Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
16
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:18,78 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 septembre 2017
C'était le groupe de mon adolescence .
Je doit reconnaitre en toute sincérité que le temps passe et que SLADE vieillit mal .
Pas assez travailler , manque de fond , manque de rondeur, manque un peu de tout pour rester dans le ciel du rock éternelle .
Et pourtant je lui donne 5*
Je ne peut pas renier mes 16 ans :-)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2017
Tout simplement l'album qui tourne encore et toujours sur ma platine vinyle... Et maintenant, aussi sur ma platine cd. Très bon cd avec aussi sa pochette papersleeve identique à celle de l'album original. Un très grand merci au vendeur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2014
Super CD à recommendé à tout ceux qui aime le rock ancien jeune comme moins jeune remarque ces années là sont les meilleurs en rock
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les derniers seront les premiers.

Forts de ce principe, ces bolosses de fond de classe ont éclaboussé le monde à plusieurs reprises et, vous savez quoi, les projections sont toutes sur ces disques.

Attention, ne vous trompez pas au cas où Dans ma Zone mélange tout : à ce prix là, il vous faut ce double CD qui regroupe...qui regroupe...(excusez moi, c'est l'émotion et l'éruption lacrymale qui rendent mon clavier glissant), qui regroupe écrivais-je, les concerts "Slade Alive" de 1971, mais aussi le "Slade Alive 2" qui nous permet de les entendre bien des années et des tubes plus tard, en 1976 et 1977.

Mais ce n'est pas tout.

Comme l'excessif est la norme avec Slade, le 2ème CD nous offre (le prix, le prix !) "Slade On stage" de 1982, curieusement placé avant le "Alive At Reading" de 1982.

Mais ce n'est pas tout : l'ensemble est remasterisé (sur le gâteau).

Suivez moi donc, que je vous fasse visiter ce squat.

"Slade Alive !".

Au moment où ils enregistrent "Slade Alive!" en mars 1972, le groupe vient enfin d'obtenir des succès avec "Coz I Luv You" et "Look Wot You Dun" ("Mama Weer All Crazee Now" va bientôt enfoncer le clou).

Bien évidemment, armé de ses chaussures et disposant de tubes en béton compensé, Slade va consciencieusement les écarter de la play-list du concert.

Mais ils jouent quoi alors ?

Ça commence avec une reprise de "Hear me calling" d'Alvin Lee qu'ils renvoient à la maison tant le titre est Kolossal, tout en restant assez blues. On se rend compte que finalement, Dave Hill sait jouer plus d'une note.

Ils enchainent sur "In like A Shot From My Gun" qui est du pur Slade avec frappes du pied, guitares grasses comme une blague de Bigard, chant de Noddy Holder qui loin d'être en voix d'extinction, met le feu à la salle et harangue la foule dont l'état apparent laisse présumer son désaccord total avec les préceptes des ligues antialcooliques. Sinon, pour la petite histoire et pour les (le ?) fan(s) de musique sudiste, Blackfoot est fan de cette version.

On cuve ensuite avec "Darling Be Home Soon". Une ballade.
Hé, attendez, ne fuyez pas ! C'est une ballade à la Slade, c'est à dire (porc) épique.
Au début, il faut admettre qu'on est surpris de ce moment de bon goût consistant à reprendre du John Sebastian (quand Lovin Spoonful aura t-il sa statue au Panthéon de la Pop ?). Rassurez vous ça ne dure que jusqu'au moment où Holder rote (accidentellement parait-il) dans le micro ! Romantisme total. Quand je vous dis que cette ballade servait à cuver...

Pour se faire pardonner, Slade enquille les furieux "Know Who You are", "Keep On Rocking" et "Get Down et Get With It"; Comme quelques poivr...spectateurs semblent tenir encore debout, Slade les achève impitoyablement avec sa reprise de "Born To Be Wild" des Steppenwolf (John Kay a du regretter d'avoir franchi le Mur).

C'est du brut (je ne suis même pas sûr qu'ils sachent ce qu'est un overdub), c'est du Slade, c'est du Glam rock avec de la sueur. C'est du bonheur.
Le toujours rigolo Ritchie Blackmore a bien défini ce groupe : "C'est un bon groupe parce qu'ils ne se soucient pas des notes et il y a un public pour ça. Un autre groupe pourrait être trop inhibé pour faire ce qu'ils font".
Tu m'étonnes !
Avec ce disque, on est au niveau des "Get Yer Ya Ya's Out" ou de "Made in Japan", mais version 45°(ouest).

