ne s'intéresse jamais dans son film à la guerre du Vietnam en tant que telle.Original et très intelligent.
Concernant le dvd,je tiens à souligner la grande qualité de l'image.C'est parfait.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2014
Cette réalisation doit être visionnée.
Mais il faut prévenir que ce film époustouflant présente des scènes particulièrement dures. La violence psychologique et physique est un des éléments de ce film. Il s'inscrit dans un contexte de guerre, dans lequel sont montrés des soldats pris dans une spirale infernale, et dont certains ont fait les frais psychologiquement, au point d'en devenir dangereux pour leur entourage immédiat.
C'est la guerre qui pousse certains à la folie, ou qui l'accroît chez d'autres.
Le film est d'une grande richesse tant par ses rebondissements que par son esthétique.
Sean Penn y campe un personnage répugnant, à vomir, et plus particulièrement atteint sur le plan psychique.
Faire retentir la vérité dans une armée aux portes de l'enfer n'est pas chose facile ...
Un film de Brian de Palma tout à fait singulier.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2014
Histoire vraie ou retraçant les milliers d'atrocités commises par les troupes US durant les guerres en général et la guerre du Vietnam en particulier, "Outrage" demeure un film de référence pour voir les gendarmes du monde sous un regard plus réaliste que ceux que nous l'ont toujours imposé les médias et nous l’imposent encore actuellement avec l'actualité dramatique de cette dernière décennie (Irak, Afghanistan, Palestine, ...).
US GO Home!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2013
Après de multiples films qui ont été réalisés dans les années 1970 et 1980, on pouvait encore se demander ce qu'un réalisateur pouvait encore tirer de la guerre du Viêt-Nam. Brian De Palma se lance pourtant le défi d’élaborer un long-métrage qui ne ressemblera à aucun autre sur ce conflit. Comment ? En montrant l’horreur de la guerre non seulement pour les Américains mais également pour les Vietnamiens. Le film nous montre ainsi que les soldats de l’oncle Sam ont énormément souffert lors des batailles dans la jungle et que les pertes humaines étaient nombreuses mais également lors des visites de routine dans les villages, domaines dans lesquels ils se croyaient tranquilles mais où il leur était fréquemment réservé des embuscades. Aussi les Américains ne pouvaient marcher tranquille nulle part, ils devaient tout le temps rester sur leurs gardes car à tout moment ils pouvaient passer de vie à trépas soit à cause des galeries souterraines soit à cause des combats directs là où chaque soldat devait compter les uns sur les autres. Cette anxiété, cette peur, cet effroi, cette rage qui se crée peu à peu dans leur tête finit par les déboussoler dans leur psychologie et c’est à partir du moment où ils craquent qu'ils oublient tout principe et toute morale que leur éducation leur avaient inculquées autrement dit ces soldats qui se prétendaient venir d’un peuple civilisé deviennent des sauvages prêts à user de leurs moyens de pression pour assouvir des désirs bestiaux comme le viol et l’assassinat gratuits et impunis comme dans toutes les guerres précédentes. Mais comme le dit le protagoniste, ces horreurs se produisent au vingtième siècle, pas à l’âge des cavernes et que pour lui si l’on respecte la loi, un viol est un viol, un meurtre est un meurtre même en période de guerre. Le long-métrage de Brian De Palma présente l’intrigue de façon très intelligente parce qu'il rend l’affaire complexe car l’accusateur a été sauvé par l’accusé de cette ignominie et le cas de conscience se pose. Le scénario est très travaillé, riche et dense, les batailles sont spectaculaires, la psychologie est très exploitée, le malaise s’installe dans le cerveau du spectateur. Brian De Palma réalise et signe un film objectif en montrant des monstres des deux cotés ce qui jusqu'à présent n’avait jamais été relaté dans la guerre du Viêt-Nam. Un film de guerre terrifiant et brillant s’appuyant sur une histoire vraie, un long-métrage choc !
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2006
Les films sur le Vietnam sont passionnants et chacun d''entre eux aborde cette terrible guerre sous un angle particulier, avec un style propre, ils sont donc tous nécessaires. Mais OUTRAGES l''est spécialement parce qu''il ne montre pas seulement la violence des combats, il met au premier plan la barbarie et la bêtise des instincts qui dominent l''homme lorsqu''il a la certitude d''être supérieur et impuni. L''ennemi , pour le jeune soldat américain parti au combat avec quelques valeurs dans le cœur , n''est pas ici vietnamien, il est dans son groupe ce petit commandant tortionnaire ignoble et sa bande de lâches complices. Le film est bâti sur cet affrontement psychologique, en plein chaos, entre intégrité et barbarie : l''individu a-t-il encore une conscience et une morale ? Bien qu''il soit tiré d''un fait divers précis, ce calvaire subi par une jeune fille violée et martyrisée n''est qu''un exemple des milliers d''horreurs semblables commises dans toutes les guerres et subies par les femmes. C''est un angle qui n''avait pas encore été choisi comme sujet principal des films sur le Vietnam. Le cinéaste aborde le sujet grave des crimes de guerre, solidarité ou dénonciation, à sanctionner ou à considérer comme inévitables aléas ? Brian de Palma réussit un film remarquable, évitant toute complaisance , tout sentimentalisme, tout effet grandiloquent. Sur le plan de la mise en scène et de l''esthétique c''est un chef d'œuvre. Il a un tel impact qu''il en est insoutenable.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
NB Casualties of War / Outrages est d'abord sorti en dvd dans sa version cinéma, agrémentée de quelques minutes de scènes coupées en supplément : Outrages. Puis Brian De Palma a souhaité réintégrer la majeure partie de ces scènes dans une version 'director's cut' ; le dvd qui se trouve le plus couramment aujourd'hui propose cette version plus longue d'environ 6' : Outrages - Version Longue. A ce jour, il n'existe toujours pas d'édition Blu-ray française, mais l'édition belge, qui offre aussi bien la VOSTF que la VF, fera parfaitement l'affaire : Outrages / Casualties of War (Blu-Ray). Voir plus bas pour mes commentaires sur ces éditions.

