Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici MUSSO Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
12
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un des meilleurs albums de musique au monde. Mon N°1 du top 10 de mes 500 CDs !!! Dans cet opus, sorti après "Draconian Times", Paradise Lost culmine au sommet de son art d'écorché vif du gothique. Exit les chants guturaux ou la voix déformée. Ici, place à la voix claire mais grave de Nick Holmes (entre Depeche Mode et Moonspell) qui fait enfin honneur aux qualités sonores de son organe !!! Quant aux autres membres, personne n'est en reste et tout le monde a fait de son mieux pour réaliser cet album impérial qui allie pêche, mélancolie, noirceur, beauté et lyrisme. On se laisse emporter par la vague One Second et on ne s'en relève pas.... Le mythique "One second", l'incontournable et puissantissime "Say just Words",... que dire sinon que cet album est le summum de la création gothique à mon sens... à vous de jugez...
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après le très apprécié Draconian Times, Paradise Lost nous revient en 1997 avec l'album One Second déroutant et méritant. Le groupe ne se contente pas d'essayer de refaire un D.T bis mais explore un univers plus harmonique sans perdre leur puissance de feu. Fusionnant des influences de Metallica (période Load) et de Depêche Mode, Nick Holmes et ses compères n'hésitent pas à introduire de l'électronique (synthés, samples) dans ses compositions originales « One Second » « Mercy » ou « Take Me Down ». Mais nous rencontrons des morceaux de pur rock gothique tels que « Soul Courageous » ou « Blood Of Another » et un titre formidable se détache du lot, le fameux « Say Just Word », intelligemment structuré, puissant, mélodique, au groove imparable. Ce changement de style est réussi, Paradise Lost, avec cet album, a voulu élargir son univers, associant des riffs costauds, des cassures de rythmes surprenantes, des ambiances pop rock synthétiques, et a su évoluer sans vraiment perdre leur identité. (12 titres / 50mn).
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2014
Un chef d'oeuvre est le terme le plus pur pour définir ce disque.Déroutant il est vrai quand on connait les débuts death/doom gothique du groupe anglais.Mais tout de méme,à moins d'avoir le coeur gelé comment ne pas frissonner devant tant de beautée musicale?à la croisée des chemins entre metal,new wave et gothique,PARADISE LOST démontre toute sa puissance émotionnelle sur cet album à la pochette magnifique(j'ai un indien tatoué sur l'épaule droite,alors je craque!)et spirituelle.Les mélodies sonts sublimes,les morceaux varient entre puissance ("say just word""blood another")et émotion pure("another day""this cold life""one second"),les guitares distillent des riffs alternatifs et heavy (pas au sens maiden ou priest du terme!) irrésistibles et nick holmes chante comme un dieu!Un album empreint de lumiére et d'obscurité qui de plus est trés varié au niveau des thémes:religions,déceptions,ennuis...bref toutes ces choses "agréables" de l'existence.Mais quand ces maux sonts mis en musique de façon aussi incroyable,on ne déprime pas...on catharsise!Sortit en 1997(album du mois dans "hard rock magasine"à l'époque!),ce disque est indispensable.Je me répéte,mais c'est un pur chef d'oeuvre!20sur20 amplement mérité!
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2016
Cet album est réellement surprenant à la première écoute. "Ça alors, se dit-on, est-ce bien du Paradise Lost ?"
C'est pourtant bel et bien du Paradise Lost. Les morceaux sont plutôt courts, tout pleins de synthétiseur et donnent parfois l'impression d'être à la limite du niveau MTV. J'avoue avoir été très surpris à la première écoute, surtout après le mythique "Draconian Times". La guitare de Greg Mackintosh se fait plus claire et discrète, le timbre de Nick Holmes s'éclaircit tout à fait. Déception donc. Mais au premier abord seulement.

J'avais acheté cet album en CD chez le premier disquaire venu, on était quelque part en 1997. Je continuai pourtant de l'écouter régulièrement, avec toujours cet étrange sentiment oscillant entre un réel plaisir, et le regret que ce ne fût pas du "vrai métal". Puis parut "Host", qui me dégoûta de PL. Mais seulement pour un temps.

Depuis, bien de l'eau a coulé sous les ponts. Mon préféré dans la discographie de cet immense groupe est probablement "Icon". Cependant, je ne puis dire honnêtement qu'il en ait un seul qui me déplaise. Même "Host" et "Symbol of Life" (que j'attends impatiemment en vinyle) restent bel et bien du PL ; dans un registre différent, voilà tout.

Paradise Lost semble suivre comme un cycle, qui, à mieux regarder est plutôt une spirale ascendante. On part du death metal, qui se mue progressivement jusqu'à ressembler (de loin) à du Depeche Mode et on repart vers le death, mais pas le même death qu'avant. "Believe in Nothing" et "Symbol of Life" font vaguement penser à du The Cult...

Dans ce parcours, "One Second" est logique. Tout à fait à sa place, juste là où il faut. Et, finalement, excellent. L'art de la synthèse est difficile; il oblige à prendre des risques, quitte à se vautrer parfois. PL pourtant, ne se vautre jamais. L'album commence par une courte et mélodieuse introduction au piano, on s'attend à un "Hallowed Land" 2.0, mais non ! C'est bien du synthé, et une voix tout à fait éclaircie qui résonnent. On tend l'oreille... et on est déjà conquis. Et ainsi de suite, jusqu'à la fin. Aucun morceau n'est mauvais, certains sont de véritables joyaux (l'éponyme "One Second", "Say Just Words", "Blood of Another", "Soul Courageous", notamment). À écouter sans modération

