undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 avril 2007
Intense d'émotions. De superbes thèmes, un quintet de folie. Un album qui ne renouvelle pas forcément le genre mais qui lui donne un coup de fouet terrible. Et Roy Hargrove est un musicien d'exception et d'avenir.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2007
A écouter sans modération. Encore plus extraordinaire en live cependant (Juan les Pins juillet 2007 notamment). Son, swing et surprises. Chaud devant... du pur jazz. Mentions spéciales aux 1,2,3,6,8...bref presque tout l'album et encore, d'autres préfèreront peut-être les restantes...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir chroniqué l'excellent Earfood, voici un autre album en quintette du trompettiste néo-boppeur Roy Hargrove (sorti dans les bacs quelques années plus tôt, en 2006, en même temps que son opus électro-jazz RH Factor Distractions). Comme pour Earfood, il s'agit d'une formation acoustique (trompette/sax ténor/piano/contrebasse/ batterie). Quelque part entre le quintette d'Art Blakey et celui de Wynton Marsalis. C'est sans prétention et il m'est apparu, après maintes écoutes, que "Nothing Serious" est carrément en dessous de "Earfood" en termes de qualités et d'idées... C'est une musique sympa, qui ne fait pas de mal. Un post-bop tout acoustique, avec Ronnie Mathews au piano, Dwayne Burno à la contrebasse, Willie Jones II à la batterie, Justin Robinson au sax alto et flûte (influences de Bobby Watson), et sur quelques plages le vétéran Slide Hampton (trombone). C'est festif comme l'indique le premier thème éponyme de l'album. Les musiciens semblent avoir pris leur pied et surtout du plaisir à jouer cette musique estivale. Tout comme des potes se taperaient un "boeuf" ou une jam session ("Camaraderie") un soir dans un club, sans concurrence, sans vouloir en mettre plein la vue, on a là un jazz sérieux qui ne se prend pas au sérieux. Hélas, ça fait bien trop peu pour en faire un grand disque, et même un disque agréable vers lequel on reviendra. On retrouve des thèmes de la grande époque (notamment le standard "Invitation") et quelques compositions intéressantes ("A Day In Vienna"), mais la sonorité de l'ensemble a quelque chose de forcément lisse. Trop lisse. Ce disque bop est peut être spontané mais personnellement, je n'y trouve pas la nourriture tant attendue à mon âme affamée. Dommage.
55 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
6,99 €
6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)