Casualties of War est sorti en 1989. Vieux projet pour Brian De Palma, Casualties of War a pu être tourné parce que De Palma sortait du succès, inédit à ce niveau pour lui, des Incorruptibles, en raison du succès récent de plusieurs films sur le Vietnam, en particulier le Platoon d'Oliver Stone, et parce que Michael J. Fox tenait à se saisir du rôle d'Eriksson. Comme De Palma l'a raconté plusieurs fois, Paramount, qui lui avait permis de développer le projet, a fini par se retirer en arguant que personne n'irait voir un film aussi déprimant. C'est exactement ce qui s'est passé au bout du compte. De Palma a comme souvent été malmené par la critique américaine, mais de toute façon très peu d'Américains ont souhaité se déplacer pour voir ce film. Si l'on veut bien me passer une réminiscence personnelle, ayant vu le film à sa sortie aux Etats-Unis, je peux également attester de la réaction dubitative de la plupart des personnes sortant de la salle.

Dans le livre d'entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Brian de Palma, le réalisateur assure : "C'est un film qui me tient particulièrement à cœur pour toutes sortes de raisons qui me sont personnelles, l'histoire me touche, je l'ai portée en moi pendant de longues années, j'étais fou de joie quand j'ai finalement pu convaincre un studio de le financer. Je pense que les acteurs sont formidables, même si c'est un film que je regarde avec beaucoup de difficulté encore aujourd'hui, c'est vraiment très dérangeant. L'histoire est une des plus horribles que l'on puisse imaginer. Sans parler de son échec commercial. (...) Même si je connais des gens qui se souviendront toujours d'Outrages, qui a envie de le revoir encore et encore ? Je le trouve moi-même difficile à regarder."

Brian De Palma passe parfois pour un réalisateur misogyne et vaguement sadique, ce qu'il a passé une bonne partie de sa carrière à démentir. Casualties of War lui a valu de la part de certains critiques américains les mêmes reproches. Ces charges ne tiennent évidemment pas à la vision du film. La grandeur et la limite de ce film ont tout à voir avec son regard moral, le scénario de David Rabe et De Palma ne perdant jamais de vue le dilemme de son personnage principal. Si j'étais enthousiaste à la sortie de ce film et le suis un peu moins maintenant, il me semble évident que, quoi qu'on en pense au bout du compte, Casualties of War fait partie des grands films sur le Vietnam. Cela dit sans aller jusqu'à penser, comme De Palma lui-même, que la plupart des autres films, parmi les plus connus et reconnus, n'ont pas grand-chose à voir avec le conflit, ou comme Tavernier et Coursodon dans 50 ans de cinéma américain, qu'en définitive le point de vue de De Palma est beaucoup plus courageux et pertinent que celui de Kubrick dans Full Metal Jacket.