Entracte.
Pipi, élongations, caresses au chat, bise à Madame (ou l'inverse).
Driiing.

On reprend avec le méconnu"Alive 2" de 1978.

Slade est définitivement devenu Glam, avec toute la retenue dont ils sont capables (coiffures ridicules, plateforme shoes laissant les Twin towers loin dessous, paillettes...) et bénéficient maintenant de tubes avec lesquels ils vont matraquer la salle (enfin les salles puisqu'il s'agit, contrairement au 1er entièrement joué au Comand Theatre Studio londonien -où je n'aurais pas aimé être femme de ménage, d’enregistrements faits au cours des tournées américaine et anglaise en 1976 et 1977).

Je ne vais pas détailler car à l'énoncé de "Mama Weer All Crazee Now", "Gudbuy T'Jane", "Cum feel The Noize", je suis sûr que vous avez déjà commencé le head banging et le (h)air Guitar.

Mais l'intérêt de ce double album n'est pas épuisé, car voici le 2ème CD qui vous fera sniffer l'Atoll (oui, Shuffle est bien équipé), vous rendra Marantz ou vous fera retourner au Kardon.

Alive At Reading" (80)

"Un chant si long, un chant si fort,
Pour une affreuse mascarade,
Un chant à réveiller le mort."

Ne cherchez pas trace d'Oscar Wilde ou de ballade aux alentours de ce Reading.
Le lieu en 1980, est entièrement consacré au concert surprise de Slade.

Ce 24 août, la foule des pigeons attend Ozzy Osborne.
Qui ne vient pas.
Panique à bord et Slade intervient à la plateforme shoe levée.
A priori, l'environnement ne leur est pas favorable, l'affiche comportant le passé et le futur du genre : Gillian, Whitesnake, Iron maiden, Def Leppard...

Et pourtant, Slade, les pelés, les galeux, les has been, va tous les manger en moins d'un 1/4 d'heure (c'était un EP) en montrant aux Status Quo ce qu'est le boogie ("When I'm Dancin', I Ain't Fightin'") en ressortant "Born To be Wild" de la naphtaline et en rappelant que leur vieille caisse peut encore enchaîner les reprises en couplant le "Something Else" d'Eddie Cochran au "Pistol Packin' Mama" chanté initialement par...Bing Crosby ou les Andrews Sisters, le tout conclu avec leur "Keep A Rollin'".

La foule étant désormais soumise et comme nous sommes en août, Slade joue ensuite et naturellement, une chanson de Noël vitaminée ("Merry Christmas Everybody"), avant de laisser la place dévastée après un ultime sillon de feu avec "Okey Cockey" et "Get Down and Get Whith It".

Rideau, on soigne les morts, on enterre les blessés.
....
.....

Et le "Slade On stage" ? me direz vous.

Ah oui, celui là.
Eh bien, puisque vous insistez.

Nous nous retrouvons 1 an plus tard à Newcastle.
Forts du retour de flamme de Reading, et de 2 nouveaux albums, Slade décide de sortir un dernier Live.
Ce concert va leur permettre de démontrer qu'ils n'ont pas perdu le don de composer des hymnes à la c.
"Rock and Roll Preacher", "Look Up Your Daughters", "We'll Bring The House Down" sont édifiés sur scène, sans souci d'alignement, aux côtés de leurs classiques "When I'm Dancin'I Ain't Fightin'", "Take Me Bak 'Ome", "Gudbuy T'Jane" et "Mama Weer All Crazee Now".

Le bonheur ne serait pas complet (nous sommes à Newcastle) s'ils ne décidaient pas de conclure le set par l'hymne du Liverpool FC "You Never Walk Alone" ! de quoi tomber red.

Pourtant...
Pourtant quelque chose s'est cassé ce soir là.

La légende veut que Slade ait envisagé au départ, l'enregistrement d'un...double album live, mais que la moitié des pistes a été bousillée par les vociférations et les mots "crus" émanant d'un spectateur trop proche des micros d'ambiance.

Les Slade effrayés par ce genre de détail ? Il était décidément temps d'arrêter.

Mais Messieurs, merci pour tout.

Comme le dit souvent Ecce.Om dans ses crises de schizophrénie : quand j'entends ELP, je sors mon Slade.

Avec ce disque, on a 4 coups d'avance.
1010 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un véritable document démontrant pourquoi Slade était considéré comme un des meilleurs groupes Anglais de scène. D'autant plus que l'on nous offre carrément ici les 3 lives du groupe, avec en bonus leur prestation au festival de Reading 80'.
Le son remasterisé est énorme, à tel point qu'il justifie à lui seul l'achat, même si l'on a déjà l'intégralité des disques concernés. Il rend service au phénoménale jeu de basse de Jim Lea, qui, grâce à sa volubilité et sa présence semble parfois jouer "lead" (un peu comme John Entwistle, J. Bruce, mais surtout Pappalardi). C'est la charpente du son Slade. La voix éraillée et sauvage de Noddy Holder, à la limite de la rupture (un Little Richards déchaîné), souvent copiée jamais égalée (K.DuBrown de Quiet-Riot pour le plus évident), y trouve aussi son compte.
- Le 1er live (1972), le meilleur, qui, à l'époque explosa à la face du monde musicale avec sa sauvagerie et sa débauche d'énergie (58 semaines dans les charts!). Un live organique et spontanée enregistré chez eux dans une petit salle. Un dirty rock'n'roll heavy qui semble avoir annoncé la scène australienne avec ses guitares rugueuses et la voix enrouée très hard-rock'n'roll (Bon Scott, Jimmy Barnes, Anderson). Holder hurle "claps yours hands & stomp yours feet!", le public suit illico, ce qui donne l'impression d'un tremblement de terre rythmé ; le groupe est transcendé et met le feu!
- Le 2ème, 1978, possède un son typique "Grande scène" ou "Arène" propre aux lives américains de la même année. L'ambiance est toujours là, mais c'est plus canalisé. Le public, bien que très présent, est moins proche et l'on perd l'ambiance déchaînée du précédent. Un best of-Live où les plus grands hits y passent.
- Le 3ème, 1982, est un rouleaux compresseur, attaquant d'entrée, sans crier gare, par un "Rock'n'roll preacher" en véritable profession de foi.
Les rythmiques sont plus rapides et agressives, et le son général vraiment plus fort. Les oreilles saignent. Retour à la sauvagerie.
- Le 4ème a son importance historique : ils remplacèrent au pied levé Ozzy, à la demande de ce dernier, au festival de Reading en 1980. Alors que personne ne les attendait, nous sommes en pleine NWOBHM, en moins de 20 mn. Slade remet les pendules à l'heure en montrant ce que doit donner un groupe de Rock sur scène! Cette prestation mémorable relancera leur carrière pour dix ans !
Si certains préfèrent Alive II ou S.O.S., il est indéniable que nous avons là un CD INCONTOURNABLE & OBLIGATOIRE pour tout amateur de culture musical rock au sens large.
0Commentaire| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2003
Un des premiers albums de Slade, avant leurs gros tubes. Enregistrement public ambiance concert privé.
D'excellentes reprises de Ten Years After, Steppenwolf, john Sebastian ... un disque vivant, vraiment agréable et évidemment trop court.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2007
Le son est monstrueusement bon, probablement grace à l'excellente basse de Jimmy Lea mise au niveau des autres instruments.
Ici c'est un groupe de rock, un chanteur exceptionnel, (qui rote à un moment, oh pauvre a-ma-zone est choqué...! ).
Vous pouvez voir des titres du concerts sur youtube, il ne s'agit pas d'un café theatre
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2008
Sans contestation possible il s'agit d'un des meilleurs album Rock live de tous les temps.Indispensable dans une discothèque digne de ce nom.
Le meilleur album du groupe même si d'autres méritent le détour.
Je conseillerai : SLAYED - ROGUES GALLERY - Whatever Happened to Slade -
et aussi le tout premier : Play It Loud.
Keep on Rocking !
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2009
Très bon double album live, d'un groupe qui était meilleur sur scène que sur disque. Le passage au numérique est salutaire car le son d'origine sur vynil était pas toujours top.
J'ai eu la chance de les voir en 82 et c'était démentiel l'énergie qu'ils avaient sur scène...une voix rocailleuse et juste, un guitariste hors pair et même un solo de violon électrique génial.
Bref, un des meilleur "live" du rock!
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2013
cet été la, cette année la, c'est pas claude françois qu'on écoutait, mais SLADE a fond la caisse sur nos petites platines
à vynil. Nice ! disait le nounours sur la pochette de l'album !
Toutes fenêtres ouvertes, il y avait pas moins de trois amateurs dans mon petit bled de campagne qui faisaient tourner en boucle, slade alive, énervant la population locale mais pour notre plus grand plaisir.
aujourd'hui, c'est toujours aussi revigorant, à l'instar des premiers AC/DC. Les grands gosiers disparaissent un à un, il nous reste
Roger Chapman pour quelques temps encore !!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,88 €
25,33 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)