Remarque : la version vinyle, si vous pouvez l'acquérir, apporte un gros plus bien perceptible par rapport au CD. En outre, elle permet de bien mieux apprécier la subtile beauté de la pochette. Il faut l'examiner très attentivement. Celle de "Draconian Times" faisait clairement penser à du Archimboldo ; celle-ci semble inspirée de Jérôme Bosch, mais cela ne se voit pas de suite. Je n'en dis pas davantage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je le crie haut fort tout de suite : ce disque est un chef d'oeuvre. Purement et simplement. Aboutissement d'une carrière très évolutive débutée dans le death-metal, puis progressivement adoucie au fil des disques parus depuis, avec comme point d'orgue le superbe "Host" (voir ma chronique) plus proche de la pop que du métal, ce fabuleux "One Second" prend avec la plus juste finesse une "photo musicale" de Paradise Lost aux 2/3 de son parcours, AU SOMMET DE SON ART, offrant à son auditeur ô combien chanceux une juste balance entre passé et avenir, violence et finesse. Mélange du hard rock gothique mélodique de Greg Mackintosh (mais pas lourd ni déprimant) et de textes sombres puisés au coeur d'un réel mal-être beaudelairien de Nick Holmes, terriblement inspirant, il est sidérant de penser qu'un tel disque ait pu être engendré par 2 hommes de 24 ans seulement, tant il exulte de majesté, de maturité, de grandeur. Le précédent opus, "Draconian Times", nous avait déjà atomisé par son ampleur et sa puissance. "One Second" enfonce le clou et démontre qu'en dosant plus subtilement les guitares et les mélodies on peut frapper encore plus fort. Empli de brulôts du genre "métal gothique moderne élaboré" d'un bout à l'autre, il y en a pour tous les goûts : d'un "Say Just Words" déchainé qui vous entraine irrémédiablement dans sa course folle à un "One Second" très rythmé, aérien et entêtant... tout est là pour votre plus grand plaisir. Cet album constitue sans aucun doute la meilleure porte d'entrée à l'univers de Paradise Lost. IN-DIS-PEN-SABLE, vraiment.
33 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
pour ma part, j'ai découvert paradise lost grâce à une k7 demo 3 titres distribuée à l'entrée du concert de morbid angel le 3 octobre 1993 (ça, c'est de la précision!). cette époque de ma vie (mes 18 ans) me revient en tête lorsqu'il m'arrive de tomber sur certains albums de ma discographie, dont icon fait partie. j'ai bien aimé aussi draconian time, mais la vraie claque que m'a donné paradise lost, c'est avec one second!
ce disque m'a permis de découvrir le groupe sous un autre angle: plus subtil et sachant très précisément atteindre les sens de l'auditeur.
le groupe reprend ses arguments fétiches et grâce à la production de sank (sacrilège pour beaucoup à l'époque) qui magnifie le tout, one second prend aux tripes. ce disque, je me le suis aussi procuré en 33t pour sa magnifique pochette et j'adore lécouter sur les deux supports.
la magie qui s'opère tombe à plat sur le disque suivant (host)où le groupe qui évoluait sur le fil du rasoir jusque-là s'est planté du coté fade de la mélodie aseptisée.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2001
Fabuleux ! Pour moi le meilleur album de Paradise Lost, car le plus abouti. A mi chemin entre l'agressivite primale du groupe, et ses experimentations recentes. Un des albums les plus accessibles dans le (tres) bon sens du terme. Des morceaux varies et riches, un chanteur au mieux de sa forme, un guitariste inspire... Un vrai chef d'oeuvre inratable.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2006
Que dire si ce n'est que l'on tient là l'album parfait! Evoluant dans un rock mélancolique alternant ambiances et grosses guitares cet album est truffé de perles. Ici pas de remplissage que des bons morceaux, One second est captivant du début à la fin. Le son est énorme. Non presque 10 ans après sa sortie cet album n'a pas pris une ride et reste pour le moment le plus abouti du groupe.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2011
L'album m'avait déçu à sa sortie,mais tout compte fait il y a quand mêmes de bonnes chansons (One Second,Just Say words,Lydia,Mercy,Another Day,the Sufferer,Blood of another) les autres manquant d'inspiration à mon goût,Paradise Lost a pris des risque là ou d'autres groupes ne l'auraient pas fait...
Au final il n'est pas aussi bien que Draconian Times mais c'est celui qui s'en rapproche le plus par rapport à la suite de leur discographie, du moins les trois albums qui suivront...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2005
Meme si j`ai decouvert et adore Paradise Lost a une epoque ou il faisait du metal, c`est dans le "dark electro pop" qu`il s`est montre le plus convainquant. One Second est tout simplement un chef d`oeuvre : beau, emouvant, immediatement indispensable...Et tres puissant. Pour moi cet album est le 3eme "choc" dans la discographie de PL, apres "Gothic" en 1991, et "Icon" en 1993. Paradise veut vous faire pleurer avec de la musique. Qu`importe que celle-ci soit metal ou pop ?? l`emotion (et non l`agressivite) ont toujours ete le credo du groupe (meme a l`epoque de Gothic). le 4eme et dernier choc de cette discographie sera "Host" (qui entretient de nombreux points communs avec "Gothic"...Attention c`est un puriste qui parle !! Donc oui je suis bizarre !), album incompris. Je pense que "Host", meme si c`est un chef d`oeuvre (il m`a encore plus "retourne" que "One Second", c`est dire) a pu rebuter certains pour une raison : l`absence d`une certaine "puissance". j`attends un nouveau choc, car le groupe ne m`a pas emu ou surpris (sinon en mal) depuis 1999...J`attends le 10eme opus avec impatience, sachant que depuis les tres anecdotiques "Believe in nothing" et "SOL", l`interet est carrement retombe. Ils restent quand meme les meilleurs pour moi, et l`un des groupes les plus fascinants de la decennie ecoulee...Et en cours ? S`il vous plais les ptits gars de Halifax, ne cedez pas a la facilite consternante d`un "Believe in nothing" !!!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
6,99 €
6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)