Même si je trouve aujourd'hui Casualties of War un peu trop insistant par certains côtés, je ne peux qu'admirer la façon dont il orchestre ce dilemme moral sans verser dans le discours moralisateur, avec un sens du spectacle éclatant et une mise en scène parfois voyante mais se soumettant toujours aux exigences du récit. Sur la même histoire ayant inspiré à Elia Kazan son avant-dernier film, Les Visiteurs, le script de David Rabe, qui avait été au Vietnam contrairement à De Palma, donne corps à ces jeunes recrues prêtes à déraper bien mieux que d'autres. A cet égard, il faut bien reconnaître que Sean Penn, à qui on pourra toujours reprocher de trop en faire mais qui a de toute évidence trouvé là un rôle à la mesure de l'intensité de son jeu, est pour beaucoup dans la façon dont ces soldats existent à l'écran. Michael J. Fox, essentiellement en position d'observer et de réagir, n'a pas la tâche facile et il ne réussit peut-être pas tout, mais il se tire avec les honneurs de ce qui restera sans doute le rôle de sa vie. Ce sont de toute façon tous les acteurs qu'il faut saluer, chacun jouant sa partition remarquablement, y compris pour le rôle le plus difficile, celui de la captive vietnamienne. Le titre original renvoie à ce qui se trouve au cœur de ce qui oriente le point du vue du scénariste et du réalisateur : à aucun moment il ne fait de doute que c'est elle la première victime, mais parmi les victimes de la guerre il y a bien les jeunes hommes, et aussi, probablement, les peuples, la vérité, etc.

Ce film a été largement réhabilité depuis sa sortie désastreuse, mais il n'est pas encore forcément assez pris en compte lorsque l'on parle des films sur le Vietnam, plus largement des films de guerre, ou de la filmographie de De Palma. Dans les trois cas, pourtant, on peut considérer ce film comme un des plus éminents. Sean Penn, dans un rôle là aussi 'over the top', joue également dans un des tout meilleurs De Palma, Carlito's Way / L'Impasse (1993).

EDITIONS DVD FRANCAISE - Outrages [Version Longue] - ET BLU-RAY BELGE - Outrages / Casualties of War (Blu-Ray)

L'édition dvd est de bonne qualité générale, image et son (VF et VO, avec sous-titres français ou anglais notamment). Si l'on est détenteur d'un lecteur Blu-ray, on n'hésitera en aucun cas pas à se porter sur le Blu-ray belge. Les pistes sonores et les sous-titres sont les mêmes, la définition de l'image et du son s'avérant comme il se doit assez nettement meilleure. Les suppléments sont les mêmes sur les deux supports : making-of (rétrospectif) de Laurent Bouzereau, professionnel comme toujours avec lui, Brian De Palma y revenant assez longuement sur les divers aspects de son film, et en particulier sur le fait que David Rabe n'acceptait en définitive pas la fin privilégiée par le réalisateur. Un entretien avec Michael J. Fox, lui aussi rétrospectif, le complète plutôt bien. Il rappelle, certes avec moins de détails que De Palma dans ses entretiens par ailleurs, à quel point la collaboration avec Sean Penn était difficile, tant il restait dans la peau du personnage et allait jusqu'à refuser de lui parler.

En l'absence du livre de Blumenfeld et Vachaud, les anglophones qui voudront lire des entretiens avec De Palma pourront se porter sur le volume de l'indispensable collection de l'Université du Mississippi : Brian De Palma: Interviews.

4 étoiles pour le film et l'édition en dvd ; 4,5 en Blu-ray.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2014
franchement rien à dire le produit est a ete livré dans les temps xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
faudrait changer le mode de remplissage des commentairee quand c'est parfait c'est parfait j'ai rien à redire
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2015
outrages exellent film avec un soldat honnete qui n'a pas peur de se revolter et de denoncer les atrocitees de ses camarades.malheureusement c'est encore d'actualites.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2013
Excellent film , témoignage émouvant de la guerre du Vietnam.
Très bons acteurs, passionnant.

Rien de plus à dire...A conseiller vivement
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2013
Parfait. Merci. Je recommande vivement ce coffret qui contient des acteurs remarquables. A garder dans dans sa bibliothèque vidéo. A voir et revoir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici